PAUL JABOULET AÎNE
 
Dernière mise à jour: août 2015
 
*********************************************
 
HERMITAGE LA CHAPELLE
 
Le vin emblématique de Jaboulet est l'Hermitage "la Chapelle". Ce nom est tout simplement lié à la petite chapelle "Saint-Christophe" surplombant son vignoble en terrasses dominant le Rhône. Jaboulet est l'unique propriétaire de ce cru depuis 1919. La Chapelle est issu de l'assemblage de diverses parcelles ou "lieux-dits" dont la superficie couvre 20,6 hectares: Bessards, Greffieux, Méal, Rocoules... La diversité de son sous-sol explique la présence de ces "lieux-dits" qui donnent sa complexité et son caractère au vin de La Chapelle.

Mes La Chapelle préférés sont: 1947, 1961, 1978, 1949, 1990, 1964
 
------------------------------------------
 
 
 
Mars 2011
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 2004 (***)
Le remarquable style de ce grandiose cru se retrouve bien, malgré le handicap d'un millésime difficile. Elégance et personnalité.
 
------------------------------------------
 
Août 2014
MAGNUM HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1999 (****)
Arômes assez rustiques de ménagerie au départ. A l'ouverture, le caractère reste bien présent, mais il s'affine et présente un beau fruit pur et très mûr (cassis). Touche de bois doux. Le vin est charnu et velouté. Il voisine même le sucre, mais la finale est magnifiquement soutenue par une haute acidité. L'ensemble est assez volumineux et donne beaucoup de plaisir. Il est bien plus ouvert que ce que je pensais.
 
------------------------------------------
 
Décembre 2010
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1998 (****)
Bu après un Ausone 1953, ce vin certainement parfait et très structuré, semblait malheureusement d'une trop grande jeunesse pour pouvoir affirmer toutes ses grandes qualités.
 
------------------------------------------
 

Novembre 2004
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1996
(****)
Vin racé et élégant. Beaucoup de structure mais équilibré. Le fruit charnue est fantastique.

Avril 2008

HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1996 (***)
Couleur très foncée. Nez assez élégant, sur le cassis ou le sureau bien mûr, avec des notes poivrées. Le vin est très corsé et riche. En ce moment, ce sont ses qualités athlétiques qui dominent. Il est bien entendu assuré d'un bel avenir.

 
------------------------------------------
 
Octobre 2010
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1995 (****)
Le style du cru est parfait. A attendre.

22 Novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1995
(****)
Arômes élégants, dans le classicisme. C'est une corbeille de fruits avec des notes de fourrure. Vin racé et fort avec une texture soyeuse à l'attaque. L'ensemble est jeune et frais. La finale est marquée par des tannins serrés qui démontrent la trop grande jeunesse de ce cru.
 
------------------------------------------
 
22 novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1991
(*****)
Arômes ouverts et élégants sur les fruits rouges (fraise, framboise). Vin charnu à l'attaque. Le fruité soyeux est très séduisant. Longueur et équilibre: un grand sujet. Superbe maintenant mais tiendra longtemps.
 
------------------------------------------
 
5 avril 2014
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1990
(*****)
Nez élégant et racé, d'une très grande complexité: fruits noirs, olive, tapenade, tabac, terre noire juste remuée... Vin pur, dense, droit, athlétique. Les tannins somptueux impressionnent de par leur qualité. La longueur de bouche et sa force indiquent le millésime exceptionnel. Cette bouteille n'a pas encore développé toutes ses fantastiques capacités.
 
------------------------------------------
 
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1989 (****)
Nez élégant avec un fruit bien mûr et ouvert. Note de girofle. On devine un sujet très "nature", sans retenue. Vin quasi doux à l'attaque avec un gras onctueux qui perdure sur toute la longueur de bouche. La finale présente des tannins forts et une belle acidité. L'ensemble est plus marqué par son côté baroque que par l'équilibre, mais c'est très plaisant.
 
------------------------------------------
 
22 novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1988
(*****)
Arômes très complexes: fruits rouges, fourrure, menthe, cuir, herbes de la garrigue, cendre froide... Vin riche doté d'une forte personnalité. La finale est somptueuse. Elle est d'une grande densité, avec des notes minérales et mentholées très fraîches.
 
------------------------------------------
 
Octobre 2010
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1985 (****)
C'est un grand vin, mais je n'ai pas réussi à m'entousiasmer au maximum. Certainement trop jeune.

22 novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1985
(*****)
Arômes nobles et racés, c'est un seigneur. Le côté cuir-animal est là pour lui donner un caractère fort. Le fruit bien mûr, sur le pruneau, a gardé une grande jeunesse. Tout semble magnifiquement fondu au niveau des composantes. Le vin est riche et concentré, il enrobe voluptueusement le palais. On y ressent des notes de café et de fumé avec beaucoup de fraîcheur en finale. Les tannins sont soyeux et bien construits. Un millésime parmi les grands pour La Chapelle.

