VERTICALE
TIGNANELLO / ANTINORI

Restaurant Nobilis / Sion

29 janvier & 18 février 2014

TIGNANELLO ANTINORI 2005 (***)
Arômes purs et droits, sur les fruits noirs avec des notes de graphite.
Belle élégance, même si l'élevage se ressent.
Le vin est équilibré, mais pas très dense.
La finale est austère.
Elle est marquée par des tannins un peu séchards.
On peut imaginer une bouteille pas parfaite.

TIGNANELLO ANTINORI 2004 (****)
Nez ouvert et très fin avec des fruits rouges et un peu d'humus.
Touche orangée.
Vin dense et velouté.
La finale est marquée par une belle minéralité et par des tannins nobles.
La longueur est moyenne.

TIGNANELLO ANTINORI 2003 (****)
Le soleil de l'année se ressent au nez: nougat, caramel et pruneau avec une touche de cuir.
Beaucoup d'ampleur.
Le vin est rond et charmeur.
On pourrait penser qu'il y a du sucre résiduel.
Cela flatte quand même bien le palais.
Etonnante acidité en finale avec un alcool soutenu.

TIGNANELLO ANTINORI 2001 (*****)
Les arômes indiquent un fruit très mûr de récolte: chocolat au lait, pruneau, kirsch.
Grandes élégance et ampleur.
Vin velouté, charnu et sensuel.
Il est aussi complexe et équilibré.
La structure est nettement au-dessus de la moyenne.
La longue finale, un peu chaleureuse, est marquée par un caractère noble.
C'est un bel ensemble baroque qui donne un maximum de plaisir.

TIGNANELLO ANTINORI 2000 (**)
Au départ, les arômes sont très élégants et fruités avec un boisé noble.
A l'ouverture, le fruit se fane un peu et il perd en finesse.
Le vin est riche et charnu.
Le fruit (pruneau) part sur l'eau-de-vie.
Au final, l'alcool et les tannins dominent les autres composantes.

TIGNANELLO ANTINORI 1999 (*****)
Arômes de style classique bordelais, tout en élégance et en dentelle.
La complexité est là: fruits noirs, bois noble, plantes aromatiques (menthe) ...
Vin harmonieux doté d'une fort belle structure.
Le fruit et les tannins athlétiques sont enrobés magnifiquement par le glycérol.
Grande longueur.

TIGNANELLO ANTINORI 1998 (*****)
Style bordelais bien marqué.
La race est là avec beaucoup de densité et d'élégance.
En bouche, c'est un magnifique jus concentré.
La chair est voluptueuse mais ferme en même temps.
La finale révèle des tannins somptueux.
La longueur est remarquable.
Un grand sujet qui semble encore pouvoir s'améliorer.

TIGNANELLO ANTINORI 1997 (*****)
Arômes complexes avec du fruit, des épices fines, du bois oriental...
En bouche, c'est un beau jus rond au point de donner une impression sucrée.
Cette rondeur est un gras qui se prolonge même durant la longue persistance.
Grande harmonie.
Quel plaisir!

TIGNANELLO ANTINORI 1996 (***)
Au nez, c'est une belle nature ouverte avec des fruits rouges.
Il semble par contre manquer de race.
Bon équilibre de bouche avec des notes de nougat ou de chocolat au lait qu'on ne sentait pas au nez.
La finale est vivifiée par une belle acidité.
Mais le vin fléchit vite à la persistance.

TIGNANELLO ANTINORI 1995 (*****)
Arômes subtils et très fins avec un fruit pur et droit.
L'attaque est veloutée mais pas molle.
Dès l'évolution, l'acidité et la jeunesse du fruit donnent du dynamisme à l'ensemble.
La longueur est moyenne mais le vin est resplendissant.

TIGNANELLO ANTINORI 1993 (***)
Arômes de fruits très mûrs, sur l'orange.
On sent le soleil toscan.
Le vin est étonnamment vif dès l'attaque.
Les tannins sont aussi de la partie.
L'ensemble est encore bien jeune, mais il manque de complexité et de noblesse.

