VINS SPECIAUX
 
Dernière mise à jour: août 2016
 
Je mets ci-dessous une série de vins qui sont difficilement classifiables à cause de leur style peu ordinaire.

C'est pourquoi, je ne les range pas selon leur origine.

Parfois ce sont des vins qui ont disparu.
 
*********************************************
 
VIN D'ALICANTE
 
Décembre 2006
VIN D'ALICANTE CIRCA 1825 (*****)
Couleur or ambré tirant sur le rouge. Nez marqué de vieux Madeira avec beaucoup d'amplitude. Notes de caramel et d'orange flambée. L'acidité volatile très positive renforce les arômes de manière monumentale. Le dégagement olfactif, assez impétueux au départ, devient plus complexe et plus "civilisé" après un bon moment d'ouverture. En bouche, on retrouve le gras et la douceur d'un vieux Bual, ainsi que l'alcool élevé qui devient pratiquement violent en finale. Etonnamment, l'équilibre des composantes est remarquable. On dirait que la puissance de l'alcool contribue plutôt à renforcer les goûts. La subtile douceur amadoue le caractère fort de ce grand vin. A l'instar de l'Apostelwein 1727, on découvre dans ce vin ancien des aspects assez peu connus et difficilement comparables aux vins que l'on déguste habituellement.
On ne connaît pas le ou les cépages de ce vin, ni la méthode de vinification.
Ce sont principalement les recherches sur le flacon d'origine qui ont permis de déterminer au plus près le millésime 1825.
 
-------------------------------------------
 
VIN DE CHYPRE
 
Septembre 2000
VIN DE CHYPRE FERRE 1845 (****)
Superbe douceur sur le caramel et le sucre brûlé. Belle densité et équilibre remarquable.

Juin 2010
VIN DE CHYPRE 1841 (****)
Les arômes font fortement penser à un Madeira ancien. On y sent toutes sortes d'épices accompagnées par des notes d'encaustique et de caramel. Une touche d'acétone s'y mêle. La force qui s'en dégage est monumentale. Le vin est concentré au possible. L'alcool très élevé renforce les goûts et les arômes. Il est heureusement "arrondi" par un énorme glycérol qui semble aussi remplacer le sucre pressenti à l'olfaction. L'interminable finale est résolument poivrée.
 
-------------------------------------------
 
SIRACUSA
 
Décembre 2009
SIRACUSA G. BONANNO 1850 (*****)
Couleur ambrée, très sombre. Arômes fins et très développés de caramel et d'orange amère. L'acidité volatile est parfaite, car elle ne fait que de renforcer arômes et goûts. On devine le cépage Muscat par une légère touche aromatique accompagnée par de la feuille de menthe fraîche. L'acidité est affolante. Elle "excite" le palais, mais une angélique douceur de sucre candi l'enrobe avec une grande sensualité. La finale, d'une longueur exceptionnelle, est marquée par de la feuille de menthe, de l'écorce d'orange et de fines herbes aromatiques.

(ce Siracusa 1850, vin de haute renommée à son époque et devenu quasi introuvable, est l'une des plus grandes fiertés des très rares collectionneurs au monde à en posséder une bouteille)

Le Moscato di Siracusa, d'après l'historien et oenologue Saverio Landolina Nava (1743-1814), pourrait être identifié à l'antique 'Pollio' de Syracuse, provenant du raisin 'Biblia' (des monts 'Biblini', en Thrace) qui fut implanté dans ce terroir par Pollis, mythique tyran de la cité. S'il en était ainsi, ses origines dateraient des VIII-VIIèmes siècles av. J.-C., et le Moscato di Siracusa pourrait être considéré comme le plus vieux vin d'Italie. Aujourd'hui, bien qu'en quantités réduites, ce vin est produit dans le territoire de la commune de Syracuse avec des raisins de Moscato Bianco soumis à un léger passerillage.
 
-------------------------------------------
 
MOSCATEL DO SETUBAL
 
Novembre 2009
MOSCATEL DO SETUBAL 25 ANS JOSE MARIA DE FONSECA
(*****)
(mis en bt en 1973)
Je savais bien que les Muscatel do Setubal étaient parmi les meilleurs dans le genre. Celui-ci s'est montré extraordinaire. Une révélation de finesse et de densité. Les arômes ne font pas nécessairement penser à du Muscat. On part plutôt sur le plus fin des Madeira Sercial. La douceur est juste là pour équilibrer l'acidité affolante pour le palais. Le rancio typique des Madeira est fantastique.

Septembre 2015
MOSCATEL DE SETUBAL TORNA VIAGEM FONSECA
(CA 1880) (*****)
Bouteille devenue introuvable. Ce Moscatel de la deuxième moitié du 19ème siècle a voyagé par bateau sous les tropiques avant de revenir à son origine, faute d'avoir été vendu.
Arômes fins et complexes: figue, cacao, café, raisin sec, bois noble... Une petite dose d'acidité volatile avec une note de "cire" le rapproche du Madeira. La bouche est quasiment sirupeuse tant le sucre est consistant. Mais la concentration des composantes et l'acidité affolante octroient l'équilibre suffisant à cette rare merveille.
 
-------------------------------------------
 
ARMAZEM DE ALMEIRIM
 
ARMAZEM DE ALMEIRIM (Vinho Tratado Branco) 1957 (*****)
Vin blanc renforcé issu d'une vigne de Bastardinho de 150 ans (région: Ribatejo / sous-région: Almeirim). Dégusté à l'aveugle, j'ai immédiatement pensé à un Madeira. Pas n'importe lequel: l'un des plus grands que j'aie connus! Quelle densité, est-ce croyable! Le rancio le plus parfait qui soit. La finesse est sans égal. En bouche, c'est un mélange des plus grandes sensations des meilleurs vins: l'acidulé des Riesling allemands, la sucrosité d'un Yquem très ancien, l'acidité des vieux Tokaji... La texture de bouche est une soie précieuse. La longueur est interminable. J'ai été marqué par ce vin au plus haut point.