ERMITAGE
 
Dernière mise à jour: septembre 2016
 
ERMITAGE / MARSANNE
Le vin appelé Ermitage peut être composé de Marsanne et de Roussanne, ou d'un seul des deux.
En Valais, la Marsanne est largement majoritaire et beaucoup d'Ermitage proviennent de pure Marsanne.

C'est le cépage qui produit les vins les plus corpulents et les plus forts de caractère du Valais.
Il est dominé par des arômes de truffe blanche et par l'eau-de-vie de framboise ou de fraise des bois.
Sa longévité est exceptionnelle: plusieurs décennies sans peine.

C'est certainement celui qui a une vraie dimension mondiale en Valais.
La Marsanne est mon cépage préféré, et de loin.
 
****************************************
 
GERALD BESSE
 
Novembre 2013
VERTICALE ERMITAGE GERALD BESSE MARTIGNY

L'Ermitage du Valais est soumis à la même législation que celle d'origine, les Côtes du Rhône françaises: le vin peut être élaboré avec de la Marsanne ou de la Roussanne, ou avec un assemblage des deux.
L'Ermitage de la famille Gérald Besse est une Marsanne pure issue du lieu-dit "Liappey" à Plan-Cerisier entre 550 et 600 mètres. Une partie de la vigne a été plantée en 1945 et 1947. Une autre partie fut plantée en 1998 à partir du matériel génétique de l'ancienne vigne.

ERMITAGE GERALD BESSE 2011 (****)
Les arômes indiquent une récolte très mûre mais pas "confite". Le type est là, avec des notes d'eau-de-vie. Le caractère est marqué. Le vin est riche et corsé avec une attaque veloutée. L'ensemble est soutenu en alcool. La finale est encore un peu stricte. Vin d'avenir car la matière et la qualité sont là.
ERMITAGE GERALD BESSE 2010 (****)
Arômes plus "stricts" et plus marqués par l'élevage avec des notes de fruits exotiques, d'eau-de-vie et de champignons. Le vin est corsé et riche. Son acidité semble supérieure à celle du 2011 et l'alcool moins marqué. Un autre grand sujet pour l'avenir.
ERMITAGE GERALD BESSE 2008 (*****)
Arômes très typés, ouverts et amples. La complexité est remarquable: fruits exotiques très mûrs, truffe blanche, jus d'asperge... Le vin est dense avec un jus charnu très sensuel mais ferme. La force et la persistance sont impressionnantes. A boire dès maintenant et pendant plusieurs décennies.
ERMITAGE GERALD BESSE 2007 (**)
Les arômes indiquent un millésime moins parfait au niveau de la maturité et de l'état sanitaire. L'élevage se ressent aussi plus fortement. Le vin est de densité moyenne avec une petite sucrosité à l'attaque. Un peu court. Sujet honorable mais pas marquant.
ERMITAGE GERALD BESSE 2006 (***)
Arômes typés avec un fruit pur un peu compoté. Le vin et rond et doux à l'attaque. L'évolution présente un beau jus velouté soutenu par une heureuse acidité en finale. A boire.
ERMITAGE GERALD BESSE 2005 (*****)
Nez très noble, racé et complexe: fleurs, épices fines et minéralité qui fait penser aux grands Riesling allemands. Cela lui procure une grande dimension. Le vin est concentré et fort. Il présente des notes iodées avec une amertume positive. Un grand vin de tempérament à boire dès maintenant et pendant plusieurs décennies.
ERMITAGE GERALD BESSE 2004 (*****)
Quelle race! Les amateurs de truffe blanche humeront ces effluves avec une félicité sans fin. L'âge commence à complexifier et à harmoniser les arômes. Le vin est d'une extrême harmonie. Il présente des notes florales avec des épices orientales. Sa buvabilité est extraordinaire compte tenu de sa forte construction. A boire dès maintenant et pendant plusieurs décennies.
ERMITAGE GERALD BESSE 2002 (***)
Arômes typés avec une touche oxydative. Notes de fleurs jaunes (safran). Le vin est marqué par l'âge. Sa finale est heureusement rehaussée par une acidité de citron confit. On peut supposer que d'autres bouteilles ne sont pas affectées par ce côté vieillissant.
ERMITAGE GERALD BESSE 2001 (*****)
Arômes purs et racés. On y ressent des fruits exotiques avec des écorces d'agrumes. Le vin est fruité et charnu. Le velours du glycérol est raffermi par une superbe acidité en finale. De plus une minéralité cristalline lui procure une dimension remarquable. L'harmonie est totale du début à la fin. A boire dès maintenant et pendant plusieurs décennies.
ERMITAGE GERALD BESSE 2000 (****)
Nez de fruits confits très purs avec beaucoup d'ampleur. Le vin est doux mais bien équilibré. Son fruit est un jus de plaisir. Vin sensuel à boire dès maintenant.
ERMITAGE GERALD BESSE 1999 (*****)
Arômes marquants, très typés avec une forte personnalité. Toutes les caractéristiques de la Marsanne telle qu'on la désire s'y retrouvent: eau-de-vie de framboise, truffe blanche, épices... Tout est en même temps fin et rustique: allez comprendre! Vin riche d'une carrure exceptionnelle. Pour presque tous, le vin de la soirée. En boire une bouteille chaque année pour les 60 ans à venir sera un remède bienfaisant pour la santé et l'esprit.
ERMITAGE GERALD BESSE 1997 (**)
Les arômes sont confits avec un petit manque de pureté. Le vin est riche et velouté. Il est agréable mais semble manquer de base, même si une belle minéralité lui apporte un certain caractère. Le 1999 lui a peut-être porté ombrage.

