DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI
 
Dernière mise à jour: septembre 2016
 
Le Domaine de la Romanée-Conti produit les vins les plus mythiques du monde. Je renvoie le lecteur sous la rubrique "quelques articles" où il trouvera une présentation assez complète du Domaine.

Les deux vins marquants du Domaine sont LA TÂCHE et ROMANEE-CONTI de par le prestige qui les entoure.
Mais les terroirs de RICHEBOURG, des GRANDS ECHEZEAUX, des ECHEZEAUX et de ROMANEE-ST-VIVANT sont autant extraordinaires.
Suite aux diverses dégustations, une constatation s'impose et fait particulièrement plaisir: la qualité de ces six crus n'est absolument pas inféodée à leur prestige, ni à leur prix.

Le terroir extraordinaire de LA TÂCHE ressort de manière plus pertinente que celui de la Romanée-Conti. C'est un vin de caractère fort, marqué par une minéralité fabuleuse. On comprend que certains connaisseurs le préfère comme étant plus "racé".

LA ROMANEE-CONTI retransmet au plus haut point autant la noblesse du cépage que celle de son sol béni.

Le RICHEBOURG s'exprime principalement au travers de son cépage, avec du volume, du fruit et de l'élégance.

Les GRANDS ECHEZEAUX est un terroir de forte personnalité auquel on s'attache sans détour. Ses fantastiques notes "terreuses" me rappellent celles du La Tâche.

Le célèbre et très rare MONTRACHET DRC est inaccessible de par son prix pharaonique. Pour moi, il n'est pas meilleur ou moins bon que les Montrachet d'autres vedettes de ce cru.

Si je tiens uniquement compte de mon expérience, je peux dire que les vins (rouges) du Domaine sont très fragiles et que les différences d'une bouteille à l'autre sont marquées. Les conditions de stockage n'ont peut-être pas toujours été parfaites sur les bouteilles que j'ai bues. Mais il est certain que j'ai ressenti plus fortement ces différences que sur les grands Bordeaux. Je suis aussi persuadé que beaucoup de bouteilles du Domaine ont été moins bien stockées que les Bordeaux qui sont souvent gardés soigneusement dans leurs caisses d'origine.

Les fausses bouteilles envahissent le marché et il faut être extrêmement prudent à ce sujet.
Les petits millésimes sont souvent bien faibles et décevants, vu le prix.
Les bouteilles parfaites de bons ou grands millésimes du Domaine ont cette particularité rare d'imprégner notre cerveau de manière vraiment marquante. De toute façon, boire un vin du Domaine est automatiquement un événement en soi.
 
*******************************************
 
ECHEZEAUX
 
Juillet 2015
ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 2003 (*****)
Arômes racés et forts avec ce côté "terreux" caractéristique des vins du Domaine. On sent une récolte de haut niveau. Le vin est très présent en bouche. Le fruit est soutenu par des tannins athlétiques et une belle minéralité. Un aspect fumé complète le tableau. Longueur exceptionnelle. Grand avenir.
 
-----------------------------------------
 
Avril 2011
ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (*****)
Dégusté à l'aveugle. Je pense que l'on peut continuer de prétendre que 1999 est une année grandiose au Domaine dans son ensemble. Toutes les qualités lui ont été attribuées. Une texture absolument fantastique.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1996
(**)
Belle couleur rouge un peu bruni. Le nez est volumineux, dans l'élégance avec un fruit bien mûr. En bouche, le fruit est un peu évolué avec des tannins qui ressortent à cause du manque de chair. Finale courte.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1995
(***)
Belle couleur de Pinot Noir classique. Les arômes présentent surtout des fruits rouges, principalement la fraise. Une fine touche de "fourrure" s'y rajoute. La densité est moyenne. En bouche, le vin semble un peu rustique. Il est un peu "étroit" avec une acidité élevée qui serre la finale. Mais l'ensemble est équilibré et agréable.
 
-----------------------------------------
 
Juin 2015
ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI
1990
(*****)
(lors d'une dégustation des six crus rouges 1990 du DRC)
Arômes typés et assez délicats, sur les fruits rouges. C'est élégant et droit avec un boisé noble. Vin quasi sucré à l'attaque. Le fruité (cerise) est dense et charnu. A l'évolution de bouche, la superbe acidité rajoute le tonus nécessaire. Les tannins sont structurés mais pas saillants. Vin superbe à l'heure actuelle, mais il ne donne aucun signe de faiblesse.


Septembre 2016
ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1990
(*****)
Couleur rouge peu foncé mais magnifique. Arômes racés et denses. Le fruit bien mûr est accompagné par des notes de rose fanée et de fourrure. Le vin est rond à l'attaque, mais les tannins aussi forts que nobles le raffermissent idéalement. Le fruité du Pinot Noir est complété par des notes de tomate séchée. L'acidité rehausse superbement la finale. On sent le grand millésime apte à la garde.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1989
(****)
Couleur rouge assez dense et profond. Arômes denses et racés: on devine une belle base. La complexité est remarquable. Au fruit mûr se rajoute du cuir et du nougat avec une note Kirschée comme du Porto. Vin concentré et noble. L'attaque est très veloutée: on frise la sensation sucrée. Ce gras perdure de manière agréable durant la très longue finale. On sent une certaine puissance mais pas de lourdeur.
 
-----------------------------------------
 
Janvier 2012
MAGNUM ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1971 (*****)
On me l'a mis à l'aveugle. Tout m'est arrivé en plein nez sans attendre: force, puissance, noblesse, caractère... Tout me semblait parfait et en même temps démesuré: une immensité à tous les niveaux s'offrait à moi sans retenue. Le fruit noir bien mûr du Pinot dans sa parfaite expression se lie au terroir minéral extraordinaire du cru. L'interminable finale se déploie sensuellement pour le grand plaisir hédoniste. Je pense que peu de gens auraient parié sur un Echezeaux (rien qu'un Echezeaux!) d'un tel niveau! Je suis assez heureux d'avoir pu le déguster à l'aveugle: j'aurai pu avoir une retenue injustifiée.
 
