VERTICALE

DOM PERIGNON
MOËT & CHANDON

20 décembre 2013

Restaurant - Bar à Vin Nobilis / Sion

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 2002 (****)
Arômes purs et denses avec un fruité frais.
Notes de beurre et de noisette.
En bouche, la bulle est encore un peu envahissante, mais elle très fine.
A l'attaque, on sent un peu de rondeur (liqueur de tirage?).
Le vin a un beau caractère minéral.
La finale est équilibrée et vive.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1996 (*****)
Les arômes partent déjà sur le tertiaire.
De l'élégance et de l'ampleur avec un fruit bien mûr.
La bouche est veloutée et sensuelle à l'attaque.
A l'évolution, l'acidité rehausse le tout.
L'ensemble est vraiment remarquable.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON "OENOTHEQUE" MOËT & CHANDON 1996 (*****)
Le nez indique un vin d'une très grande fraîcheur.
A ce sujet, on est un peu à l'opposé du Dom Pérignon 1996 qui précède.
Tout est fin, pur et dense.
Le vin est d'une grande droiture avec une tension remarquable.
On ressent comme un peu de lie, mais c'est une très belle lie qui donne du caractère.
L'ensemble est équilibré, mais on devine que ce cru s'épanouira encore dans le futur.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1990 (*****)
Robe dorée.
Au nez, on se fait plaisir avec une évolution uniquement positive.
On ressent de l'amande et de la noisette qui accompagne un fruité très fin.
La bouche est dense et pure.
La superbe acidité finale est un parfait soutien.
Grand sujet.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1988 (****)
Les arômes partent sur le tertiaire (champignon, sous-bois) avec un peu de rusticité.
On devine comme une récolte moins parfaite que sur le 1990, par exemple.
Le vin est très équilibré et agréable.
On y ressent quand même un petit manque de noblesse.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1983 (*****)
Arômes séduisants sur le chaume et le pain grillé.
Quelle élégance!
Le vin est très agréable, tout en dentelle sans manquer de structure.
La très longue finale présente une minéralité noble.
Grand sujet.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1978 (****)
Au nez, on sent une personnalité forte avec beaucoup de densité.
Le vin est très concentré mais aussi assez rustique.
La bulle est encore parfaite.
En finale, il y a de l'acidité et de la minéralité, mais il s'y rajoute comme une rondeur dérangeante que j'attribue à la liqueur de tirage. Est-ce le cas?

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1976 (*****)
Arômes nobles et racés avec un tertiaire positif.
Tout est droit et pur.
Le vin est dense, mais sans lourdeur.
Le fruité domine du début à la fin.
La longueur est exceptionnelle.

CHAMPAGNE DOM PERIGNON MOËT & CHANDON 1975 (*****)
Arômes d'une pureté et d'une finesse exceptionnelles.
Le début du tertiaire (champignon, humus) est accompagné par une belle minéralité.
La bouche est angélique de par sa bulle parfaite.
L'harmonie est totale.
Grand sujet.

CONCLUSIONS

- Le Dom Pérignon est un cru de haut de gamme qui reste d'un très beau niveau sur la plupart des millésimes.

- Par contre, il y a régulièrement un problème quant à la qualité des bouteilles elles-mêmes: 9 millésimes seulement ont été commentés sur 16!

- Les 1998, 1995 et 1992 étaient bouchonnés. Le 1975 l'était aussi, mais j'avais par chance un deuxième échantillon qui s'est révélé parfait.

- Les 1982, 1980 et 1970 étaient trop évolués et oxydés pour qu'on les apprécie à leur juste valeur.

- Le 1955, dont l'origine ne me semblait pas très sûre, était effectivement mort.

- Quand le Dom Pérignon vieillit dans des conditions parfaites, il donne des vins fantastiques qui sont dignes des plus grands Champagne: les 1976 et 1975 en sont de parfaits exemples. Ce furent mes préférés.