Août 2014
ERMITAGE GERALD BESSE 1999 (*****)
Ce vin possède toutes les qualités que l'on attend des meilleures Marsanne valaisannes. C'est une force de la nature qui impressionne sur tous les tableaux, qui se boit maintenant et qui tiendra encore bien longtemps.

 
------------------------------------------
 
CHARLES BONVIN
 
Avril 2011
HERMITAGE HOIRS CH. BONVIN 1940 (***)
Elégance et volume. Notes de confits d'abricots avec le noyau. Un peu champignoné. Vin rond et velouté avec une finale vive et fraîche.

Avril 2011
HERMITAGE GOSIER DE GRIVE CH. BONVIN 1974
(**)
Rondeur et volume. Une certaine force alcoolique et un peu rustique.
 
------------------------------------------
 
CAVE D'ANCHETTE (Simon Favre & Fils)
 
Décembre 2010
ERMITAGE CAVE D'ANCHETTES 2008 (*****)
Grandiose Marsanne concentrée, racée, complexe et puissante en début de carrière. La douceur se ressent plutôt comme un glycérol qui enrobe des composantes quasi sur dimensionnées.
(mêmes commentaires sur une bouteille bue en avril 2011)

Septembre 2012
ERMITAGE CAVE D'ANCHETTES 2008 (*****)
Arômes d'une grande pureté. La truffe blanche typique ressort nettement. Vin parfaitement équilibré. Sa rondeur n'est que pur plaisir hédoniste. Son caractère est fort et sans défaut.

Juin 2014
ERMITAGE CAVE D'ANCHETTES 2008 (*****)
Arômes très amples et marqués par l'eau-de-vie de framboise et la truffe blanche. Vin hors norme au niveau du caractère et du volume. Il investit le palais, mais c'est pour son plus grand plaisir. Le petit sucre commence, avec l'âge, à se confondre avec un gras charnu qui enrobe toutes les composantes avec bonheur. Continuera longtemps sa grande carrière.

Septembre 2105
ERMITAGE CAVE D'ANCHETTES 200
8 (*****)
Pour moi, cet Ermitage est l'archétype de la Marsanne. Tout y est: volupté, intensité, force, caractère... Les notes de truffe et d'eau-de-vie de framboise se développent lentement. Cette fois-ci, j'y ai plus ressenti que d'habitude une certaine sucrosité. Mais c'est trop bon.
 
------------------------------------------
 
CAVE LE BOSSET (Romaine Blaser-Michellod, anciennement Willy Michellod)
 
Septembre 2012
MARSANNE LES FOURCHES CAVE LE BOSSET 2010
(****)
Arômes assez frais, sur le noyau d'abricot avec une touche fumée et un soupçon d'eau-de-vie de petits fruits. Vin velouté mais tendu. On sent bien la richesse de l'alcool en finale.
 
