ANNEE 1985

GRANDS VINS DU MONDE

 
 
GATTO NERO / TORINO
25 & 26 février 2008
   
KRUG CLOS DU MESNIL 1985 (****)


Superbe couleur or paille.

Nez dense, racé et élégant.

On devine une récolte parfaite.

Les notes de pain grillé ou de brioche typiques du Chardonnay s'y retrouvent.

Une belle minéralité renforce son caractère.

Le vin est fruité et vif avec une bulle parfaite.

Il est d'une jeunesse infaillible.

Il semble même, de par son côté encore un peu "strict", ne pas avoir encore pu développer toutes ses formidables qualités.
   
CHASSAGNE-MONTRACHET
1ER CRU MORGEOT 1985
VINCENT GIRARDIN
(****)


Les arômes sont très ouverts et amples.

L'ensemble rappelle le style classique très bien suivi, avec une récolte de haute qualité.

Le vin est pourvu d'un gras qui procure une suavité quasi crémeuse.

La complexité se décline sur des fruits exotiques et sur la noisette.

Les composantes sont équilibrées.

La finale est fraîche et persistante.
   
Y D'YQUEM 1985 (***)


Couleur or.

Le nez fait penser au Sauternes traditionnel par l'aspect d'une récolte quelque peu atteinte par le botrytis.

Beaucoup d'ampleur et de complexité: mandarine, chlorophylle, minéralité de cépage aromatique....

Le vin est rond, très gras mais sec.

Il a beaucoup de volume mais il n'est pas lourd.

La finale est un peu fumée ou taostée.

Il y manque peut-être un peu de vivacité.
   
SASSICAIA 1985 TENUTA SAN GUIDO (*****)


Couleur rouge très dense et encore bien jeune.

Le fruit parfait de la récolte saute littéralement au nez.

Ampleur, pureté et force se dégagent avec une race exceptionnelle.

La bouche est extrêmement concentrée mais équilibrée.

Le fruit dense ne subit absolument aucune attaque du temps.

De l'interminable finale fraîche et tonique se dégage une minéralité finement "terreuse" qui donne de la noblesse à l'ensemble.

Un vin extraordinaire.
   
SOLAIA 1985 ANTINORI (***)


Couleur rouge dense superbe.

Le nez est un peu marqué par l'âge.

Le style exubérant italien ressort bien avec des notes orangées.

Le fruit mûr part aussi sur la prune.

Vin en plénitude, rond et velouté, avec un fruité légèrement compoté.

Il est très agréable, enjôleur plutôt qu'équilibré.

Si cette bouteille est représentative du vin, il est grand temps de le consommer.
   
ROMANEE-CONTI 1985 (****)


Couleur rouge éclatant magnifique.

Nez très élégant, tout en délicatesse.

Le fruit du cépage ressort parfaitement: confiture de fraise et fraise des bois.

Le terroir minéral à nul autre pareil complète la palette aromatique.

Le vin est gras à l'attaque.

La finale est très vive, même peut-être un peu trop: on aurait voulu un fruit plus dense et charnu.

C'est comme si toutes ses qualités (que l'on sait merveilleuses) ne pouvaient pas éclater au grand jour.

Pourtant, le vin ne semblait pas trop jeune.
   
VEGA SICILIA UNICO 1985 (*****)


Quelle générosité!

Tout est majestueusement développé dans ce vin resplendissant.

Nez complexe et dense.

On ressent un caractère fort, empreint de noblesse.

Le fruit est accompagné par des arômes tertiaires sur le cuir.

Le vin est une perfection d'équilibre et d'élégance.

Les composantes se déploient généreusement.

L'impressionnante structure ne dévie à aucun moment sur la lourdeur.

C'est un très grand vin que l'on peut apprécier dès maintenant et pour de très nombreuses années.
   
HILL OF GRACE 1985 HENSCHKE (**)


Nez pour le moins "nature".

On y ressent de manière bien marquée le cuir mouillé et la ménagerie.

C'est assez rustique.

La bouche est un peu lourde et simple.

Le fruit semble trop mûr de récolte, bien que très concentré.
   
GRANGE HERMITAGE 1985 PENFOLDS (****)


Au nez, l'extrême ouverture des arômes nous fait entrer dans le baroque.

Les fruits noirs très mûrs font penser à du sirop de cassis.

Le vin est concentré et riche.

C'est une masse encore un peu lourde et mal équilibrée.

Par contre, plus le temps passe, plus on entrevoit le grand potentiel de ce cru réputé de longue garde.

Il est vrai que l'âge lui a toujours été bénéfique.

Le futur parlera évidemment en sa faveur.
   
LA LANDONNE 1985 GUIGAL (*****)


Au nez, c'est la race des seigneurs avec une grande distinction.

On y retrouve des petits fruits des bois et de la terre noire "juste remuée".

Le vin est concentré et pur.

Le terroir ressort parfaitement.

La longueur est extrême.