*******************************************
 
GRANDS ECHEZEAUX
 
Février 2013
GRANDS-ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 2001
(**)
Arômes assez rustiques sur le "cuir-animal". Vin corsé sans noblesse ni génie. Une deuxième bouteille ouverte "pour contrôle" ne fut pas plus satisfaisante.
 
-----------------------------------------
 
Juin 2012
GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (*****)
Vin d'une harmonie exceptionnelle. Le fruit parfait est un velours qui enrobe acidité et tannins de manière sensuelle mais ferme.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1995 (****)
Couleur rouge rubis. Arômes très amples, sur les fruits rouges accompagnés par de note "cuir-animal". Vin riche et fort, de trame serrée. Il reste fruité jusqu'au bout. Les tannins ont un magnifique "grain". L'équilibre entre le fruit, les tannins et l'acidité est excellent. Grand sujet à attendre encore un peu.
 
-----------------------------------------
 
Juin 2015
GRANDS ECHEZEAUX DRC 1990
(****)
(lors d'une dégustation des six crus rouges 1990 du DRC)
Arômes complexes avec beaucoup de race. Le fruité part sur la cerise, la fraise et la prune. Note de tabac et de terre juste remuée. Vin rond à l'attaque. Dès l'évolution de bouche, l'acidité et les tannins s'imposent juste un peu trop pour que l'équilibre soit idéal. L'ensemble est cependant concentré et dense.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2003
GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1978 (***)
 
-----------------------------------------
 
Mai 2003
GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1966 (***)
 
-----------------------------------------
 
Novembre 2010
GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1948 (****)
Vin de grande structure très riche. Le fruit (fraise), encore bien présent, est accompagné par des notes minérales-terreuses qui donnent beaucoup de caractère. La finale est marquée par une forte acidité.
 
-----------------------------------------
 
Sept. 2008
GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 1937 (*****)
Une fantastique bouteille! Le style m'a énormément fait penser au La Tâche, avec son caractère fort et ses touches terreuses. On retrouve aussi des notes de racine de gentiane. La structure est impressionnante. Le vin semble indestructible. Le fruit dense tire sur la mûre. L'époque se ressent bien, mais pas le vieillissement! Une personnalité marquante.
 
*******************************************
 
ROMANEE-ST-VIVANT
 

Décembre 2008
ROMANEE-ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (****)
Le développement des arômes est absolument resplendissant. Le fruit est dense sans être lourd. L'élégance l'emporte sur la force. 1999 est un très grand millésime au Domaine.

Mai 2013
ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1999 (*****)
Couleur limpide et brillante, parfaite. Arômes d'une finesse exceptionnelle. Le fruit (fraise) est très mûr mais semble aussi très frais. C'est un exemple de la noblesse du Pinot. Le vin est extrêmement harmonieux. Une perfection à tous les niveaux, en ce moment et certainement pour longtemps.

 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM ROMANEE-ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1996
(***)
Couleur rouge un peu tuilé. Nez racé avec un fruit très très mûr. Vin bien construit avec du volume et du gras. Les tannins corsés sont bien enrobés. La persistance laisse apparaître une petite amertume. L'ensemble est un peu "massif".
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM ROMANEE- ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1995
(****)
Belle couleur rouge rubis. Arômes classiques, racés et nobles. La bouche est très dense et équilibrée. L'élégance est au-dessus du niveau et rend le vin extrêmement séduisant. La fraîcheur finale est un véritable plaisir. Vin de haut vol.
 
-----------------------------------------
 
Juin 2002
ROMANEE-ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1991 (***)
 
-----------------------------------------
 
Juin 2015
ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1990
(*****)
(lors d'une dégustation des six crus rouges 1990 du DRC)
Le nez rappelle les récoltes sur mûres de style 1947. Le fruit part sur le kirsch. On est dans le baroque, mais il y a de la noblesse et de la race. Vin riche et rond à l'attaque. A nouveau, l'acidité élevée rehausse le tout, mais elle est bien enrobée par le fruit charnu et par le glycérol. Cette rondeur assouplit aussi les tannins solides jusque dans la très longue finale. Sujet qui donne un maximum de plaisir à l'heure actuelle mais qui démontre un grand potentiel. Dans le style, ce Romanée-St-Vivant semble être d'une époque plus ancienne que les deux Echezeaux.

Septembre 2016: les trois bouteilles dégustées l'une après l'autre
ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1990
(****)
Bouteille no 10'248
Nez ample et élégant au départ, avec des notes de tabac. On sent une certaine évolution. A l'ouverture, tout semble devenir un peu noins "net", mais on reste de toute façon sur un niveau élevé. Le vin est riche et rond. Il est très plaisant et on ressent la structure de base. L'ensemble est tout à fait remarquable sans atteindre le sommet attendu de ce millésime.
ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1990 (*****)
Bouteille no 10'247
Arômes amples et élégants avec un fruité très pur, fin et dense. On sent une récolte parfaite. La jeunesse semble infaillible. Le vin est tout de velours. Son fruité charnu et dense reste ferme. L'ouverture lui octroie beaucoup de dimension. La fraîcheur est impressionnante. On imagine un sujet qui n'a de loin pas encore atteint son sommet.
ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1990 (*****)
Bouteille no 16'960
Arômes opulents et très ouverts. Le fruit sur mûr part sur le kirsch. On devine une grande matière. La classe est là, même si une touche de cuir ou de viande s'y rajoute. Le vin est doté d'un fruit charnu qui enveloppe de manière sensuelle le palais. Que c'est agréable et bon! Les tannins, très nobles et veloutés sont enrobés parfaitement par la chair juteuse du fruit. Une très grande bouteille.
 
