&
MAGNUMS DE LEGENDE
1989 1961 1959 1945 1929
12 mai 2006
CHATEAU LA MISSION HAUT BRION 1989 (*)


Couleur rouge-rubis.

Nez de fruits rouges vifs et frais.

Touche de vanille avec quelques notes fumées.

Belle race, mais cependant assez austère.

Vin fort, corsé et strict, encore marqué par le bois.

Une amertume malvenue dessèche le palais en finale.

Ce flacon, à coup sûr "influencé" par le bouchon, ne représente pas le Mission 1989 splendide que l'on a l'habitude de déguster.

   

CHATEAU HAUT-BRION 1989 (*****)


Couleur rouge-rubis intense.

Nez d'une pureté et d'une précision extraordinaires au niveau du fruit.

Notes de bois de cèdre.

Le terroir rehaussé par une récolte parfaite: quelle noblesse!

Le vin est concentré sans être lourd.

Le fruit très serré se développe largement après un moment d'aération.

Sa densité est accompagnée par des notes de menthe fraîche et d'essence noble.

La persistance est vraiment celle des vins d'anthologie.

Encore dans une phase d'extrême jeunesse, surtout en magnum.

Un millésime qui fera date chez Haut-Brion.

   

CHATEAU LA MISSION HAUT BRION 1961 (*****)


Couleur rouge sombre.

Le développement aromatique est très complexe: champignons, nougat, fruits noirs bien mûrs, fougère, bois oriental de haute origine,...

L'ensemble garde un aspect étonnamment jeune.

C'est une nature bien vivante qui exprime parfaitement la qualité formidable de la récolte.

L'attaque de bouche est onctueuse avec un fruit velouté à souhait.

Toutes ses composantes sont extraordinairement concentrées. L'ouverture lui octroie de plus en plus de jeunesse et de fruit.

La persistance est interminable, avec des tannins impressionnants enrobés par le fruit charnu et le glycérol.

Le plaisir extême du vin.

Un millésime exceptionnel qui tiendra encore très longtemps.

   

CHATEAU HAUT-BRION 1961 (*****)


Couleur rouge-rubis.

Nez très délicat et marqué par la classe de son terroir.

Vraiment racé et fin, en dentelle.

Les fruits se marient parfaitement avec la minéralité.

Le type même du Graves.

Vin à la trame très serrée et au fruit vif et dense.

Les tannins bien présents sont balancés par une acidité assez élevée qui donne une finale pure et cristalline moins volumineuse que son frère Mission.

La persistance indique bien la qualité du millésime.

Un autre grand 1961 dont on peut imaginer qu'il est encore en phase ascendante.

   

CHATEAU LA MISSION HAUT BRION 1959 (*****)


Couleur rouge assez sombre, très limpide.

Nez harmonieux, tout dans le fruit rouge d'une pureté exceptionnelle.

C'est à peine croyable: aucun arôme tertiaire n'apparaît dans ce vin de 47 ans! On ne peut s'empêcher de penser aux raisins à peine pressés.

Le fruit du vin est d'une formidable densité.

La récolte très mûre a donné une certaine richesse alcoolique mais l'équilibre est maintenu grâce à la concentration de toutes les autres composantes.

La finale, sur les fruits rouges, est resplendissante.

Vin exceptionnel de par sa jeunesse, sa pureté et sa force.

Un monument à attendre longtemps encore.

   

CHATEAU HAUT-BRION 1959 (*****)


Couleur rouge sombre un peu tuilé.

Grande noblesse au nez.

Harmonie parfaite des composantes et complexité extrême.

L'ampleur peu commune des arômes est certainement due à la maturité élevée de la récolte.

Le vin est somptueux à tous les niveaux.

Sa plénitude emplit la bouche de manière soyeuse et sensuelle: une merveille!

La complexité est infinie: fruits noirs, cuir, tabac, petite touche iodée, herbes aromatiques, bois noble...

Les tannins sont parmi les plus beaux qui soient.

Un seigneur maintenant et pour très longtemps.

   

CHATEAU LA MISSION HAUT BRION 1945 (*****)


Couleur rouge sombre.

Nez d'une autre époque.

On ressent le bois doux, le cuir, la terre noire, les champignons et une belle touche minérale.

On y devine peut-être aussi une récolte non égrappée, mais cela ne fait que de rajouter de la personnalité à cette grande nature.

La concentration du millésime a produit un vin au fruit si riche qu'il frise une petite douceur bienvenue pour balancer la très haute acidité.

Il a aussi beaucoup de caractère et des tannins assez rustiques.

L'étonnante finale sur la confiture de fraise accompagnée d'une touche "animale" fait penser à un Bourgogne!

Un sujet hors norme et combien attachant de par sa personnalité .

Sa consistance est cependant un peu moins dense que d'autres vins du millésime.

   

CHATEAU HAUT-BRION 1945 (*****)


Couleur rouge-rubis très profond.

Odeurs de fruits confits qui tirent sur le kirsch.

La faible dose d'acidité volatile renforce les arômes.

L'alcool est déjà présent au nez, mais tout est d'une grande pureté en même temps que racé et concentré au possible.

Touche de crème fouettée et de cacao.