Des notes mentholées et d'herbes aromatiques lui confèrent une belle personnalité.

Vin grandiose dont le futur est assuré pour longtemps.
   
BRUNELLO 1985 SOLDERA (*****)


Superbe couleur rouge rubis.

Nez de fruits rouges très denses.

Une certaine rusticité ressort mais la personnalité est vraiment attachante.

On ressent aussi (discrètement) des herbes aromatiques.

Un peu d'acidité volatile renforce les arômes déjà bien développés.

L'attaque de bouche est veloutée au possible.

Le fruit est dense, jeune et vif en finale.

On ressent aussi du bois doux ou de la réglisse.

La longueur est extrême.

Même si tout est fortement développé dans ce vin, il reste équilibré et sans lourdeur.

L'ouverture permet de constater un vin changeant d'un moment à l'autre,...toujours pour découvrir de nouvelles sensations.

On peut ne pas aimer Soldera et ses vins hors norme, mais si on les aime, on est envoûté!
 
   
RIESLING EISWEIN 1985
EITELSBACHER KARTHÄUSERHOFBERG KRONENBERG MARIA TYRELL, MOSEL(
****)


Couleur or un peu ambré.

Nez très délicat, sur les abricots secs et le litchi.

Vin de dentelle.

La douceur doit être élevée mais la sensation sucrée est atténuée par la très haute acidité.

La densité est moyenne mais l'équilibre est parfait.

La finale tire sur l'orange sanguine et l'amertume de son écorce.

L'ouverture amplifie ses qualités.
   
PORTO TAYLOR'S VINTAGE 1985 (***)


Etonnamment, le nez est marqué en premier lieu par la tourbe que l'on ressent sur les whisky de caractère.

L'ouverture lui confère les arômes de kirsch habituel au Porto.

Les notes de cerises macérées sont accompagnées d'une légère touche oxydative.

Le vin est riche et rond.

La finale est moins douce que ce que l'on aurait pu imaginer, avec une petite amertume.

Porto de caractère.
 
CONCLUSIONS

Cette dégustation a mis en valeur le vin devenu mythique depuis qu'il a dépassé tous les grands crus bordelais sur le millésime 1985: le Sassicaia (
*****). La confirmation est éclatante. Ce fut le vin préféré de l'ensemble des heureux commensaux. Il est encore jeune et semble être capable de continuer durant bien longtemps une carrière glorieuse. On peut raisonnablement douter de retrouver un autre millésime aussi grandiose.

Quelques autres vins ont dévoilé des qualités égales.

La Landonne Guigal (*****) est un vin extraordinaire au niveau de la concentration, de la complexité et de la noblesse du terroir. Une personnalité des plus marquantes. Sa carrière sera aussi interminable.

Le Vega Sicilia Unico (*****) présente une élégance et un équilibre rares dans un vin aussi riche. Sa chair veloutée est d'une sensualité propre à envoûter le palais.

Le Brunello di Montalcino Soldera (*****) est un sujet à part. On n'y trouvera pas la perfection requise par les "techniciens", mais on s'attache à ce vin de la même manière que l'on recherche une sensation qui vous met en état d'allégresse. Pour moi, c'est tout simplement une nature rayonnante.
 
 
Ce quatuor magistral fut accompagné d'autres crus de haute tenue.

Le Krug Clos du Mesnil (
****) est fantastique mais encore en phase ascendante.

Le Chassagne-Montrachet 1er cru Morgeot Girardin (
****) est une surprise des plus agréables. Toute la classe du Chardonnay issu d'une grande récolte et d'un grand terroir s'y retrouve.

On présumait plus de la Romanée-Conti (
****), mais on n'a peut-être pas su attendre son "heure".

Le Grange Hermitage Penfolds (
****) est représentatif de ce vin que l'on peut considérer comme le plus fameux d'Australie. Un monstre que seul le temps dompte.

Le Riesling Eiswein Tyrell (
****) est une délicatesse angélique.

Concernant le Solaia (
***), la tenue de la bouteille dégustée nous fait espérer que d'autres doivent être plus vaillantes.

L'Y d'Yquem (
***) fut excellent, mais on aurait voulu trouver un vin plus vivant.

Le Porto Vintage Taylor's (
***) était aussi remarquable, mais on l'aurait désiré moins austère.

Le Hill of Grace Henschke (
**) fut décevant par rapport au rang qu'il occupe. Je n'en ai jamais bu d'autres et je me ferai une meilleure idée de ce vin lorsque j'aurai l'occasion d'en redéguster.

Quelques autres vins furent présentés, mais les bouteilles n'étaient manifestement pas parfaites.

Je les cite ici:
- CHÂTEAU MARGAUX
- CHIANTI CLASSICO RISERVA CASTELL'IN VILLA
- BARBARESCO RIO SORDO BRUNO GIACOSA
- ACININOBILI MACULAN
- ERMITAGE MERLE DES ROCHES DOMAINE DU MONT D'OR