-----------------------------------------
 
Février 2004
ROMANEE-ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1989 (***)

 
-----------------------------------------
 

Mai 2003
ROMANEE-ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1978 (****)
 
-----------------------------------------
 
Janvier 2010
ROMANEE-ST-VIVANT DOMAINE ROMANEE CONTI 1974 (***)
Belle couleur rouge clair peu dense. Arômes de fruits mûrs un peu fanés mais agréables. Vin qui semble fragile. La structure est moyenne. Le caractère racé est bien là. L'acidité élevée donne du tonus. L'ensemble est heureusement équilibré.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2015
ROMANEE-ST-VIVANT DRC 1964
(****)
Très beau vin racé et fort. On devine la grande récolte. En bouche, c'est intense et noble. Il lui manque juste un peu de panache.
 
*******************************************
 
RICHEBOURG
 
Mai 2010
MAGNUM RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 2000 (*****)
Couleur rouge très foncé et dense. Arômes de grande pureté. On sent une parfaite adéquation entre le fruit et le terroir. Le vin est voluptueux, charnu et concentré. Le fruit est à mâcher, mais il reste très frais. Un Richebourg qui mérite son nom: il est vraiment somptueux.

Mai 2015
RICHEBOURG DRC 2000
(****)
Vin remarquable au niveau de la structure et du caractère. Il semble juste manquer de fraîcheur et de vie.
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2005
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (*****)
Couleur rouge-rubis très dense. Nez parfait du Pinot dont on sent une récolte parfaite. Marqué par les fruits rouges. Trame très serrée, fruit jeune et vif. Un vin d'exception, marqué par les deux points importants d'un grand vin de Bourgogne: le terroir subtil et le fruit du cépage. A attendre. Tiendra longtemps.

Avril 2008
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (****)
Couleur rouge dense sombre. Nez extrêmement typé sur les fruits rouges bien mûrs. Beaucoup de dynamisme et de pureté. Le vin est distingué et fin, avec un fruité vif et serré. Les tannins sont vraiment superbes, mais ils marquent un peu la finale: le temps affirmera leur qualité et les assagira. Pour l'instant, ce vin est encore assez droit, voire un peu austère. On y devine pourtant déjà toutes les composantes qui en feront un Richebourg de haut vol.

Mai 2009
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (*****)
Ce vin confirme avec éclat la réussite particulière du Domaine sur le millésime 1999. Des arômes de fruits rouges jaillissent joyeusement du verre. Quel bonheur! C'est la perfection de la récolte et du terroir. Le vin est suivi sans faille pour mettre en avant cette grandiose matière première.

Avril 2012
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1999 (*****)
Tout les vins du Domaine sont "parfaits" sur ce millésime. Richebourg est pur, fin, concentré, avec un velouté exceptionnel. Il tiendra longtemps.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1995 (**?)
Couleur rouge rubis Arômes rustiques de champignons qui font douter de la qualité de la bouteille. Le vin est concentré et fort avec une finale assez asséchante. Ce n'est certainement pas une bouteille parfaite.
 
-----------------------------------------
 
Juin 2015
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1990
(*****)
(lors d'une dégustation des six crus rouges 1990 du DRC)
Les arômes d'une amplitude énorme se lâchent sans retenue. On est sur des fruits rouges (confiture de fraise). Un touche mentholée lui donne de la fraîcheur. La noblesse est exceptionnelle. Vin riche et corsé, impressionnant de par ses dimensions. Le vin a une douceur qui perdure jusqu'en finale malgré une acidité élevée et des tannins corpulents. Il a une personnalité de grande envergure. Il semble mûr de fruit, mais on sent qu'il tiendra encore longtemps.

Septembre 2016: les deux bouteilles dégustées l'une après l'autre
RICHEBOURG DRC 1990
(*****)
Bouteille no 12'440
Arômes racés et forts, encore un peu stricts. On devine donc un sujet qui n'est pas au sommet de son développement. Le vin est serré et fort. Son fruit parfait de récolte est resté d'une jeunesse incroyable. Très grand sujet à attendre.
RICHEBOURG DRC 1990 (*****)
Bouteille no 7'882
Arômes nobles et racés avec une très grande ampleur. Le fruit se rapproche de la cerise noire. Le vin est une grande vague fruitée, charnue au possible, qui caresse le palais jusque dans l'interminable finale. De plus, il est doté d'une personnalité de haut rang qui lui donne un grand rayonnement.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1971 (**)
Couleur rouge-rubis un peu tuilé, assez clair. Nez pur, fin et intense de Pinot Noir, en dentelle et sur les fruits. Les arômes tertiaires (humus, cuir) se développent aussi, mais sans dominer. Le vin est assez dense et mûr. L'acidité est élevée. Touche de bois doux et de réglisse. Le fruit bien mûr est accompagné par des tannins un peu stricts. La finale est même un peu "rafleuse". Ce vin a certainement dépassé son stade optimal.

Avril 2008
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1971 (*****)
Couleur rouge un peu tuilé assez peu dense. Le fruit est très mûr, mais sans vieillissement gênant. On ressent un raisin comme non éraflé à la récolte. Le tout retransmet une nature vraie et vivante. Le vin est d'une séduisante onctuosité "sensuelle", avec un fruit qui tire sur le pruneau d'Agen. La finale est marquée par une acidité mordante. Un grand Richebourg charmeur, au sommet de son art à l'heure actuelle.
 
-----------------------------------------
 
Octobre 1999
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1969 (***)
Très beau vin ample et velouté à l'heure actuelle. (bu aussi en 2000 et en 2001)
 
-----------------------------------------
 
Avril 2008
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1964 (*****)
Couleur rouge un peu tuilé assez peu dense. Au nez, c'est celui qui a les fruits les plus confits. Notes de kirsch, comme dans le Porto. Ses composantes s'expriment si largement que l'on entre dans le domaine du baroque. Humer de tels effluves est un plaisir naturel. La très grande onctuosité du vin est une rondeur extravagante pour le palais. La chair du fruit est à mâcher. L'acidité finale redonne du tonus à l'ensemble. A boire pour s'emplir de joie.