------------------------------------------
 
CAVE CAPRICE DU TEMPS (Hugues Clavien & Fils)
 
Septembre 2012
ERMITAGE CAVE CAPRICE DU TEMPS 2005 (*****)
Le type (truffe blanche et eau-de-vie de fraise des bois) saute au nez avec une étonnante délicatesse. Les arômes tertiaires ne font que de rajouter de la race. Le vin est d'une extrême harmonie. Sa vigueur s'exprime sans violence mais avec une grande densité.

Décembre 2013
ERMITAGE CAVE CAPRICE DU TEMPS 2005 (*****)
Le cépage (Marsanne) ressort parfaitement avec ses notes de truffe blanche et de fine eau-de-vie de framboise. L'amplitude est impressionnante. Le vin est très riche et ouvert. Tout est fortement dimensionné mais l'équilibre est là. Un des grands vins du Valais, à coup sûr. (bu à de nombreuses reprises en 2012 et 2013, toujours le même)

Septembre 2016
ERMITAGE CAVE CAPRICE DU TEMPS 2005
(*****)
Le type parfait de la Marsanne ressort immédiatement au nez: truffe blanche et eau-de-vie de framboise. C'est dense et fin. L'attaque de bouche est sensuelle de par sa rondeur sans qu'il y ait de sensation sucrée. La force de ce vin est impressionnante. La persistance est très grande. Le caractère est celui des vins sans concession.
 
------------------------------------------
 
CAVE CORBASSIERE (anciennement Jean-Luc Cheseaux)
 
Mars 1994
ERMITAGE JEAN-LUC CHESEAUX CAVE CORBASSIERE 1989 (*****)
Cet Ermitage 1989 a fait longtemps référence. Je l'ai bu sur une quinzaine d'année et il s'est toujours montré constant. On n'en trouve malheureusement plus.

Mai 1996
ERMITAGE JEAN-LUC CHESEAUX CAVE CORBASSIERE 1990 (***)

Novembre 1997
ERMITAGE JEAN-LUC CHESEAUX CAVE CORBASSIERE 1992 (****)
 
------------------------------------------
 
CAVE LA LIAUDISAZ (Marie-Thérèse Chappaz)
 
Octobre 1997
ERMITAGE CAVE LA LIAUDISAZ 1992 (***)

Décembre 2000
ERMITAGE CAVE LA LIAUDISAZ 1989 (***)

Septembre 2012
ERMITAGE GRAIN D'OR CAVE LA LIAUDISAZ 1999 (****)
Arômes racés et typés. On sent une grande surmaturité de raisins à la récolte. Vin concentré et long. Sa petite douceur arrondit presque trop ses angles.
 
------------------------------------------
 
CAVE SAINT-MICHEL (Pierre-Elie Rey & Fils)
 
Juillet 2012
ERMITAGE CAVE ST-MICHEL 1984
(*****)
Dégusté à l'aveugle, la qualité exceptionnelle du millésime et les caractéristiques du cépage (Marsanne) sautent au nez. Notes de truffe blanche et d'eau-de-vie de framboise. Ces arômes, d'une force extraordinaire, sont pratiquement "enivrants". La finesse côtoie le baroque extravagant. Le vin est impressionnant à tous les niveaux, mais sa personnalité n'est pas faite pour les palais peu habitués. 1984 semble bien demeurer le plus grand millésime d'Ermitage en Valais. Un de mes quatre plus grands Ermitage.
 
------------------------------------------
 
CAVE SAINTE-ANNE
 
Avril 2014
ERMITAGE CAVE STE-ANNE 1983 (*****)
Une surprise fantastique. La couleur est encore d'un magnifique doré clair. Les arômes sont complexes et nobles avec le type variétal: champignons et eau-de-vie de petits fruits. Le caractère fort n'empêche pas une certaine élégance. Le vin est d'une parfaite harmonie. Le fruit est "enveloppé" par du glycérol dense. Des notes d'épices fines orientales lui donnent de la noblesse. Etonnamment, ce vin n'a pas la corpulence que l'on attend d'un Ermitage, mais il en a le caractère. La finale n'est pas corsée, mais elle impressionne par sa longueur et sa délicatesse. Du haut vol.
 