Mars 2014
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1985 (*****)
Je crois que 1985 fait partie des grands millésimes de la Chapelle. Les arômes sont complexes, fins et racés, avec une ampleur peu commune. Il lui faut certes du temps pour s'ouvrir: la carafe est indispensable. Après un moment, il rajeunit et devient plus noble et harmonieux. Le fruité bien mÛr et rond est rehaussé par une acidité parfaite.
 
------------------------------------------
 
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1983 (***)
Arômes un peu rustiques avec un fruit sur mûr. Le vin est rond et tendre à l'attaque. Le boisé n'est pas des plus purs. La matière semble plus légère que sur les autres millésimes. La finale est marquée par les champignons. Malgré son côté "nature désobéissante", ce vin est plaisant. Une dégustation technique le pénaliserait à cause de son manque de netteté.
 
------------------------------------------
 
Décembre 2006
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1982 (**)
Couleur rouge assez tuilé. Le nez est exubérant et l'on y ressent une récolte gorgée de soleil. A l'attaque, le vin est un panier de fruits suaves et plaisants au possible. On y trouve du cassis et de la réglisse. L'évolution révèle des tannins un peu rustiques. La persistance, un peu courte, est malheureusement moins enthousiasmante que l'attaque: une légère amertume assèche le palais.
 
------------------------------------------
 
Novembre 2007 et mars 2008
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1978 (*****)
Le nez exprime la récolte parfaite. Grande nature très dense et comple: fruits noirs, cassis, confiture de sureau, cuir noble... Vin monumental avec un gras énorme et des tannins exceptionnnels. Persistance gustative et aromatique extrêmement longue et dense. Vin encore trop jeune. Un monstre fantastique.

Février 2009
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1978 (*****)
Dans les millésimes exceptionnels comme le 1978, la Syrah peut être impressionnante de structure et de finesse. Les arômes sont développés à l'extrême. Le fruit noir très mûr (myrtille) est accompagné par des notes de terre fine, de fleurs de montagne et de bois de sental. Le vin envahit littéralement le palais,... pour son plus grand plaisir! La puissance ne nuit pas à son équilibre. Plus on l'attend, plus il s'exprime largement. Il est cependant loin d'être à son stade optimal.

Juin 2009
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1978 (*****)
Un extraordinaire jus concentré et voluptueux. Tout est dense mais sans lourdeur. La longueur est impressionnante. C'est la première bouteille de Chapelle 1978 qui se montre un peu ouverte.

Août 2010
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE1978 (*****)
C'est un vin phénoménal de puissance. Le développement des composantes est impressionnant. Les fruits noirs sont accompagnés par des notes de tabac et des épices de toutes sortes. La bouche reste longtemps marquée par ce déferlement de vagues fruitées. Cette bouteille semblait un peu plus ouvertes que d'autres bues précédemment, mais on est encore loin du maximum.

Juillet 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1978 (*****)
Arômes très complexes et amples sur les fruits noirs comme le cassis. Une touche de pruneau et de kirsch fait penser au Porto. Notes classiques de graphite. Les sensations sont en même temps rustiques (cuir-animal) et élégantes (fruit très pur). Vin d'une densité extraordinaire, très construit. La puissance est là mais elle ne part pas sur la lourdeur. La grandeur de ce vin fut perçue en début de dégustation. Par après, il s'est refermé pour indiquer qu'il ne souhaitait pas encore dévoiler toutes ses splendeurs.

5 avril 2014
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1978
(*****)
Arômes nobles et fins, sur l'humus, le pruneau et le bois oriental. La grande classe. Vin équilibré de haut vol. Tout y est: trame serrée, pureté, structure, tannins somptueux... Malgré sa puissance, ce vin ne présente aucune lourdeur. Il donne une impression majestueuse. Ses énormes qualités vont encore se développer sur des décennies.
 
------------------------------------------
 

22 novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1964
(*****)
Nez très sensuel, tout en finesse et élégance. Notes de fruits rouges sur mûrs (fraise), c'est presque confit. Touche de bois de cèdre. Pureté exceptionnelle. Vin littéralement doux dans son ensemble. Mais l'âge a transformé cette douceur en une vague voluptueuse et charnue à souhait. La finale est rehaussée par une acidité d'orange sanguine. L'alcool est là, c'est évident, mais il renforce les sensations. Grand sujet de pur plaisir.

 
------------------------------------------
 
22 novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1962
(**)
Les arômes partent sur les fruits sur mûrs, voire compotés. On y ressent de l'écorce d'orange, comme sur certains vieux vins toscans. Ce 1962 semble être né d'une base moyenne. L'âge ne lui est malheureusement pas favorable et il a perdu de sa substance.
 