Novembre 2013
ICHEBOURG DRC 1964
(*****)
Arômes d'un grand raffinement. On sent le bel aristocrate qui ose s'affirmer: il en a les moyens! Le fruit très pur est accompagné par des notes délicates de fourrure. La bouche est très sensuelle avec une sucrosité d'une divine volupté. On ressent bien un fruité charnu de framboise et de fraise. La longue finale est rehaussée par une fantastique acidité qui rendrait vie à un moribond. La grande classe!
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1961 (***)
Superbe couleur rouge un peu tuilé, limpide et brillant. Nez élégant et ample de Pinot Noir racé avec des notes un peu terreuses et un fruit ouvert. On y devine une récolte de grande maturité. Le vin est riche et corsé avec une acidité élevée. L'ensemble peut paraître très mûr,mais la longue finale reste vive et fruitée. Un excellent millésime.
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2008
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1959 (****)
Vin plein et rond, encore sur le fruit dense et équilibré. Superbe et resplendissant à l'heure actuelle.

Novembre 2010
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1959
(****)
Vin baroque et extravagant avec un fruit surmûr sur le kirsch avec une acidité affolante qui compense une rondeur quasi sucrée. Il transmet en même temps des aspects de vieillesse et de jeunesse.
 
-----------------------------------------
 
Novembre 2010
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1947 (***)
On en attendait bien entendu beaucoup plus. Le vin est certainement grandiose sur une bouteille parfaite. Celle-ci était un peu fatiguée.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2002
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1943 (***)
Le niveau de la bouteille était superbe. Couleur rouge foncé profond. Arômes complexes et très racés. Les fruits noirs, l'humus, le cuir, les épices ressortent bien. Le vin est marqué par son époque et son terroir. L'ensemble est très bien construit, et toujours en pleine forme. Le grand caractère le distingue plus que son élégance. Ce millésime peut être considéré comme remarquable en Bourgogne.
 
-----------------------------------------
 
1 janvier 2011
RICHEBOURG DOMAINE ROMANEE CONTI 1929 (*****)
Très belle couleur rouge sombre et dense. Arômes classiques un peu austères mais très nobles avec un fort caractère. Les fruits noirs sont accompagnés par des notes de cacao. Le vin est concentré avec des tannins encore musclés. L'ensemble est monumental mais pas exubérant. On n'est pas en présence d'un vin gras et quasi sucré comme on aurait pu s'y attendre. Ce qui étonne aussi c'est qu'il a une acidité plus faible que d'habitude sur des vins de cet âge. Mais la texture est impressionnante.
 
*******************************************
 
LA TÂCHE
 
Septembre 2008
LA TÂCHE 2003 (*****)
Arômes élégants et fins avec une touche de fourrure. Beaucoup d'intensité. Vin charnu avec un fruit vif et frais. Le terroir extraordinaire ressort avec discrétion (pour l'instant bien entendu). La finale est très longue. On devine un géant du futur. Ouvrir une bouteille de ce vin à l'heure actuelle n'est absolument pas raisonnable.
 
-----------------------------------------
 
Avril 2010
LA TÂCHE 2002 (**)
Etonnante bouteille dont on espérait beaucoup. Le vin est rigide et strict. Comme d'habitude sur ce genre de cru, on a pensé qu'il fallait patienter pour qu'il s'ouvre. Carafe et attente, rien n'y fit. On restat sur notre "soif". On ose imaginer que cette bouteille n'est pas représentative de ce cru normalement exceptionnel.

Avril 2012
LA TÂCHE 2002 (**)
Nez de Pinot Noir classique bien mûr de récolte. Vin de densité moyenne, sans génie. L'acidité est mordante en finale. L'ouverture l'améliore quelque peu mais ne lui rend pas sa noblesse.
 
-----------------------------------------
 
Octobre 2007
LA TÂCHE 2001 (*****)
La race du cru ressort sans équivoque: c'est marquant!. On a l'impression que le fruit de base est littéralement "inféodé" au terroir. La longueur et la densité extrêmes prouvent le grand millésime. Vin malheureusement encore au stade d'un "nouveau-né".
 
-----------------------------------------
 
Avril 2008
LA TÂCHE 1999 (*****)
Couleur rouge rubis dense et brillant. Arômes amples et complexes, avec beaucoup de race. Touches terreuses avec de la fourrure: le grand terroir s'exprime. Vin d'une dimension extraordinaire. Le volume et la richesse ne nuisent pas à l'équilibre. Un très grand vin à attendre.
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2014
LA TÂCHE 1996
(*****)
Nez racé et fort. On sent que tout est bien fait et sans faille. Le fruit part sur la framboise. Le vin est un magnifique jus concentré. Superbe acidité finale. Les tannins sont encore un peu stricts. Sujet bien entendu beaucoup trop jeune.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM LA TÂCHE 1995 (*****)
Magnifique couleur rouge rubis dense. Arômes de grande noblesse, avec des fruits noirs bien mûrs. Le fabuleux terroir ressort bien. Vin de trame serrée. Le glycérol très dense accompagne les tannins somptueux durant toute l'évolution de bouche. La persistance ne se relâche pas avant longtemps. Un grand La Tâche.
 
-----------------------------------------
 

Décembre 1996
LA TÂCHE 1990 (
*****)
C'est le vin de rêve, avec une concentration hors norme et un fruit d'une densité extraordinaire. Sa très longue et glorieuse carrière ne fait que commencer.

Février 2004, mars 2004 (en magnum), décembre 2005, avril 2006
LA TÂCHE 1990 (*****)
Même commentaire qu'en décembre 1996.


Janvier 2012
LA TÂCHE 1990 (***)
Quelle déception: ce vin que l'on sait immense se présente sous des aspects un peu lourds et vieillissants. A l'évidence, la bouteille n'était pas parfaite.


Juin 2015
LA TÂCHE 1990
(*****)
(lors d'une dégustation des six crus rouges 1990 du DRC)
Au nez, la race et la noblesse du terroir jaillissent du verre de manière magistral. La complexité est incroyable: fruits rouges au début, puis fruits noirs (bigarreau), orange sanguine, fourrure, terre noire juste remuée... Il y a autant de délicatesse que de densité, c'est génial à ce sujet. Le vin est d'une harmonie totale. La chair est suave mais ferme. Le fruité est parfait. Touche de réglisse. Acidité tonique et tannins somptueux. Le gras enrobe subtilement les composantes du début jusqu'à la fin de la persistance. La finale est interminable. Une anthologie.

