MASSANDRA / CRIMEE
 
Dernière mise à jour: septembre 2016
 

Les vignobles de Crimée existait déjà avant 1453 sous l'Empire byzantin, et, depuis 1453, sous l'Empire ottoman. Ils deviennent russes en 1700 sous Pierre le Grand.

Le vignoble le plus marquant est celui de Massandra qui existe depuis le début du 19ème siècle. Mais il est connu depuis 1894, date à laquelle le Tsar Nicolas II le reprend et y fait construire la fantastique cave que l'on "peut" encore visiter à l'heure actuelle.

Massandra est célèbre pour sa fabuleuse et énorme collection de grands vins du monde dont le plus ancien date de 1775.

Les liquoreux de Massandra sont vraiment à mettre parmi les plus grands existant sur cette planète, en tous les cas pour la période ancienne, et jusqu'aux années 1960.

Celui qui m'a le plus marqué est le MUSCAT NOIR TAVRIDA 1938.

 
*****************************************************
 
Mai 2009
MASSANDRA MUSCAT BLANC DE LA PIERRE ROUGE 1999 (****)
Splendide couleur orange-ambré. On devine tout de suite un vin vivant qui a pu longtemps se développer en cave sans être fermé par trop de SO2. Les arômes très développés et complexes partent sur l'orange, le sucre brûlé, le malt..... Le vin est équilibré et sans lourdeur. Il m'a fait penser (à l'aveugle) à un Tokay.
 
