28 JANVIER 2009
 
 
SASSICAIA 2001 (***)


Couleur rouge dense.

Nez très élégant, avec des fruits rouges et une touche d'orange.

On devine une magnifique récolte bien mûre.

Petite note boisée.

Vin dense, très pur.

L'évolution révèle des tannins encore bien jeunes.

La finale est vive et marquée par l'élevage.

A attendre pour qu'il exprime ses énormes qualités.
   
SASSICAIA 1999 (***)


Couleur rouge assez dense.

Nez ample et ouvert.

Le fruit un peu "compoté" part sur le kirsch et l'orange.

Une légère touche de cuir et de tabac renforce sa complexité.

Le vin est rond et tendre.

Il est assez vivant mais un peu rustique.

La finale est étonnamment vive.

Son style est plus "italien" qu'international.
   
SASSICAIA 1998 (*****)


Couleur rouge dense légèrement tuilé.

Elégance, race et ampleur au nez.

Grande pureté de fruit.

Le vin est très structuré mais pas lourd.

Son fruit dense reste gras et charnu durant toute la très longue persistance.

L'ensemble est d'une parfaite harmonie.

C'est un très grand vin à l'heure actuelle, mais il est taillé pour durer longtemps.
   
SASSICAIA 1997 (*****)


Couleur rouge rubis.

Nez élégant.

L'exubérance du climat toscan se ressent au travers de beaux fruits rouges avec des notes orangées.

Vin sensuel avec une chair veloutée, fait pour le plaisir des hédonistes.

La structure est remarquable, mais moins imposante que celle du 1998.

L'acidité finale est vivifiante.
   
 
SASSICAIA 1996 (**)


Couleur rouge un peu tuilé.

Au nez, on ressent un fruit très mûr avec des notes boisées.

Les arômes tertiaires apparaissent: champignons, humus...

Le vin est de structure assez simple.

La finale est courte et de faible intensité.

Le vin est agréable, mais il a peut-être déjà passé son stade optimal.
   
SASSICAIA 1995 (****)


Couleur rouge un peu tuilé.

Pleine maturité des arômes au nez avec une certaine élégance et du style.

Notes d'épices orientales et de girofle.

Le vin est équilibré et bien ouvert à l'heure actuelle.

Les tannins sont encore bien solides.

Le fruit dense (cassis) est accompagné par une belle acidité en finale.

Longue persistance.
   
SASSICAIA 1994 (**)


Couleur rouge un peu tuilé.

Nez spécial qui fait penser à une récolte moins mûre que sur les autres millésimes.

Notes végétales avec de la griotte.

Vin équilibré mais simple.

Les tannins paraissent assez secs car il manque de chair pour les envelopper.

Il est assez court mais agréable.
   
SASSICAIA 1993 (***)


Couleur rouge un peu tuilé.

Nez sur les fruits noirs accompagnés par des notes de tabac, de cuir, de bois doux, de réglisse...

On ressent même un aspect fumé.

Vin agréable de structure moyenne avec un fruit un peu vieillissant mais rond.

La finale est un peu courte.
   
SASSICAIA 1992 (***)

Couleur rouge un peu tuilé.

Arômes de maturité très plaisants: notes de nougat et de caramel au lait.

Vin velouté avec une rondeur qui frise le sucre.

Durant toute l'évolution, le fruit demeure charnu et tendre.

L'étonnante acidité citronnée de la finale est bienvenue.

Un vin d'hédoniste.

 
 
SASSICAIA 1990 (*****)


Couleur rouge un peu tuilé.

Arômes très amples, puissants et complexes: fruits noirs, chocolat, goudron. Touche oxydative.

Le vin est riche et corsé.

Le volume de bouche est impressionnant avec un énorme gras.

Les fruits noirs sont accompagnés par des notes de moka. Très très long.

L'oxydation ressentie à l'olfaction est aussi présente en bouche.

C'est un vin spécial, hors norme: on ne sait pas s'il représente bien le millésime mais il est assez grandiose.
 
SASSICAIA 1989 (**)


Couleur rouge un peu tuilé.

Arômes de fruits compotés avec de l'écorce d'orange et un boisé vanillé.

Vin facile de structure moyenne.

On devine une base pas très pure.
 
SASSICAIA 1988 (*****)


Couleur rouge très dense tirant sur le noir.

Ampleur et élégance au nez.

Pureté absolue des arômes avec une grande noblesse.

Sa personnalité est dans le style du Château Haut-Brion.

Le vin est autant concentré que fin.

Les tannins athlétiques sont équilibrés par la densité du fruit et par l'acidité finale: quelle harmonie!

La longueur est extrême.

Un très grand vin encore bien jeune.
 
SASSICAIA 1985 (*****)


La couleur la plus forte de toutes, sur le rouge-noir.

Au nez, le fruit est d'une pureté et d'une élégance exceptionnelles.

La densité incroyable ne dévie pas sur la lourdeur.

Le vin est parfait à tous les niveaux.

Il est concentré à l'extrême, mais il s'exprime d'une manière très ciselée, comme de la dentelle.

La persistance est celle des vins d'exception.

Il semble qu'il n'ait pas encore subi l'attaque de l'âge.

C'est certainement le plus grand vin du millésime, toutes origines confondues.
 
 

CONCLUSIONS

Sassicaia demeure incontestablement un vin-phare parmi les supertoscans.

Il faut relever un fait fort positif: le domaine est l'un des rares, dans la catégorie, à respecter la nature de la récolte et du millésime en ne cherchant pas à produire chaque année un vin "sur-extrait" et "gonflé" par d'indélicats "oenologues-vedettes".

D'un millésime à l'autre, on peut passer du style italien expansif et ensoleillé au style international plus ciselé et plus "suivi". Mais on n'entre jamais dans l'excès. Exemple frappant: 1998 et 1997, deux très grands millésimes qui vont chacun plaire pour des raisons différentes.

2001 sera très certainement la grande année promise, mais je ne peux pour l'instant m'enthousiasmer parce qu'il est trop juvénile.

Le 1995 suit qualitativement, pour moi, 1998 et 1997 en ce qui concerne cette décennie.

 
Les autres millésimes de cette même décennie ont tous sans conteste des arguments à faire valoir. J'ai bien apprécié le 1992 pour sa nature généreuse.

Puis vient le 1990. On entre dans un autre monde....assez baroque. Je pense que la même récolte aurait été traitée différemment 15 ans après. C'est un vin de grande dimension qui marque par son extravagance.

1989
confirme les doutes au sujet d'une récolte peu géniale.
   
Avec 1988 et 1985, Sassicaia entre dans la légende.

Ces deux vins ont, pour moi, une dimension supérieure à tous les autres. L'explication réside sûrement dans le fait que ces crus étaient issus des vignes qui constituaient la base du domaine dans ces années-là. Par après, le vignoble a pris de l'embonpoint et le nombre de bouteilles produites a sensiblement augmenté.

Sassicaia 1985 est certainement la référence mondiale pour les vins rouges dans ce millésime. Sa perfection fait l'unanimité et il demeure la vedette absolue et méritée. Sassicaia 1988 a pourtant été le préféré de plusieurs dégustateurs. Son aristocratique personnalité bordelaise a beaucoup plu. Personnellement, je ne le pense pas inférieur qualitativement au 1985. Mais j'ai quand même un faible pour ce dernier.