 
-----------------------------------------
 
Février 2006
LA TÂCHE 1980 (**)
 
-----------------------------------------
 
Octobre 2005
LA TÂCHE 1978 (*****)
Un vin absolu, pour les habitués du vrai terroir. La couleur juste du Pinot Noir. On y ressent si fortement la subsantifique moëlle du terrain dans lequel les racines se nourrissent que le fruit passe au second plan! La complexité est donc l'un de ses atouts avec l'élégance et la race des seigneurs. Certainement un des plus grands millésimes de La Tâche.

Avril 2008
LA TÂCHE 1978 (*****)
Couleur rouge un peu tuilé et assez peu dense. Le terroir domine fortement au nez avec des notes de bois doux, de tabac, de terre.... Il est assez austère au départ. Après un certain temps, le fruit commence à s'ouvrir, mais toujours avec un peu de retenue. On pense à un bel aristocrate qui a de la peine à se laisser aller. Le vin est d'une très grande concentration avec beaucoup de race et de caractère. Trente ans ne lui ont pas suffi à déployer ses immenses qualités. Un vin fait pour les amateurs de forte personnalité, à attendre.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
LA TÂCHE 1971 (****)
Couleur rouge-rubis un peu tuilé, limpide. Nez de grand Bourgogne classique bien mûr, en plénitude. Harmonie et complexité: fruits rouges, tabac, fourrure... Vin de fort caractère, avec une acidité vive et une solide charpente tannique. L'ouverture lui confère beaucoup d'ampleur et le rend agréable du début à la fin. Cette bouteille semble cependant un peu "fragile".

Octobre 2007
LA TÂCHE 1971 (*****)
Est-il nécessaire de dire que La Tâche est l'un des plus fabuleux crus de cette terre? Ce 1971 est immense dans sa composition autant que dans sa personnalité. Le fruit noir est onctueux, mais les tannins extraordinaires de force donnent une dimension hors norme à l'ensemble. Chose étonnante autant que rare (surtout avec nos nouveaux vins "surgonflés"): sa puissance ne tombe à aucun moment dans la lourdeur! Il semble que ses qualités merveilleuses doivent encore attendre quelques décennies pour atteindre le sommet de leur développement.

Avril 2008
LA TÂCHE 1971 (*****)
Couleur rouge un peu tuilé. Le terroir ressort toujours fortement, mais les composantes se déploient magistralement, sans retenue. La complexité s'exprime sur le cuir, le bois doux, le nougat, la terre et des fruits noirs très mûrs. Ces arômes sont parmi les plus agréables qui soient. Le vin est très concentré et gras jusqu'à être crémeux (notes de caramel). Les tannins sont athlétiques encore, mais le fruit concentré équilibre l'ensemble. La finale, rehaussée par une haute acidité, est vraiment très longue.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
LA TÂCHE 1962
(*****)
Couleur rouge-rubis un peu tuilé, limpide. Un envoûtement sensuel au nez. Fruit parfait de récolte. Tabac blond et vanille. L'âge est occulté. Bouche onctueuse sans être douce ou lourde. Le rêve du Pinot Noir. Le fruit est charnu à souhait, soutenu par une superbe acidité citronnée. Equilibre parfait des composantes. Extrêmement long. Un vin extraordinaire dont le fruit tapisse le palais longtemps en rétro-olfaction. Il mérite parfaitement l'énorme réputation qui l'entoure. C'est un vin de légende au même titre que Cheval Blanc 1947 pour les Bordeaux.

Octobre 2007

LA TÂCHE 1962 (****)
Bouteille avec une vidange bien marquée. La dégustation laisse deviner les fabuleuses qualités du vin, mais une certaine oxydation lui enlève une partie de son harmonie. (voir commentaires de mars 2004 sur ce vin fabuleux)

Février 2010

MAGNUM LA TACHE 1962 (*****)
Et oui! Le vin introuvable et mythique, de plus en magnum! Bien que présenté à l'aveugle, on devina tout de suite un géant.....endormi. Au départ, les arômes de fruits noirs et rouges concentrés sont mêlés aux typiques notes "terreuses-minérales" de ce fabuleux terroir. La densité est énorme. On est impressionné par tant de force et de qualités. Curieusement, l'ouverture le voit se refermer comme pour dire: "je ne suis pas encore prêt!".
 
-----------------------------------------
 
Février 2003
LA TÂCHE 1959 (****)
Couleur rouge assez clair et un peu tuilé, limpide. Beaucoup de noblesse au nez. Très dense avec des arômes encore jeunes. Le fruit comme à la récolte, sur la cerise et la fraise. Touche de bois de santal, exotique. Vin lumineux, fin et concentré. Le fruit est resté jeune et tonique. Très agréable.

Décembre 2014
LA TÂCHE 1959 (*****)
Au nez, on sent le Pinot Noir parfait de récolte. Noblesse, pureté, droiture et finesse. Le fruit rouge est accompagné par des notes de fourrure. Vin de rêve avec du volume, de la richesse et une rondeur sensuelle. La finale est juste parfaitement équilibrée par l'acidité.
 
-----------------------------------------
 
Février 2003
LA TÂCHE 1952 (**)
Couleur rouge assez tuilé. Nez de récolte mûre, avec de la  race et de la concentration. Tabac, réglisse. Vin suave, mais riche en alcool. Aspect "rafleux". Très ouvert et vivant. Une nature en soi. Exubérant et baroque. Une bouteille qui a "vieilli" d'une manière assez singulière, mais agréable à mon sens.
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2008
LA TÂCHE 1947 (*****)
Une bouteille parfaite, marquante. Un vin tout simplement immense, extraordinaire. Une quintessence de La Tâche! On ne peut s'empêcher d'y retrouver un peu des 1962, 1978 et 1990. Quel bonheur!