------------------------------------------
 
CAVE LA SISERANCHE (Maurice & Xavier Giroud-Pommaz)
 
Août 2012
ERMITAGE CAVE LA SISERANCHE 2008 (*****)
Les arômes typiques du cépage jaillissent sans retenue du verre: truffe blanche, noyau d'abricot et eau-de-vie de framboise. Le vin est une longue vague onctueuse. Il présente en même temps une remarquable finesse et un caractère fort à ne pas présenter à n'importe quel palais. Un des plus grands vins du millésime en Valais.

Octobre 2014
ERMITAGE CAVE LA SISERANCHE 2008
(*****)
L'Ermitage tel qu'on l'aime et le désire avec sa chair veloutée marquée par l'eau-de-vie de fraise des bois et la truffe blanche. Structure impressionnante mais grand équilibre. Longueur extrême.

Septembre 2012
ERMITAGE CAVE LA SISERANCHE 2008 (*****)
Arômes qui se rapprochent du botrytis avec une grande pureté. Le type sur la truffe blanche commence à se donner. Sa rondeur sensuelle est soutenue par de l'acidité et de l'alcool en finale. Très longue persistance.

Avril 2016
ERMITAGE CAVE LA SISERANCHE VALAIS 2008
(*****)
Chaque fois que je le goûte, je me persuade un peu plus que la Marsanne est le grand cépage du Valais. Tout ce qui fait un grand vin s'y trouve: équilibre, caractère, finesse, race, etc... Les arômes sont typés: eau-de-vie de framboise ou de fraise des bois, truffe blanche, fleurs blanches. La bouche est concentrée sans être lourde. Le glycérol épais enrobe toutes les composantes avec bonheur. La longueur est digne du reste.
 
------------------------------------------
 
CAVE LA TORNALE (Jean-Daniel Favre) (anciennement Vincent Favre)
 
Février 2000
ERMITAGE CAVE LA TORNALE 1996 (***)

Septembre 2012
MARSANNE BLANCHE CAVE LA TORNALE 2010 (****)
Nez très pur avec un fruit bien mûr de récolte. On y retrouve du jus d'asperge: c'est caractéristique et oui! Vin velouté mais serré. Le type se devine plutôt qu'il ne se ressent. Superbe minéralité en finale. Le temps le rendra grand.
 
------------------------------------------
 
CAVES ORSAT SA
 
2000
Dégustation d'ERMITAGE CAVES ORSAT des millésimes 1984, 1977, 1973, 1965, 1964, 1958, 1957, 1956, 1955, 1940, 1932.
Je n'ai malheureusement pas écrit de notes et je ne peux par conséquent pas donner d'indications sur chaque millésime. Le 1932 était fané. Les autres valaient tous entre (
*) et (***). Les vins étaient assez corsés et riches.

Avril 2001
ERMITAGE CAVES ORSAT SA 1964 (
***)
Couleur jaune doré presque ambré. Nez ample de fruit confit, d'amande et de noisette. Vin extrêmement gras et onctueux. Les quelques grammes de sucre résiduel ne se ressentent pas en tant que tel. La nature forte du cépage et la manière de vinifier de l'époque sont "civilisées" par la suavité. L'âge n'a pas du tout terni ce vin plein et agréable.

Juillet 2007
ERMITAGE DU PREVOT CAVES ORSAT SA
1978 (
***)
Nez de fruits surmûrs. Bonne complexité sur la gelée et coing et l'olive noire.
Le vin est rond, très gras mais sec. Grande personnalité.
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1955 (
***)
Nez de récolte surmûrie avec un caractère marqué.
Vin complexe et athlétique. Notes de crème brûlée qui confirme la maturité de récolte.
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1942 (
**)
Vin de caractère, très spécial. Il ne peut convenir qu'aux habitués des vieux crus. Notes de caramel, de malt, de gentiane et de cognac.

Décembre 2008
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1942 (
*****)
J'ai eu l'extrême chance d'en avoir dégusté à plusieurs reprises. Cette bouteille dépassait toutes les autres. La couleur était d'un jaune or très dense. Des arômes d'une incroyable complexité s'échappaient du verre avec force mais sans violence: noisette, nougat, fruits confits, écorce d'orange... L'attaque de bouche était très soyeuse et charnue. L'évolution laissait apparaître une acidité de citron confit avec une amertume de gingembre. La finale semblait amplifier toutes les sensations. La très longue persistance était d'une fraîcheur peu commune pour un vin de cet âge. Un moment intense trop tôt fini.....mais pourquoi n'était-ce pas un magnum?