On devine un géant sûr de sa force.

Le vin est colossal avec une chair de fruit à mâcher tant elle est dense.

Un peu de sucre en suspens s'associe à une acidité élevée et à des tannins à vous couper le souffle.

La finale est puissante et la persistance ne fait que d'affirmer toute la magnificence de ce millésime hors du commun.

Vin marquant qui semble indestructible.

   

CHATEAU LA MISSION HAUT BRION 1929 (*****)


Couleur rouge un peu orangé.

Nez de nougat, de café, de cacao, de fruits noirs,...

Les plus belles qualités que l'on demande à un vin s'y retrouvent: élégance, noblesse, concentration, pureté, densité sans lourdeur...

Un plaisir en soi.

La bouche confirme magistralement.

La concentration de la chair est fabuleuse.

Le gras est intense au possible, mais sans sucrosité.

Les fruits noirs se mélangent à de la fève de cacao dont on devine presque le grain fin.

La persistance est une longue explosion de force contenue avec des tannins parfaits, un peu granuleux, qui se noient dans la masse charnue du vin.

Un vin d'anthologie.

   

CHATEAU HAUT-BRION 1929 (**)


Couleur rouge-noir.

Le nez est surprenant tant il nous fait penser à du Porto ou à un vin des Côtes du Rhône.

On sent une récolte très ensoleillée qui a donné beaucoup de volume de fruit (cerise noire, cassis, mûre...).

Le vin est très riche, concentré, onctueux et tendre.

Il est si massif que l'on n'arrive pas à y déceler la race et la complexité que l'on attendait du cru et du millésime.

Bien qu'intéressant à plus d'un titre, ce vin ne possède pas les caractéristiques habituelles d'un grand cru de Bordeaux

Serait-ce un magnum dont les qualités ne se sont pas encore pleinement révélées?


 

CONCLUSIONS

Mission et Haut-Brion ne cessent de s'affirmer comme des étoiles dans le ciel bordelais. Ces étoiles ont brillé certainement plus souvent que toutes les autres durant le 20ème siècle: 1926, 1928, 1929, 1934, 1937, 1945, 1947, 1949, 1953, 1955, 1959, 1961, 1975, 1978, 1982, 1985, 1986, 1989, 1990,... (et j'en oublie!) Quel autre cru peut-il s'enorgueillir d'avoir produit une telle quantité de réussites marquantes? Cheval Blanc peut-être, ou Latour.

Cette dégustation nous a permis de faire le point sur une partie des plus grands millésimes du 20ème siècle pour ces deux domaines bien distincts mais pourtant si proches.

1989 est encore bien jeune, mais il s'est suffisamment écoulé de temps depuis la mise en bouteilles pour permettre de dire que ces deux crus sont des exemples pratiquement absolus pour Bordeaux cette année-là. Haut-Brion semble un cran au-dessus.

1961 reste l'année de tous les éloges. Elle ne cesse de confirmer, dégustation après dégustation, combien elle a produit des vins parfaits sur les deux rives bordelaises. La concentration et la richesse de récolte furent miraculeuses. Mission, corsé et racé, et Haut-Brion, noble et harmonieux, sont dans les vedettes du millésime.

1959 est restée longtemps dans l'ombre de 1961, avec raison certainement. Ce millésime semble pourtant grandir chaque année en qualité et en force. Le rendement de récolte, bien que deux fois plus élevé que 1961, est cependant de beaucoup inférieur au rendement moyen des deux dernières décennies, ce qui est idéal aussi pour produire des crus très concentrés. Et ils le sont. Ils paraissent même aptes à garder leur fraîcheur de fruit encore plus longtemps que les 1961. La dégustation a prouvé que 1959 n'est en rien inférieur à 1961.

1945, on le sait, a mûri des raisins dont la concentration de fruits, mais surtout de tannins semblent inégalées à ce jour. Les vins sont de purs extraits dont on peut dire qu'ils sont inattaquables par l'âge pour les meilleurs. Leur personnalité est plus marquante que leur équilibre. Mission, sur certaines bouteilles, s'est montré époustouflant, mais la palme revient sans conteste au monumental Haut-Brion qui n'a que peu de concurrence dans ce millésime (Mouton surtout, Latour et peut-être Pétrus).

Le lointain 1929 fait partie de la célèbre paire magistrale 1928 - 1929. Certains vins de 1929 sont devenus légendaires à l'instar de quelques 1921. Cheval blanc 1929 est une merveille pratiquement aussi resplendissante que le 1947 auquel il ressemble fortement de par son caractère opulent. Dans un registre tout différent, Mission semble être l'archétype du vin parfait dans son équilibre et sa concentration. Dégusté pourtant juste après le Haut-Brion 1945, ce magnum était vraiment marquant. Je demande à redéguster le Haut-Brion 1929 pour mieux le cerner.

 
***** MISSION 1929, HAUT-BRION 1945, MISSION 1961, HAUT-BRION 1959, HAUT-BRION 1961, MISSION 1959, MISSION 1945, HAUT-BRION 1989

*** HAUT-BRION 1929

*
MISSION 1989
 
Une présentation des deux domaines est à lire sous la rubrique "Quelques articles"