TIGNANELLO ANTINORI 1990 (*****)
Arômes très ouverts, élégants et nobles.
On devine une certaine richesse.
Le fruit est sur mûr et part sur le kirsch.
Vin de grande dimension avec une chair voluptueuse.
La fraîcheur finale rehausse le tout.
Longueur remarquable.
Sujet somptueux.

TIGNANELLO ANTINORI 1988 (*****)
Arômes délicats mais avec une belle amplitude.
L'âge est présent, mais dans son aspect positif avec des notes d'humus et de nougat.
Bouche soyeuse et charnue avec des tannins bien construits.
A nouveau, la belle acidité finale rehausse l'ensemble.
Grande longueur.

TIGNANELLO ANTINORI 1985 (*****)
Arômes très complexes: fruit sur mûr, agrumes (orange), quinquina, tabac, cuir...
On devine une grande personnalité.
Vin corsé et racé avec une trame serrée et des tannins athlétiques.
L'acidité est élevée mais elle est compensée par la force des autres composantes.
Grand sujet, très persistant.

TIGNANELLO ANTINORI 1983 (****)
Arômes bien mûrs, voire sur mûrs.
Notes de nougat, de chocolat et de tabac.
Les tertiaires sont présents: humus et champignons.
On sent aussi une certaine minéralité.
Vin dense et riche, d'un style classique.
La trame est serrée et l'acidité finale marquante.
L'ouverture le voit changer en permanence.
On voudrait un peu plus d'harmonie malgré tout.

TIGNANELLO ANTINORI 1982 (*****)
Au nez, on est sur un Bordeaux classique bien fait.
Noblesse, élégance et pureté.
C'est une belle dentelle.
Vin équilibré étonnamment jeune.
La trame est serrée et le fruit frais.
Un beau glycérol enrobe les magnifiques composantes avec bonheur.

TIGNANELLO ANTINORI 1981 (**)
Le nez indique une naissance moins pure et moins concentrée.
Le fruit noir est marqué par une petite oxydation.
Les tertiaires sont bien présents (champignons).
Le vin est plus agréable au palais qu'au nez, mais on n'arrive pas à lui accorder beaucoup de crédit.
Peut-être une bouteille déficiente.

TIGNANELLO ANTINORI 1978 (**)
Au nez, la personnalité est remarquable.
On sent du poivron mûr, du bois doux et de la vanille.
Le vin est corsé et fort en alcool.
Il est intéressant pour son caractère, mais il manque de finesse et de pureté.
L'acidité finale est dérangeante.

TIGNANELLO ANTINORI 1975 (*****)
Arômes sur mûrs et quasi baroques qui rappellent un 1947.
On est sur du coulis de mûre, de cassis, de myrtille...
Le boisé est très noble (santal).
Le vin est monumental.
Il est onctueux et incroyablement dense.
Un sujet marquant!
(j'ai pu boire deux autres bouteilles par après: elles n'équivalaient de loin pas celle-ci)

CONCLUSIONS

- Avec 80% de Sangiovese pour le Tignanello, Antinori a réussi à créer un Supertoscan qui rivalise avec tous les autres grands dont l'assemblage est quasi toujours majoritairement "français".

- S'il rivalise au niveau de la qualité, on doit avouer qu'il dépasse beaucoup de ses concurrents sur le rapport qualité-prix. C'est en effet un vin très abordable.

- Tignanello est un vin qui garde une ligne depuis sa création en 1971. Il reste un cru d'une grande buvabilité, se gardant de prendre l'embonpoint de beaucoup d'autres qui veulent se voir accorder les faveurs des grands critiques...vous m'avez compris je pense...

- Tout comme pour le Sassicaia, le Tignanello prouve sa capacité de vieillissement sur les millésimes du début. Je dois avouer que le 1975 (mon préféré) était tout simplement époustouflant.

- Les millésimes reconnus comme grands ont confirmés: 2001, 1997, 1990, 1988, 1985.

- J'ai eu de très belles surprises sur certains autres millésimes: 1999, 1998, 1995 et 1982.