Janvier 2015
LA TÂCHE 1947
(*****)
Les arômes sont nobles et racés avec la personnalité fabuleuse de son terroir. C'est magistral. Quelle dimension et quel volume! On ressent une récolte pratiquement sur maturée avec des notes de nougat et de figue. Le vin est doux avec une chair onctueuse à mâcher. Tout est très dense. La superbe acidité est là pour rehausser le tout. La longueur est extrême.
 
-----------------------------------------
 
Février 2003
LA TÂCHE 1942(***)
Etonnante bouteille dont on n'attendait pas beaucoup au vu de son niveau. Le vin était charnu et vif en même temps. L'époque ancienne se ressentait bien, mais l'ensemble était encore bien charmeur.
 
-----------------------------------------
 
Février 2003
LA TÂCHE 1937 (*)
Belle couleur rouge clair, limpide. Arômes vieillissants, "phénolé". Les notes tertiaires dominent le fruit. Agréable quand même. Assez gras à l'attaque, mais il devient aqueux et s'oublie rapidement. Vin trop évolué avec une acidité qui domine les autres composantes en finale. Le millésime réputé nous avait fait espérer beaucoup mieux.
 
*******************************************
 
ROMANEE-CONTI
 
Septembre 2008
ROMANEE-CONTI 2003 (*****)
Nez très ample avec beaucoup de caractère. Le fruit semble plus mûr que celui du La Tâche. Il part sur le kirsch et le pruneau. Le vin est d'une très grande concentration. La finale est superbe dans son acidité et ses somptueux tannins. On devine aussi un géant du futur. Ouvrir une bouteille de ce vin à l'heure actuelle n'est absolument pas raisonnable.
 
-----------------------------------------
 

Avril 2011
ROMANEE-CONTI 2002 (***)
Dégusté à l'aveugle. Le vin a semblé plus âgé, moins fin et moins structuré que l'Echezeaux 1999 du Domaine présenté en parallèle. Le fruit semble assez mûr de récolte. Il part sur le pruneau d'Agen. Des notes cuir-animal le rendent un peu rustique. Le vin est de toute façon d'un niveau remarquable.

Avril 2012
ROMANEE-CONTI 2002 (**)
Arômes assez amples et élégants, avec un fruit très mûr. Le vin est riche, mais de densité moyenne et sans génie. L'acidité est mordante en finale. L'ouverture l'améliore quelque peu mais ne lui rend pas sa noblesse.

 
-----------------------------------------
 
Mai 2010
MAGNUM ROMANEE-CONTI 2000 (****)
Couleur rouge très foncé et dense. Arômes très purs, sur les fruit rouges accompagnés par une légère touche de fourrure. Le vin est assez ample et rond à l'attaque. Toute l'évolution reste sur le fruit, en finesse et en dentelle. La finale est heureusement marquée par une haute acidité. Vin vivant, étonnamment prêt à boire. L'ensemble est remarquable, mais il n'a pas le panache du Richebourg du même millésime.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2013
ROMANEE-CONTI 1999 (****)
La couleur est un peu plus "brunie" que sur le Romanée-St-Vivant 1999. Les arômes présentent un fruit bien mûr avec des notes de fourrure. Le caractère est fort. En bouche, le vin semble encore peu ouvert. On devine le monument plus qu'on ne le ressent. Il est riche et concentré, mais il y a comme un manque de pureté. On a osé penser que la bouteille n'était pas parfaite, surtout quand on connaît la réputation du cru sur ce millésime.
 
-----------------------------------------
 

Juin 2015
ROMANEE-CONTI 1990
(*****)
(lors d'une dégustation des six crus rouges 1990 du DRC)
Au nez, c'est l'aristocratie même. Le terroir est à son sommet. Quelle élégance! Grande complexité: terre noire, fourrure, fraise, pétale de rose, lys. S'y rajoute étonnamment une touche fumée comme celle d'un fût un peu taosté. A l'olfaction, c'est le cru qui semble en l'instant le moins ouvert. Le vin est dense et harmonieux. Il est d'une jeunesse extrême: les tertiaires n'apparaissent encore pas. L'équilibre acidité-tannins-fruits est impressionnant. La finale part sur le cuir et la réglisse. Elle est un peu moins longue que sur La Tâche. C'est évidemment un vin de grande envergure, mais c'est celui des six crus qui reste le plus sur la retenue.

 
-----------------------------------------
 
Juin 2005
ROMANEE-CONTI 1986 (***)
Vin marqué par une récolte assez mûre. Le fruit est charnu. Le vin possède une certaine race mais il n'est pas vraiment resplendissant.
 
-----------------------------------------
 
Février 2008
ROMANEE-CONTI 1985 (****)
Couleur rouge éclatant magnifique. Nez très élégant, tout en délicatesse. Le fruit du cépage ressort parfaitement: confiture de fraise et fraise des bois. Le terroir minéral à nul autre pareil complète la palette aromatique. Le vin est gras à l'attaque. La finale est très vive, même peut-être un peu trop: on aurait voulu un fruit plus dense et charnu. C'est comme si toutes ses qualités (que l'on sait merveilleuses) ne pouvaient pas éclater au grand jour. Pourtant, le vin ne semblait pas trop jeune.
 
-----------------------------------------
 
Septembre 1982
ROMANEE-CONTI 1971
Les deux bouteilles que j'ai bues étaient déjà passées. Je suis très mal tombé si je me réfère à la qualité supposée du millésime. (l'autre bouteille fut dégustée en 1988)

Octobre 2011
ROMANEE-CONTI 1971 (*****)
Les arômes expriment toute la classe et l'élégance de la Romanée-Conti dans ses grands millésimes: fruits noirs bien mûrs avec une touche de fourrure. On est transporté par tant de noblesse. La structure du vin est impressionnante. Toutes les qualités du cépage sont développées à l'extrême dans une harmonie de rêve. Un sommet.
 
