7 NOVEMBRE 2001
GRANDS LIQUOREUX DU MONDE

VIN SANTO, MONTELLORI, 1993
Nez légèrement oxydatif typique des vins de ce style, noix, amande et massepain, avec un côté Cognac et Grand Marnier, très intense et puissant. L'alcool le rend un peu strict. Touche de volatil non gênante. Le vin et très concentré et puissant. Toutes les promesses du nez sont tenues en bouche.

MOSCATO D'ASTI PASSITO, CERETTO, 1998
Nez aromatique sans excès, peu complexe mais fin et délicat, le miel se ressent. En bouche, douceur extrême avec une bonne acidité. Le côté aromatique ressort. La finale est acidulée et l'énorme "sucrosité" pourrait paraître trop "enveloppante".

CHENIN EDELKEUR AUKTION RESERVE, NEDERBURG, 1996
Nez hors du commun puisque la densité extrême ne nuit pas du tout à la finesse du vin. Le grand confit avec une touche de safran. En bouche, la douceur est fine et concentrée jusqu'au caramel. L'acidité finale citronnée donne un équilibre exceptionnel à l'ensemble. Le vin est très très long.

SEMILLON BOTRYTIS,  JAMES HALLIDAY, 1996
Nez confit avec un côté orangé, la cannelle se ressent, ainsi que le botrytis tout en finesse. Vin de grande douceur avec beaucoup de glycérol, la bouche est très "enveloppée", l'acidité tire sur le "bonbon anglais" de manière agréable, et laisse le palais frais grâce à une touche mentholée. Très long aussi.

SCHEUREBE TBA NR.3,  KRACHER, 1998
Nez marqué par le fameux côté "pétrolé" de ce genre de cépage, dont le Riesling est le principal représentant. Fin et racé, très pur et intense. Le caractère spécifique le rend grandiose pour l'amateur de ce style de vin. La douceur marquée est équilibrée par l'acidité, tout est en finesse et en classe, avec une grande concentration.

RIESLING EISWEIN WILTINGER,  JORDAN & JORDAN, 1989
Nez un peu en retrait, avec un côté "cire de bougie" étonnant. Le côté "pétrolé" typique semble s'exprimer de manière un peu trop rustique. En bouche, la cire se ressent à nouveau, la douceur est peu marquée, la finale est très longue cependant, avec un minéral présent.

TOKAY ASZU ESZENCIA, TOKAJKERESKEDOHAZ, 1993
Nez de confit d'abricot, sans la touche oxydative assez habituelle des anciens tokay aszu eszencia. Très volumineux et riche, un peu rustique. Vin très liquoreux, au boisé empyreumatique encore présent, avec une acidité menthlée en finale.

TOURBILLON ERMITAGE GRAIN NOBLE,   PROVINS VALAIS, 1995
Nez marqué par la truffe blanche et l'eau-de-vie de framboise, tout en finesse avec beaucoup d'ampleur et de race. Le cépage se ressent tout de suite. Le vin est gras et concentré, avec une bouche qui fait toujours penser à l'eau-de-vie de framboise ou de mirabelle. C'est fin en même temps que puissant. L'alcool est présent, mais le volume de l'ensemble est compensatoire.

HERMITAGE OCTOGLAIVE GRAIN NOBLE, DOMAINE CORNULUS, 1995
Nez de truffe et d'humus, avec un aspect rôti et pain grillé, "crémeux", extrêmement complexe. En bouche, la trame est serrée avec une sucrosité remarquable. L'acidité est présente dès l'attaque, ainsi que l'alcool, le rôti se ressent, et la longueur est énorme. Grand potentiel.

PETITE ARVINE GRAIN NOBLE, MARIE-THERESE CHAPPAZ, 1995
Nez d'agrume, de pamplemousse et d'ananas, touche aromatique, typé de son cépage, avec une petite marque d'acétone. Vin dont l'extrême douceur est compensée par une acidité très vive, qui perdure très longtemps en rétro-olfaction. Grand vin concentré au potentiel énorme.

CHATEAU CLIMENS 1990
Nez de fruit exotique, confit d'ananas, un peu rôti, acétone marqué. Vin gras, avec une liqueur surprenante pour un Sauternes. La présence d'acétone se remarque aussi nettement en bouche.

CHATEAU D'YQUEM 1990
Nez de fruits confits (abricot), rôti noble, racé comme peut l'être ce cru. La bouche confirme la densité du fruit avec du miel, la douceur est fine, sans lourdeur. Vin de grande classe dans une phase de jeunesse. Le potentiel se ressent sans s'exprimer encore.

COMMENTAIRES GENERAUX
- Dégustation exceptionnelle, autant par la qualité élevée de l'ensemble des crus présentés, que par la diversité des cépages et origines.
- Les vins "non européens" ont démontré que, dans la catégorie des grands vins liquoreux, il faut compter avec eux.
- Les vins valaisans ont suivi une série de grande classe, et se sont montrés à la hauteur.
- Les grands TBA allemands ou autrichiens ont une étonnante capacité à se présenter comme accomplis dans leur très jeune âge, tout en ayant un grand potentiel.
- L'Yquem doit par contre impérativement se replier sur lui-même durant plus de dix ans pour exprimer son génie incomparable.

(Dégustation organisée par les Celliers du Manoir de Sion, Mme et M. Dieing)