Juin 2009
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1948 (
****)
Le type du cépage ressort avec une étonnante finesse et une grande jeunesse: fruits légèrement confits sur l'abricot, truffe blanche, eau-de-vie de fraises des bois. Le vin est d'une grande délicatesse. La structure semble moyenne, mais l'équilibre et la tenue sont vraiment remarquables.

Octobre 2009
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1949 (
***)
Arômes de fruits secs avec la typique touche d'eau-de-vie de framboise. De manière assez rustique, s'y rajoutent des champignons et un côté "soufré". La vin est des plus corsés. On sent une matière première de forte constitution. C'est une personnalité marquée encore bien présente.


Février 2010
ERMITAGE CAVES ORSAT SA 1984
(
****)
Couleur or dense. Au nez, complexité et ampleur. Notes de fruits exotiques confits, de gingembre, de cardamone, de thé,... Le vin est corsé mais équilibré. On y trouve une certaine tanicité. La très longue finale est marquée par l'amertume typique du cépage, mais aussi par une belle acidité. Un grand vin de caractère.
ERMITAGE CAVES ORSAT SA 1976 (
****)
Couleur or un peu ambré. Arômes de fruits surmaturés (pêche, abricot). On devine une année chaude et sèche. Le vin a une chair onctueuse. La structure est impressionnante. Vin baroque et exubérant.
ERMITAGE CAVES ORSAT SA 1966 (
**)
Couleur or un peu orangé. Nez un peu oxydatif, sur le thé froid et les raisins secs, comme les Tokay. Vin d'une douceur angélique. Il est agréable, mais sa structure moyenne le rend un peu évanescent en finale.
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1956 (
****)
Couleur or un peu ambré. Arômes très complexes: minéralité mentholée, écorces, gingembre, abricot sec, orange,... Vin bien structuré, rond et charnu, avec une longue finale ferme et fraîche.
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1942 (
****)
Couleur or orangé un peu ambré. Arômes de thé froid, de caramel, de raisins secs et de brou de noix. La petite oxydation se ressent uniquement de manière positive. Le vin est puissant et corsé avec un alcool bien présent. Vin concentré avec une forte personnalité.

Mars 2010
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1956 (
****)
Superbe couleur dorée limpide. Arômes de récolte très mûre avec des notes d'abricot sec et d'amande. Le vin est très structuré. Le gras enrobe une matière vineuse quasi tannique. Il a gardé toute sa force.

Avril 2011
ERMITAGE VIEUX PLANT CAVES ORSAT SA 1948 (
****)
Arômes de récolte très mûre, sur les abricots secs et l'amande. Note un peu champignonée. Force et caractère. Vin concentré et riche, mais équilibré. L'énorme gras ne dévie pas sur de la douceur. L'amertume typique du cépage se marie avec une remarquable minéralité. Très long. N'est pas prêt de décliner.

Avril 2014
ERMITAGE LE PREVÔT CAVES ORSAT SA 1964 (
*****)
Splendide couleur jaune-or. Arômes amples et élégants où domine un fruit surmûr très pur. S'y rajoute une touche champignonnée. Le vin est "juteux", gras et sensuel, mais sans douceur. L'harmonie est parfaite et la longueur au-dessus du lot. Il ne semble pas riche ou puissant, mais la densité est impressionnante. Vin de grande classe qui démontre une fois de plus la dimension supérieure de ce cépage en Valais.

Juin 2015
ERMITAGE LE PREVOT CAVES ORSAT SA 1977
(*****)
Les arômes sont délicats, même si on ressent de la race et un fort caractère. On part sur les champignons avec de l'eucalyptus. Vin d'une grande harmonie avec des notes tertiaires fantastiques. L'amertume finale est accompagnée par une minéralité de coquillage écrasé. Grande délicatesse de bouche. Mais tout est dense et bien tenu. Un fantastique vin tout en subtilité.
ERMITAGE VIEUX PLANTS CAVES ORSAT SA 1956 (*****)
Nez fin et floral (bouton d'or). On a de la peine à imaginer un cépage si marqué qui donne des arômes aussi délicats. Vin harmonieux au possible. Il est velouté mais bien sec. Longueur et droiture. La structure n'est pas imposante, mais la densité et la longueur de bouche sont impressionnantes.
 
