DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI

VERTICALE DES SIX GRANDS CRUS ROUGES 1990


12 juin 2015

Café-Restaurant du Théâtre / Monthey
Mauro Capelli

ECHEZEAUX DRC 1990 (*****)
Arômes typés et assez délicats, sur les fruits rouges.
C'est élégant et droit avec un boisé noble.
Vin quasi sucré à l'attaque. Le fruité (cerise) est dense et charnu.
A l'évolution de bouche, la superbe acidité rajoute le tonus nécessaire.
Les tannins sont structurés mais pas saillants.
Vin superbe à l'heure actuelle, mais il ne donne aucun signe de faiblesse.

GRANDS ECHEZEAUX DRC 1990 (****)
Arômes complexes avec beaucoup de race.
Le fruité part sur la cerise, la fraise et la prune.
Note de tabac et de terre juste remuée.
Vin rond à l'attaque.
Dès l'évolution de bouche, l'acidité et les tannins s'imposent juste un peu trop pour que l'équilibre soit idéal.
L'ensemble est cependant concentré et dense.

ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1990 (*****)
Le nez rappelle les récoltes sur mûres de style 1947.
Le fruit part sur le kirsch.
On est dans le baroque, mais il y a de la noblesse et de la race.
Vin riche et rond à l'attaque.
A nouveau, l'acidité élevée rehausse le tout, mais elle est bien enrobée par le fruit charnu et par le glycérol.
Cette rondeur assouplit aussi les tannins solides jusque dans la très longue finale.
Sujet qui donne un maximum de plaisir à l'heure actuelle mais qui démontre un grand potentiel.
Dans le style, ce Romanée-St-Vivant semble être d'une époque plus ancienne que les deux Echezeaux.

RICHEBOURG DRC 1990 (*****)
Les arômes d'une amplitude énorme se lâchent sans retenue.
On est sur des fruits rouges (confiture de fraise).
Un touche mentholée lui donne de la fraîcheur.
La noblesse est exceptionnelle.
Vin riche et corsé, impressionnant de par ses dimensions.
Le vin a une douceur qui perdure jusqu'en finale malgré une acidité élevée et des tannins corpulents.
Il a une personnalité de grande envergure.
Il semble mûr de fruit, mais on sent qu'il tiendra encore longtemps.

LA TÂCHE 1990 (*****)
Au nez, la race et la noblesse du terroir jaillissent du verre de manière magistral.
La complexité est incroyable: fruits rouges au début, puis fruits noirs (bigarreau), orange sanguine, fourrure, terre noire juste remuée...
Il y a autant de délicatesse que de densité, c'est génial à ce sujet.
Le vin est d'une harmonie totale.
La chair est suave mais ferme.
Le fruité est parfait.
Touche de réglisse.
Acidité tonique et tannins somptueux.
Le gras enrobe subtilement les composantes du début jusqu'à la fin de la persistance.
La finale est interminable.
Une anthologie.

ROMANEE-CONTI 1990 (*****)
Au nez, c'est l'aristocratie même.
Le terroir est à son sommet.
Quelle élégance!
Grande complexité: terre noire, fourrure, fraise, pétale de rose, lys.
S'y rajoute étonnamment une touche fumée comme celle d'un fût un peu taosté.
A l'olfaction, c'est le cru qui semble en l'instant le moins ouvert.
Le vin est dense et harmonieux.
Il est d'une jeunesse extrême: les tertiaires n'apparaissent encore pas.
L'équilibre acidité-tannins-fruits est impressionnant.
La finale part sur le cuir et la réglisse.
Elle est un peu moins longue que sur La Tâche.
C'est évidemment un vin de grande envergure, mais c'est celui des six crus qui reste le plus sur la retenue.

CONCLUSIONS ET REMARQUES

- Les bouteilles ont été ouvertes la veille de la dégustation en "double décantage" et les bouchons remis de suite dans les goulots.

- La dégustation a démontré une fois de plus que le DRC a engendré un millésime 1990 d'anthologie.

- Les vins ont une envergure exceptionnelle mais ils sont difficiles d'accès. Ils réclament beaucoup de concentration et d'expérience.

- L'ordre de mes préférences est le suivant:
- LA TÂCHE 1990. Même s'il ne domine pas outrageusement ses frères, il présente à tous les niveaux une sorte de "plus" qui fait la différence.

- RICHEBOURG DRC 1990. J'aime trop sa personnalité, l'envergure immense de ses composantes et sa sensualité.

- ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1990. Son fruité exubérant et son style baroque me remplissent de joie.

- ROMANEE-CONTI 1990. Le vin est indéniablement grand, mais il est comme replié sur lui-même (en tous les cas cette bouteille). Peut-être doit-il encore attendre.

- ECHEZEAUX DRC 1990. C'est un archétype du grand Pinot de Bourgogne dans un millésime exceptionnel.

- GRANDS ECHEZEAUX DRC 1990. Sujet de haut niveau qui n'a juste pas l'équilibre des ses compagnons.