-----------------------------------------
 
Août 2000
ROMANEE-CONTI 1966 (*****)
Ce vin était mis à l'aveugle. Il était d'une grande jeunesse et on aurait pensé à un cru de 15 ans moins âgé. Il était tout dans le fruit vif et pur. La noblesse et la force étaient ses principales qualités.

Avril 2008
ROMANEE-CONTI 1966
(**)
Couleur rouge un peu tuilé. Nez d'épices fines, sur les arômes tertiaires. On y ressent de l'acidité volatile. L'ensemble paraît un peu vieilli. Le vin est assez austère. Son gras n'arrive pas à compenser l'acidité élevée. Il est agréable, mais les goûts et arômes tertiaires dominent un peu trop.
 
-----------------------------------------
 
Avril 2008
ROMANEE-CONTI 1964 (*****)
Un rêve olfactif. C'est le vrai Pinot racé et noble, avec les qualités du cépage dans sa jeunesse et les avantages du vieillissement. Le fruit tire sur la confiture de fraise. La chair du vin est onctueuse et sensuelle, tout en finesse. Les tannins grandioses se marient parfaitement au fruit. L'équilibre est complété par une fraîcheur tonique lors de la très longue finale. Le plaisir à tout prix!

Décembre 2014
ROMANEE-CONTI 1964
(**)
Arômes de Bourgogne d'année "solaire", un peu vieilli. Le fruité sur la fraise est pur. Mais une acidité volatile persistante diminue la qualité de l'ensemble. Vin doux à l'attaque. L'acidité devinée à l'olfaction prend le dessus et déséquilibre le tout.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
ROMANEE-CONTI 1962 (*****)
Couleur rouge rubis assez dense et un peu tuilé. Superbe nez très complexe. Grande harmonie et beaucoup de noblesse. Notes de caramel, de nougat et de chocolat, avec des fruits mûrs à souhait. Vin d'une densité extraordinaire, doté d'un fruit plein et rond. Le milieu de bouche voisine le sucre: que c'est agréable! La persistance est infiniment concentrée et longue. Le fruit colle littéralement au palais. Tonique en finale. Une présence forte, un phénomène sans âge. Je ne pourrais dire s'il est inférieur au fabuleux La Tâche du même millésime.
 
-----------------------------------------
 
Août 2014
ROMANEE-CONTI 1961 (*****)
Couleur rouge assez sombre. Arômes racés très complexes: terre noire (graphite), cuir, tabac, champignons, iode, note un peu fumée... Elégance et caractère se marient avec bonheur. On sent incontestablement le style du Domaine. Le vin est structuré. Les tannins et l'acidité sont enrobés par un gras dense qui ne pèse pas en bouche. La finale est très longue. L'aération progressive nous fait bénéficier à chaque instant de nouvelles sensations: les arômes deviennent de plus en plus fruités (mûre) et la bouche devient toujours plus voluptueuse. On sent que les composantes sont faites pour durer encore. Ce vin impose naturellement le respect. J'estime que c'est un grand Romanée-Conti, même si le fabuleux 1962 lui vole logiquement la vedette.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
ROMANEE-CONTI 1959 (*)
Couleur rouge rubis assez dense. Nez un peu fermé. On y devine une grande matière première, et une récolte de haute maturité. Notes de nougat, de pruneau d'Agen, de cuir... Vin riche, concentré et puissant. Les tannins sont forts. L'alcool élevé domine presque le fruit pourtant charnu. L'acidité finale se rapproche du volatil et marque assez violemment le palais. Ce millésime exceptionnel a dû donner d'autres bouteilles plus resplendissantes.
Un convive en avait bu une bouteille extraordinaire quelques semaines auparavant.
 
-----------------------------------------
 
Avril 2010
ROMANEE-CONTI 1952 (*****)
Le niveau ne laissait pas présager une telle merveille. Couleur un peu claire mais tellement belle et vivante. Les arômes sont d'une pureté exceptionnelle, avec la race inimitable du terroir de la Romanée-Conti. On ressent des fruits rouges et noirs très fins associés à ce fameux côté "minéral-terreux" du cru. Le vin est une pure réjouissance. L'équilibre est parfait. La densité des arômes et des saveurs semble presque légère, mais les sensations perçues s'imposent immédiatement avec une précision hors du commun. Premier millésime issu des nouvelles vignes plantées en 1947, ce 1952 n'as de loin pas la force ou la puissance de son prédécesseur de 1945, mais il en a la noblesse et le caractère.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
ROMANEE-CONTI 1945 (*****)
Couleur rouge rubis dense et jeune, une splendeur. Nez d'une race extraordinaire avec une densité inouïe. Le fruit rouge parfait, avec un aspect fumé et réglissé, sans âge. On se croirait devant la cuve en fin de fermentation. Vin d'une concentration inégalée. Les tannins correspondent bien au millésime: cas unique à ce sujet. Les fruits rouges et noirs sont en pleine adolescence. Même s'il est peu ouvert à l'heure actuelle à cause de son immense potentiel, ce vin est fabuleux. Les  quelques gouttes qui restaient dans la bouteille, bues longtemps après, me font dire que nous aurions dû  attendre des heures avant d'oser côtoyer cette anthologie. Un des plus grands vins jamais faits. A garder encore des décennies. 
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2005
ROMANEE-CONTI 1937 (*)
Le caractère du cru se ressent, mais il est bien évolué. Le fruit est resté vif. Il y manque le volume de fruit. Le terroir se devine aussi, mais cette bouteille semble fatiguée.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2004
ROMANEE-CONTI 1929 (*)
Couleur rouge assez clair, limpide. Nez de récolte surmaturée, pruneau d'Agen, cuir-animal, grande personnalité. Un peu d'acidité volatile. Vin riche et très suave. La bouche voisine le sucre avec de la confiture de fraise. La finale est toujours fruitée, mais marquée par une acidité vive jusqu'à être violente. On sent encore une fois un millésime extraordinaire, mais une bouteille au vieillissement particulier. 
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2003
ROMANEE-CONTI 1875 (*****)
Couleur rouge noir foncé. Au nez: immense. On ressent une récolte très mûre, mais aucune lourdeur. Corbeille de fruits noirs et rouges d'une pureté exceptionnelle. Vin onctueux et fin, encore sur le fruit avec une touche de chocolat noir. Les arômes tertiaires ne se ressentent pratiquement pas. La chair voluptueuse du fruit, le glycérol élevé et la stucture de base rendent ce vin littéralement intemporel. Un géant.