------------------------------------------
 
PHILIPPE DARIOLI
 

Mars 2011
ERMITAGE PHILIPE DARIOLI 2008 (*****)
Vin de connaisseur uniquement! Tout est là: puissance, caractère, équilibre, onctuosité, sensualité, complexité, avenir.... On est à l'opposé des vins fins et "bien élevés"!

Octobre 2010
ERMITAGE PHILIPPE DARIOLI 2008 (*****)
Cette pure Marsanne est impressionnante de puissance et de caractère. Le volume de bouche est énorme. Le gras est très marqué. Les caractéristiques des Marsanne valaisannes ressortent encore discrètement: eau-de-vie de fraise des bois et truffe blanche. Son futur s'étendra sur quelques décennies.

 
------------------------------------------
 
DOMAINE DU GRAND BRÛLE
 
Octobre 1995
ERMITAGE DOMAINE DU GRAND BRULE 1984 (*****)
Le millésime 1984 reste sans conteste pour moi le plus grand de tous en ce qui concerne l'Ermitage valaisan. La pureté de celui-ci est exceptionnelle. Impossible à retrouver.

Juin 2012
ERMITAGE DOMAINE DU GRAND BRÛLE 1991 (*****)
Il faut noter sans attendre que ce genre de vin n'est pas fait pour plaire à tous. Les arômes très forts et conquérants sont marqués par l'eau-de-vie de framboise d'une pureté exceptionnelle. Une minéralité quasi "aromatique" se mêle au fruit. Le vin est autant concentré qu'équilibré. Il marque autant la bouche que le nez par ces notes typiques qui font le bonheur des amateurs de Marsanne valaisanne. Exceptionnel.

Septembre 2013
ERMITAGE DOMAINE DU GRAND BRÛLE 1983
(*****)
Le type même du cépage avec ses notes d'eau-de-vie fine (framboise) et de truffe. La densité est extraordinaire. Le caractère est marqué mais la finesse est là. Le vin est sec mais gras et d'une très grande longueur. Peut encore tenir.
 
------------------------------------------
 
R. GILLIARD
 
Avril 1994
ERMITAGE CUVEE DU 100EME R. GILLIARD 1984 (*****)
A nouveau le millésime 1984. C'est une cuvée spéciale avec une légère douceur parfaitement intégrée.

Mai 2007
ERMITAGE R. GILLIARD 1992 (
***)
Vin onctueux, velouté, sensuel...Un plaisir du début à la fin. On est à la limite entre la sensation de sucre et le glycérol marqué.

Septembre 2010
ERMITAGE LES CHOUCAS R. GILLIARD 2001
(
*****)
Couleur magnifique sur l'or dense. Arômes envoûtants très complexes: fruits mûrs quasi confits (abricot, banane), truffe blanche, eau-de-vie de fraise des bois. Tout est extrêmement développé. Le vin est tout simplement une interminable vague onctueuse qui flatte le palais. La personnalité est aussi marquante. Un débutant aurait de la peine devant autant de volume et de densité. Un vin gigantesque et baroque.
 
------------------------------------------
 
LES FILS MAYE
 
Février 2007
ERMITAGE LES FILS MAYE 1996 (****)
Le type dans toute sa complexité: eau-de-vie de framboise et truffe blanche. Beaucoup d'onctuosité et de force.

Octobre et décembre 2007
ERMITAGE LES FILS MAYE 1996 (*****)
Une Marsanne dans ce qu'elle donne de plus grand au niveau de ses arômes très développés de truffe blanche et d'eau-de-vie de framboise. C'est une folle exubérance! Le vin a une petite dose de sucre résiduel qui s'harmonise parfaitement avec ses composantes voluptueuses. La nature de la récolte a produit un vin baroque, extravagant, hors du commun.
 
------------------------------------------
 
PHILIPPOZ FRERES
 
Septembre 2012
ERMITAGE PHILIPPOZ FRERES 2008 (****)
Nez très typé sur le noyau d'abricot avec une note fumée. Le caractère est fort. Le vin est corsé et riche. La bouche est marquée par le type d'eau-de-vie de petits fruits. Sa forte constitution lui permettra de durer.
 
