Janos Budanyi
 
4 novembre 2014
Restaurant Nobilis / Sion
 
-------------------------------------------------
 
TOKAKU SZARAZ SZAMORODNI 2000 (**)


Arômes un peu pharmaceutiques, mais très frais.

Le fruité part sur le citron vert.

Vin sec assez rustique.

En bouche, on ressent des raisins de Corinthe avec une acidité prononcée.

Un style spécial.
   
TOKAJI EDES SZAMORODNI 2003 (***)


Arômes élégants et purs avec un fruité légèrement confit.

Notes de thé noir.

Le vin est équilibré et bien fait.

Une petite douceur angélique (purée de poire) chatouille agréablement le palais.
   
TOKAJI ASZU 3 PUTTONYOS 2003 (****)


La couleur est un peu ambrée.

Arômes complexes, sur le café, la banane, le caramel, avec une note fumée.

Vin doux qui ne manque pas de caractère avec une belle acidité pour donner l'équilibre.

On sent bien le botrytis.
   
TOKAJI ASZU 4 PUTTONYOS 2005 (****)


Arômes très complexes et denses: amande, pain d'épice, Whisky, caramel, liqueur de mirabelle...

Vin assez riche (on sent le soutien d'alcool) mais de bonne composition.

Il est un peu moins fin que le 3 Puttonyos 2003, mais c'est de toute façon excellent.

Très belle longueur.

Du potentiel.
   

 

TOKAJI ASZU 5 PUTTONYOS 2005 (****)


Les arômes sont un peu fermés au début.

Il y a aussi une note camphrée qui disparaît à l'aération.

On est sur les fruits confits très fins.

La bouche est splendide de pureté et de finesse.

On part sur le sucre candi et les agrumes.

On ressent même une note acidulée des Riesling allemands.

La haute acidité finale titille agréablement le palais.
   
TOKAJI ASZU 5 PUTTONYOS
PREMIUM SELECTION 1999
(*****)


Arômes très denses et nobles.

La pureté est impressionnante.

La complexité aussi: raisins de Corinthe, minéralité des Riesling allemands, pomme caramélisée, café torréfié...

Le vin est dense au possible avec une acidité affolante.

Longueur interminable. Grand sujet.
   
TOKAJI ASZU 6 PUTTONYOS
PREMIUM SELECTION 1999
(**)


Arômes un peu oxydatifs sur le thé noir froid et les champignons de Paris.

Cela m'a fait penser à des vins valaisans dont les raisins ont été récoltés sous la neige.

La bouche n'est pas très nette avec une acidité mordante.

J'ose espérer une bouteille pas parfaite.
   
TOKAJI ASZU 6 PUTTONYOS 1995 (**)


Vin de style oxydatif, pas très pur.

En bouche, c'est une forte personnalité avec une grande douceur et une acidité très élevée.

Cela manque de classe quand même.
   

 
TOKAJI ASZU 6 PUTTONYOS 1981 (*****)


Arômes très purs de récolte fortement botrytisée.

Notes de caramel, de thé noir, de champignons et de raisins secs.

Vin de grande densité avec une sucrosité énorme qui est compensée par une acidité tout autant énorme.

Le jus est impressionnant dans sa trame et dans sa concentration.

La finale est marquée par de la menthe et par l'acidulé des Riesling allemand.

C'est royal!
   

TOKAJI ASZU ESZENCIA
PREMIUM SELECTION 2002
(*****)


Nez sur la pureté et la finesse: tout est parfait.

Belle note florale avec de l'orange.

Vin équilibré et élégant.

La douceur et l'acidité s'harmonisent à merveille.

La finale est d'une grande noblesse, sur les épices fines.
   
TOKAJI ASZU ESZENCIA
PREMIUM SELECTION 2000
(****)


Couleur un peu ambrée.

Arômes purs et fins avec des confits d'abricot, du caramel et des figues.

C'est le seul vin qui se rapproche des Sauternes.

Vin rond et velouté avec une note fumée.

L'harmonie est là, mais il est moins tendu que le même vin de 2002.
   
TOKAJI ASZU ESZENCIA 1988 (*****)


Au nez, c'est une personnalité forte avec une complexité exceptionnelle.

La liste des sensations n'est pas exhaustive: épices fines, poivron grillé, écorce d'orange, kumquat, gingembre, caramel, miel...


S'y rajoute cette fabuleuse note minérale-acidulée des plus grands Riesling allemands.

Le vin est d'une jeunesse infaillible avec ses notes de menthe et de citron vert.

La finale, interminable, émerveille le palais de par son acidité et sa minéralité.
   

TOKAJI ASZU ESSENCIA 1972 (*****)


Le grand millésime à Tokaji.

Arômes nobles et fins.

A nouveau, la complexité est incroyable.

De plus, à chaque instant, on découvre de nouvelles odeurs toutes plus intéressantes les unes que les autres: thé noir, caramel, écorces, miel, champignons, chocolat noir...

Le vin est d'une densité exceptionnelle.

La texture est incroyablement soyeuse, malgré l'acidité affolante.

Une merveille.

   
 
CONCLUSIONS ET COMMENTAIRES
 

J'ai découvert Janos Budanyi de Szerencs, parfait inconnu dans le centre de l'Europe, par un ami hongrois.

J'ai été si impressionné que, depuis cette visite en octobre 2008, je cherchais à organiser une dégustation de ses vins en Valais. C'est donc fait maintenant.

Il semble que Budanyi ne livre que quelques bouteilles en Allemagne, au travers d'un de ses amis. C'est par ce biais que j'ai pu me fournir.

Janos Budanyi n'est pas un technicien, mais il connaît parfaitement son métier. Ses prédécesseurs sont depuis fort longtemps sur le terrain (et sous le terrain puique les caves sont de vastes réseaux souterrains) à Szerencs (20 km de Tokaj).

Les vins de Budanyi ne sont pas toujours dans la ligne que nos techniciens désirent. Mais ils ont une nature supérieure de par le fait que c'est justement la base qui oriente le style du vin et non pas le chef de cave.

Les meilleurs crus de Budanyi n'ont donc pas tous la même expression. On fait ainsi encore plus de découvertes intéressantes. Souvent, l'acidité et la sucrosité dépassent de loin celles des Sauternes ou des liquoreux valaisans. L'harmonie est invariablement là, sans lourdeur.

J'ai préféré sans conteste les Aszu Eszencia 1988 et 1972.

Je fus impressionné ensuite par le Tokaji Aszu 5 Puttonyos Premium Selection 1999, puis par le Tokaji Aszu 6 Puttonyos 1981.