Mars 2004
ROMANEE-CONTI 1875 (*****)
Cette autre bouteille était pratiquement du même niveau que celle bue en décembre 2003.
 
*******************************************
 

MONTRACHET

 
Janvier 2015
MONTRACHET DOMAINE ROMANEE CONTI 2006 (***)
Les arômes sont encore peu développés. Etonnamment, on ressent un style légèrement oxydatif. On devine la noblesse et la grandeur plus qu'on ne la ressent. Le vin est concentré et marqué encore par le bois. Il ne démontre cependant pas la noblesse et l'harmonie que l'on est en droit d'attendre de ce cru.
 
-----------------------------------------
 
Décembre 2008
MONTRACHET DOMAINE ROMANEE CONTI 2005 (*****)
Les arômes sont très ouverts. La qualité du terroir n'a que "positivé" les fortes chaleurs du millésime. Le fruit dense et très pur est accompagné par les plus belles notes minérales qui soient. Ce vin se caractérise par un remarquable équilibre des composantes et par une carrure imposante qui laisse augurer d'un avenir seigneurial sur plusieurs décennies.
 
-----------------------------------------
 
Juin 2016
MONTRACHET DRC 2000
(*****)
Arômes tout en pureté et en délicatesse. On est étonné de ne pas y retrouver la consistance habituelle du cru, mais la finesse compense. Vin harmonieux et délicat qui prend beaucoup de densité en finale. Le terroir ressort aussi dans la très longue persistance.
 
-----------------------------------------
 
Mai 2006
MAGNUM MONTRACHET DOMAINE ROMANEE CONTI 1990 (*****) (mg no 69)
Vin exceptionnel au niveau de la structure et de la qualité des composantes. Le fruit est pur et concentré. Le gras enveloppe majestueusement l'acidité. La finale est interminable. Grand futur.
(2 autres bouteilles bues en 2000 et 2002, parfaites aussi)
 
-----------------------------------------
 
Avril 2012
MONTRACHET DOMAINE ROMANEE CONTI 1988 (*****)
Arômes d'une fantastique densité, avec de la force, du caractère et de la complexité: noisette, amande, fruits exotiques de toutes sortes, pain grillé... tout cela rehaussé par une fabuleuse minéralité. Le vin est magistral et s'impose à notre palais avec force mais avec toutes les civilités dues à son rang. L'acidité élevée est enrobée par un fruit concentré et par le gras du glycérol. La finale est soutenue au plus haut point par la minéralité de son terroir. Sujet hors du commun, doté d'un très long avenir.
 
-----------------------------------------
 
Mars 2006
MONTRACHET DOMAINE ROMANEE CONTI 1973 (****)
Plusieurs bues en quelques temps ont montré beaucoup de différences de l'une à l'autre. Les meilleures présentaient un vin fort et racé qu'il n'est pas nécessaire d'attendre plus longtemps.

Décembre 2014
MONTRACHET DRC 1973 (*****)
Beaucoup de race et de caractère au nez. Notes d'épices et de cendre avec une minéralité fine. Vin de grande harmonie: la ligne est parfaite du début à la fin. Le gras est dense et enrobe la magnifique acidité. Belle salinité (iode) en finale. L'ensemble est très tonique. Le soutient d'alcool est présent mais il procure de la puissance sans rajouter de lourdeur.
 
*******************************************
 
8 décembre 2008
VISITE AU DOMAINE DE LA ROMANEE-CONTI

Monsieur Aubert de Villaine nous a accueillis magistralement.
Dans un premier temps, nous avons bénéficié d'une explication très professionnelle et précise de la philosophie du Domaine, sans forfanterie. Ce fut exemplaire. A la Romanée-Conti, le passé n'est pas nostalgie mais source d'enseignements. Le présent est fondé sur le meilleur de la tradition et des techniques contemporaines "respectueuses". Ce fut un réel plaisir que d'entendre ainsi parler des vignes et de du raisin: figurez-vous qu'au Domaine ce n'est pas le matériel de cave qui tient la vedette!
La suite du programme fut tout plaisir aussi: visite des chais d'élevage avec dégustation de 4 vins sur pièces du millésime 2007, puis un moment plus "intime" dans une magnifique petite salle souterraine pour apprécier deux crus en bouteilles. Le moment fut magique à tous les niveaux.

La dégustation des vins de 2007 aux tonneaux:
- ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 2007
La finesse et le fruit du Pinot Noir font déjà à merveille. Le vin est équilibré et agréable au possible.

- GRANDS ECHEZEAUX DOMAINE ROMANEE CONTI 2007
La comparaison avec l'Echezeaux est édifiante. Le Grands Echezeaux annonce derechef sa plus noble naissance. Le terroir plus marqué et les tannins plus structurés promettent un cru de garde avec un caractère qui ne pourra que se magnifier avec le temps.

- LA TACHE 2007
Cette vigne est un trésor! La force et l'équilibre sont là. Même si le style du cru envoûte aujourd'hui le palais, il est plus raisonnable de parler de potentialités futures.....

- ROMANEE-CONTI 2007
Les arômes sont, en ce moment, moins précis et ouverts que ceux de La Tâche. Mais la magistrale présence au palais indique la future grandeur du vin.

Que dire au sujet de crus aussi jeunes? On sait que goûter au tonneau de grands Bourgogne est souvent un intense plaisir car le cépage exprime alors toute la pureté de son fruit et sa géniale verve juvénile. Si je me base sur la précision et sur l'équilibre des composantes des vins dégustés, je pense que 2007 est un millésime extrêmement réussi au Domaine. Ces vins représentent un compromis idéal entre une solide structure et l'élégance du cépage.