------------------------------------------
 
PROVINS (anciennement Provins Valais et encore avant ProVin)
 
Septembre 1982
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1961 (
***)

Mai 1991
ERMITAGE PRESIDENT TROILLET PROVINS VALAIS 1964 (
****)

Juin 1992
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1969 (
**)

Avril 1995
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1966 (
**)

Décembre 1995
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1962 (
****)

Mars 1998
ERMITAGE PRESIDENT TROILLET PROVINS VALAIS 1962 (
****)

Juin 1998
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1953 (
****)
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1971 (
***)

Mai 2000
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1965 (
**)

Janvier 2001
ERMITAGE PRESIDENT TROILLET PROVINS VALAIS 1985 (
****)

Juillet 2004
ERMITAGE COMPAGNONS PROVINS VALAIS 1984 (
****)

Avril 2005
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1984 (
*****)
Le célèbre 1984. Je l'ai bu au moins 15 fois. Depuis des années, il ne fait que de s'améliorer au niveau de l'élégance et de la complexité. La truffe blanche et les notes typiques d'eau-de-vie de fraise des bois ou de framboise s'y retrouvent de manière dense et fine. Le vin est charnu et riche, doté d'une personnalité hors du commun. La persistance est bien au-dessus de la moyenne.

Octobre 2005
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1992 (
***)

Septembre 2005
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1985 (
****)

Octobre 2005
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1983 (****)

Février 2013
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1993 (***)
Vin équilibré avec du volume et un grand caractère.
ERMITAGE PRESIDENT TROILLET PROVINS VALAIS 1983 (****)
Vin de haute expression avec de la race et une grande harmonie. La structure est vraiment là.
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1973 (****)
Vin sec très structuré et complexe: noisette, amande, épices fines...

Mars 2014
ERMITAGE LES CHAPELLES PROVINS VALAIS 1965 (***)
Couleur or dense. Les arômes sont typiques du cépage avec des notes de champignons et d'eau-de-vie. C'est assez rustique mais le caractère est intéressant. Le vin a une structure moyenne mais son équilibre est remarquable. On y ressent des notes de pâte de fruit (abricot) et de petits fruits secs. L'ensemble est bien au-dessus de ce que l'on attendait d'un millésime aussi peu réputé. A présenter à des palais avertis tout de même!

Avril 2014
ERMITAGE LES CHAPELLE PROVINS VALAIS 1985 (*****)
Vin dégusté une demi-heure après son ouverture. Les arômes indiquent d'emblée la hauteur du sujet au niveau du caractère et de la personnalité. Mais un petit aspect "fermé" empêche encore la finesse et la noblesse de s'exprimer pleinement. Un moment après, le fruit devient exceptionnel de pureté (abricot confit, fine eau-de-vie de fraise des bois) et les notes champignonnées s'affirment. La bouche est tout en harmonie. Ce n'est pas puissant, mais c'est dense et délicat tout à la fois. La grandeur de ce vin est confirmée par le fait qu'il change à chaque instant pour dévoiler une nouvelle facette de sa personnalité. Quel plaisir!

Septembre 2015
ERMITAGE GRAND CRU PROVINS VALAIS 1955
(
****)
Arômes encore bien jeunes sur le caramel et la pâte d'abricot. Le vin est très équilibré avec une texture soyeuse et tendre. Le sucre s'est transformé en un gras charnu.
 
------------------------------------------
 
DOMAINES ROUVINEZ (anciennement Rouvinez Vins, et encore avant Bernard Rouvinez)
 
Février 2009
ERMITAGE COLLINE DE GERONDE BERNARD ROUVINEZ 1972 (****)
Etonnant vin issu d'un millésime considéré comme exécrable. Les caractéristiques de la Marsanne s'y retrouvent comme on aime: truffe blanche et eau-de-vie de framboise. La structure est moyenne, mais il est harmonieux et agréable. Il est charnu et rond durant l'évolution. L'amertume qui apparaît en finale n'est pas négative.

Décembre 2010
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 1990 (****)
Vin de grand caractère avec une forte structure. Ce que recherche l'amateur de Marsanne s'y retrouve. Il se présente à l'heure actuelle au sommet de son art.

Mars 2012
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 1990 (*****)
Issu d'une vieille vigne de Marsanne, ce vin est d'une merveilleuse complexité et d'une tenue exceptionnelle. Il déploie majestueusement les arômes typiques du cépage: amande, noyau d'abricot, truffe, eau-de-vie de framboise. C'est fin et rustique en même temps!? Sa structure impressionnante s'impose plus par la densité de sa chair que par une puissance écrasante. Un vin exceptionnel.

