28 OCTOBRE 1997

LES HUIT GRANDS BORDEAUX 1982
 

LAFITE ROTHSCHILD 1982 (*****)
Fabuleux vin qui allie la dentelle avec la concentration et la race. Il est parfait dans toutes ses composantes déjà maintenant, et il tiendra longtemps.

HAUT-BRION 1982 (***)
Vin très pur, avec des tannins d'une noblesse exceptionnelle. Très long sans lourdeur, trame serrée. Le terroir au plus haut niveau.

CHEVAL BLANC 1982 (****)
Vin très ample, charnu presque suave, avec un fruit très mûr, ce qui ne l'empêche pas de voir venir le futur avec assurance.
Il est complexe et l'ouverture lui donne un énorme volume.

LATOUR 1982 (*****)
Vin racé et noble, tout en puissance avec des tannins encore un peu bruts. Un géant pour le futur.

MARGAUX 1982 (***)
Vin puissant et tannique. Beaucoup de densité. On sent le suivi remarquable de la vinification.

MOUTON ROTHSCHILD 1982 (****)
Le vin qui a la couleur la plus profonde. Il est puissant et massif, mais manque de complexité. Il s'impose plus par la force que par l'élégance.

PETRUS 1982 (****)
Vin très flatteur et très gras, beaucoup de fruit. Le Merlot dans toute sa splendeur et sa densité.
Peut-être moins racé et moins noble que Lafite ou Haut-Brion.

AUSONE 1982 (**)
Grand vin aussi, mais dans ce millésime, force est de reconnaître qu'il semble un peu en-dessous de ses fabuleux compagnons.

Le millésime 1982 des Bordeaux rouges peut effectivement être considéré comme exceptionnel. Cependant, on peut se demander si ces vins seront les mêmes géants lorsqu'ils auront 50 ans, ce qui est le cas pour les anciens millésimes.
Rappelons que 1982 fut exceptionnel dans la qualité de la récolte, mais assez abondant.