------------------------------------------
 
Décembre 2003
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1961 (*****)
Couleur rouge-rubis limpide. Nez encore un peu fermé. Cendre froide, chocolat noir, fruits très mûrs.... Tout est puissant en restant élégant. Le vin est extrêmement concentré et velouté. Issue d'un millésime vraiment exceptionnel, la syrah de ce cru et de cette époque s'exprime sur des notes si civilisées et si fines que l'on ne reconnaît pas le cépage. Ce vin d'anthologie n'a pas encore atteint sa plénitude. Il confirme tout le bien qu'en disent les rares bienheureux qui ont pu en déguster.

Octobre 2006
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1961 (*****)
Une cinquantaine de magnums du millésime 1961 ont été produits. Aucun ne fut jamais mis sur le commerce. Il s'agit donc d'une première mondiale puisque c'est le premier magnum ouvert depuis cette date.
Couleur rouge dense légèrement tuilé. Le développement des arômes est monumental. Le type du cépage, bien que perceptible, est relégué au second plan par la qualité exceptionnelle de la récolte et par le terroir. On y ressent des fruits noirs comme la myrtille ou le cassis. Les notes "terreuses-minérales" sont celles que l'on ne retrouve que sur les meilleurs crus. Le vin est élégant et généreux. La richesse et la structure développent un volume de bouche impressionnant. Mais cette puissance ne rend pas le vin lourd. Le fruit est dense et charnu comme à mâcher. Fruits, glycérol, tannins, ...toutes les composantes se marient parfaitement à l'heure actuelle pour donner un vrai vin de plaisir qui tiendra encore longtemps. Toutes les notes élogieuses qui lui ont été attribuées depuis de nombreuses années par les rares chanceux qui en on bu sont largement méritées.

5 avril 2014
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1961
(*****)
Arômes monumentaux avec de l'élégance et de la race. On devine instantanément la grandeur de la récolte. On part sur la myrtille et la mûre. A l'ouverture, le terroir prend le dessus avec ses notes de "terre noire remuée" et les composantes atteignent une complexité exceptionnelle. La bouche est un déferlement de sensations fortes mais élégantes et harmonieuses. Malgré toute cette puissance, il n'y a rien de lourd. La longueur et la magnificence sont celles des vins d'anthologie.
 
------------------------------------------
 
22 novembre 2012
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1959
(****)
Arômes fins et purs de fruit mûr en gelée avec des notes de bois oriental. Vin harmonieux, suave et rond. On ressent une certaine concentration et de l'alcool en finale. Le sujet est excellent et procure grande satisfaction, mais il commence (je dis bien: il commence) à sentir le poids des ans.
 
------------------------------------------
 
Mai 2007HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1949 (*****)
Couleur rouge-clair (inhabituel pour une Syrah). Nez de finesse et d'élégance. On y trouve un fruit rouge (fraise) d'une jeunesse extraordinaire. Le vin est rond et suave. Son fruit est charnu et vif en même temps. L'acidité finale vivifiante imprime une note joyeuse à cet ensemble charmeur au possible. L'extraction n'est pas celle que l'on retrouve sur les Syrah actuelles, mais le raffinement et l'équilibre des composantes compensent largement. Un moment de bonheur.
 
------------------------------------------
 
Décembre 2014
HERMITAGE LA CHAPELLE PAUL JABOULET AÎNE 1947
(*****)
Au nez, on sent le phénomène. C'est un sommet du baroque bien dans le style du millésime. Le fruit pur est anobli par une touche de cuir très noble. Tout est aussi d'une élégance particulière. Vin onctueux d'une concentration fabuleuse. Longueur incroyable.
 
*********************************************
 
HERMITAGE
 
------------------------------------------
 
Mars 2004
PAUL JABOULET AÎNE HERMITAGE 1937 (****)
Quelle force dans ce vin! Sa couleur noire était déjà impressionnante. Le fruit était bien mûr mais encore soutenu par une superbe acidité. Un énorme gras enveloppait harmonieusement les tannins, mais ne diminuait heureusement pas le grand caractère marqué de l'époque.
 
*********************************************
 
CROZES HERMITAGE DOMAINE DE THALABERT
 
------------------------------------------
 
22 novembre 2012
PAUL JABOULET AÎNE CROZES HERMITAGE DOMAINE DE THALABERT 1978 (****)
Superbe vin gras et velouté, tout pour charmer le palais.
 
*********************************************
 
HERMITAGE LA CHAPELLE BLANC
 
------------------------------------------
 
Décembre 2014
HERMITAGE LA CHAPELLE BLANC JABOULET 1949
(***)
Nez complexe avec un caractère marqué. Notes de pain grillé, de miel, de sotolon et de noix. Vin très "nature" bien tenu, mais on sent un début d'oxydation. L'ensemble manque un peu de gras et de noblesse.
 
*********************************************
 
HERMITAGE BLANC CHEVALIER DE STERIMBERG
 
------------------------------------------
 
Mai 2008
PAUL JABOULET AÎNE HERMITAGE BLANC CHEVALIER DE STERIMBERG 1997 (***)
Marsanne structurée et corsée avec du caractère. Ce cépage produit des vins principalement appréciés par des amateurs de vins à forte personnalité.