Septembre 2012
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 2001 (****)
Arômes étonnamment fins. Le type est là: eau-de-vie de fraise des bois. Le vin est velouté. La finale est heureusement soutenue par une bonne acidité. L'ensemble est très charmeur.

Août 2014
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 2001 (*****)
Les arômes sont typés, exubérants et très complexes. Au départ, les grandioses composantes semblent encore un peu "désunies", mais elles révèlent déjà une forte personnalité et un vin de grande envergure. Puis, à l'ouverture, tout s'harmonise avec bonheur. Le vin est monumental sans être lourd. Chaque instant qui passe apporte de nouvelles sensations. Un instant "vineux" au-dessus du lot.

Juin 2015
ERMITAGE PRAFALCON ROUVINEZ VINS 2013
(****)
Arômes encore discrets mais on devine une base puissante et chaleureuse. C'est typé et complexe. On y ressent de la mangue et le jus d'asperge (c'est positif). Bel aspect minéral. Vin corsé et puissant. Finale soutenue en alcool. A attendre.
ERMITAGE PRAFALCON ROUVINEZ VINS 2011 (***)
Arômes amples de fruits quasi confits (abricot). Notes de champignons et d'amande. C'est un peu baroque. Le vin est tendre et velouté avec de l'amertume en finale. L'ensemble manque un peu d'harmonie et de finesse.
ERMITAGE PRAFALCON ROUVINEZ VINS 2010 (****)
Arômes très expressifs, sur l'eau-de-vie de framboise et de fraise des bois. Vin dense avec de l'alcool, mais le gras et le fruit compensent. Il devient plus serré en finale, mais c'est dû à la jeunesse. A attendre.
ERMITAGE PRAFALCON ROUVINEZ VINS 2006 (*****)
Arômes très typés avec du caractère et de la noblesse. On ressent bien la truffe blanche. Vin riche mais pas lourd. Grande harmonie. Très long avec une matière somptueuse
ERMITAGE PRAFALCON ROUVINEZ VINS 2005 (*****)
Arômes d'une jeunesse incroyable, tout en finesse et pureté. Il est encore discret, mais on devine son potentiel. Vin dense et droit avec une minéralité fantastique. Très long. Fait pour durer.
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 2004 (***)
Arômes sur mûrs, et même un peu confits. On y ressent le jus d'asperge et la truffe. Vin légèrement doux. La finale est un peu courte. On devine une matière première "légère".
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 2002 (*****)
Au, le caractère fort ressort. Les arômes sont très typés, sur les champignons et l'amande. Vin concentré, très riche et droit. L'alcool élevé ne gêne pas car les autres composantes sont à la hauteur. Minéralité noble en finale.
ERMITAGE ROUVINEZ VINS 2001 (****)
Arômes sensuels avec des fruits exotiques confits. Note de truffe. Vin baroque légèrement doux. On sent une petite évolution, mais la finale garde une belle fraîcheur.
 
------------------------------------------
 
SELECTION EXCELSUS (Jean-Claude Favre, anciennement Maurice Favre)
 
Novembre 2010
MARSANNE BLANCHE SELECTION EXCELSUS 2008 (*****)
Cette Marsanne Blanche est grandiose. Elle s'exprime déjà avec beaucoup de complexité et de caractère. L'énorme gras se rapproche du sucre, mais la force alcoolique et la fraîcheur finale le rendent très dynamique. Sa carrière ne fait que de commencer...elle s'étendra sur plusieurs décennies.

Septembre 2012
MARSANNE BLANCHE SELECTION EXCELSUS 2008 (****)
Le type aromatique très complexe ressort bien: truffe, eau-de-vie de framboise, noyau d'abricot... Le fruit est bien mûr. L'élevage en barrique est bien fondu à l'heure actuelle. Il semble avoir rendu le vin plus élégant que sa nature. Pour certains, c'est plus agréable. Personnellement, je préfère le caractère "spécifique".
 
------------------------------------------
 
PHILIPPE VARONE (anciennement Frédéric Varone)
 
Avril 2011
HERMITAGE GRAND GLARIER FR. VARONE SION 1984 (****)
Type parfait de la Marsanne valaisanne: truffe blanche et eau-de-vie fine. Vin concentré et long, avec beaucoup de personnalité.