---------------------------------------------
 
Juin 2016
MASSANDRA TOKAY 1958
(*****)
Vin doux à 15,2% d'alcool, très certainement renforcé. Couleur magnifiquement dorée avec une pointe d'ambre. Arômes tout de délicatesse et de dentelle, mais la densité est aussi fantastique. Impossible d'y deviner un âge. On part sur des confits d'abricots, du thé froid et des écorces d'orange. Par certains aspects, on se rapproche des Tokaji, et par d'autres (minéralité) des grands Riesling allemands. La bouche est aussi dense que pure et fine. L'équilibre est parfait. La douceur se ressent et on la devine élevée, mais elle ne donne, ni à l'attaque, ni en finale, une moindre lourdeur. Tout est dynamique et vif grâce à une acidité magistrale. Le fruité est enrobé par beaucoup de glycérol, mais il reste ferme. La longueur est infinie. Un vin vraiment exceptionnel de par ses énormes qualités, de par la jeunesse qui s'en dégage après 58 ans, et de par son originalité (ou sa rareté).
 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT NOIR TAVRIDA 1948 (*****)
(alcool: 11,8 % )
Couleur or-rouge ambré. Les arômes amples et denses sont marqués par l'aspect aromatique du cépage. C'est aussi très complexe: fruits confits, miel, gingembre, bois oriental, fougère, caramel, sous-bois... Le vin est pourvu d'une douceur énorme, mais elle est très soutenue par l'acidité. Il semble moins complexe en bouche qu'au nez. Un étonnant côté tannique marque la finale.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA PORTO BLANC SUROG 1947 (****)
(alcool: 17,8 % )
Couleur jaune dense tirant sur le brun. Arômes fins et délicats avec un fruit confit très pur. Grande complexité: épices fines, thé, gingembre, carambole, citron confit, eau-de-vie de reine-claude. S'y rajoutent d'intéressantes notes de "pharmacie ancienne" et de cendre. On devine aussi un alcool élevé. A l'attaque, c'est une belle liqueur. Le sucre est très bien intégré. Il y a beaucoup de force malgré une certaine délicatesse. L'ensemble est absolument remarquable, mais l'évolution de bouche est marquée par un alcool qui atténue quelque peu ses qualités. La comparaison avec d'autres crus de style Porto est difficile et c'est tant mieux.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA PEDRO KRIMSKI 1947 (*****)
(alcool: 14,9 % )
Couleur or ambré. Nez de grande finesse malgré la forte intensité. Le fruit très pur et dense est accompagné par des notes de toutes sortes d'infusions et de sucre candi. Fantastiques classe et harmonie. L'olfaction est vraiment "prenante" de puissance. Vin riche qui prend littéralement possession du palais. La concentration et l'acidité sont énormes. Le gras est comme une couche de glycérol qui tapisse le palais. La longueur est extrême. Une sorte de monstre civilisé car l'harmonie est bien là. De plus, la buvabilité n'est pas atténuée par les dimensions hors normes du sujet.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT BLANC KASTEL 1947 (*****)
(alcool: 12,5 % )
Couleur or très dense. Au nez, c'est une pure délicatesse marquée par la crème brûlée et la rose fanée. D'autres notes florales diverses complètent le tableau. Vin subtil d'un équilibre exceptionnel, droit et net. L'aromatique du cépage se ressent sans ostentation. Note de figue. La finale est très soutenue grâce à un alcool qui ne fait que de rehausser le tout, sans l'alourdir. La longueur est exceptionnelle.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT ROSE 1946 (*****)
(alcool: 13,7 % )
Couleur or ambré. Arômes de pure délicatesse, sur le floral de la violette et de la glycine. On ressent aussi des infusions de toutes sortes de plantes. En bouche, l'équilibre est exceptionnel. Le sucre est parfaitement intégré. La touche aromatique du cépage est très noble. S'y rajoute une merveilleuse minéralité. La longueur est infinie.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT BLANC SELECTION 1944 (*****)
(alcool: 12 %)
Couleur ambrée, assez dense. Nez très botrytisé, sur les confits de fruits, avec de la crème fouettée et du nougat. La pureté est exceptionnelle. Le vin est riche et rond à l'attaque. La sucrosité se rapproche de celle de la figue ou de la date. L'évolution révèle une acidité mordante qui vivifie admirablement le tout. La persistance est en plus marquée par la minéralité et la noblesse des grands Riesling allemands.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT ROSE ALUPKA 1940 (*****)
(alcool: 14,3 % )
Couleur ambrée. Arômes de grande noblesse avec de la complexité. On est sur les confits auxquels se rajoute la joyeuse exubérance du cépage. Notes de roses fanées et de crème brûlée. La bouche est marquée par une acidité "acidulée" digne des Riesling allemands. La sucrosité rappelle le sucre candi ou le caramel. On ressent aussi des aspects de Cognac ou de Whisky. La longueur est énorme.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT ROSE GURSUF 1939 (*****)
(alcool: 10,6 % )
Couleur or dense un peu ambrée. Arômes complexes: iode, livèche, confit d'abricot, soja. Le côté variétal est peu marqué. Le vin est une grande liqueur vive. La densité est un peu moindre que sur les autres millésimes, mais l'harmonie est parfaite.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA TOKAY NECTAR ALUSCHTA 1938 (*****)
(alcool: 14,4 % )
Couleur ambrée. Grande ampleur d'arômes, sur les confits de fruits (mangue, abricot), le nougat, le caramel et la noix. Une petite note "acidulée" s'y rajoute. Le nez fait penser au style de récolte des Eiswein ou des Tokaji Essencia. Vin d'une extrême concentration avec une sucrosité (miel) aussi élevée que son acidité. Enorme longueur.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA MUSCAT NOIR TAVRIDA 1938 (*****)
(alcool: 12,2 % )
Couleur ambre profond. Les arômes, très spéciaux, sont d'une sensualité et d'une complexité hors norme: vieux bois noble humide bien préservé, tabac frais, banane, figue, date, rhum, caramel, vanille bourbon... On se croirait dans une savane après la pluie. C'est d'un exotisme envoûtant. La bouche est vraiment équilibrée malgré la démesure de ses composantes. La douceur élevée est compensée par une acidité mordante. Le glycérol est marqué au point d'atteindre une viscosité qui enrobe le palais par la plus belle sensualité. Un autre cadeau est accordé en finale: c'est la fabuleuse minéralité et l'acidulé des meilleurs Riesling allemands. Un ensemble baroque au plus haut point, fait pour étonner et donner du plaisir.

 
---------------------------------------------
 

Novembre 2002
MASSANDRA MUSKAT 1937 (***)
Vin aux magnifiques reflets or ambré. Le cépage disparaît au profit d'une belle liqueur équilibrée et fine.

 
---------------------------------------------
 

Septembre 2016
MASSANDRA PINOT GRIS AI DANIL 1929 (?)
(alcool: 11,3 % )
Couleur ambrée. Les arômes sont gênés par une odeur de camphre ou de vieille pharmacie. On remarque que la bouteille n'est pas parfaite. On devine quand même un énorme botrytis. La bouche, toujours entachée, dévoile une grande sucrosité et une acidité élevée. Certainement un sujet grandiose: quel dommage!

 
---------------------------------------------
 
Décembre 2000
MASSANDRA VINTAGE 1909 (****)
Ce rouge liquoreux posséde une finesse étonnante pour un vin de ce style. Sa douceur fait penser à un Porto avec un peu moins de puissance.