LOIRE
 
Dernière mise à jour: août 2015
 
Sont présentés ci-dessous des vins des appellations suivantes:
BONNEZEAUX - CHAVIGNOL - CHINON - CÔTEAUX DU LAYON - POUILY-FUME
QUARTS - DE - CHAUME - SANCERRE - SAVENNIERES - VOUVRAY
 
********************************************
 
BONNEZEAUX
 
-----------------------------------------
 
Février 2008
BONNEZEAUX CHÂTEAU DE FESLE 1996 (****)
Vin vraiment élégant et complexe. L'âge ne l'a pas du tout altéré. L'équilibre est exceptionnel. Finale très longue sans aucune lourdeur.

BONNEZEAUX DOMAINE RENE RENOU 1921 (***)
Nez complexe, marqué par la lointaine époque. Notes de caramel, de sucre candi et d'écorce d'orange. Vin sur maturé avec une douceur un peu surpassée par une acidité élevée. On voudrait plus de noblesse.
 
-----------------------------------------
 
BONNEZEAUX DOMAINE RENE RENOU 1921 (***)
Nez complexe, marqué par la lointaine époque. Notes de caramel, de sucre candi et d'écorce d'orange. Vin sur maturé avec une douceur un peu surpassée par une acidité élevée. On voudrait plus de noblesse.
 
********************************************
 
CHAVIGNOL
 
-----------------------------------------
 
Janvier 2000
CHAVIGNOL LES MONTS DAMNES COTAT 1998 (***) (Sauvignon)
 
********************************************
 
CHINON
 
-----------------------------------------
 
Mars 1996
CHINON VIEILLES VIGNES PH. ALLIET 1993 (***)
 
********************************************
 
CÔTEAUX DU LAYON
 
-----------------------------------------
 
Avril 1992
COTEAUX DU LAYON SGN PHILIPPE DELESVAUX 1990 (****)
 
-----------------------------------------
 
Novembre 2005
COTEAU DU LAYON DOMAINE TERREBRUNE 1870 (**)
Vin blanc légèrement doux. A l'ouverture, il semblait s'être évanoui. Il avait une certaine élégance et un fruit onctueux, mais aucun volume. L'ouverture lui redonna un peu de vie et de corps. Vin intéressant, agréable, tout en dentelle.
 
-----------------------------------------
 
Février 2008
COTEAU DU LAYON CLOS DES BONNES BLANCHES JO PITHON 1996 (****)
Nez très pur. Confit d'abricot. Vin dans lequel on ressent un grain parfaitement "rôti". Très long et frais en finale.
 
-----------------------------------------
 
Février 2008
LES SENS DU CHENIN PATRICK BAUDOUIN 1997 (?)
Cette "folie extrême" est un concentré de jus de raisin à 3% d'alcool, à 500 gr/l de sucre résiduel et à plus de 20 d'acidité! Le nez fait penser à du jus de pomme avec des notes de café. On y ressent une certaine oxydation. Le vin a la consistance d'un sirop et encore un peu de gaz carbonique. Il finira sa maturité au prochain siècle! Hors norme!
(produit dans les Côteaux du Layon mais sans appellation)
 
********************************************
 
POUILLY-FUME
 
-----------------------------------------
 
Juillet 1984
POUILLY-FUME BARON DE L 1979 (***)
 
-----------------------------------------
 
Octobre 2003
POUILLY-FUME SILEX DAGUENEAU 1998 (***)
Nez pur et ample, type extrême, buis, bourgeon de cassis, groseille à maquereau, cire d'abeille, un peu fumé, magnifique aspect vanillé. En bouche, vin encore marqué par le chêne, avec une acidité citronnée mordante. Superbe vin en attente.
 
-----------------------------------------
 
Août 2005
POUILLY-FUME ASTEROIDE DAGUENEAU 2000 (****)
Vin hors norme issu de vignes non greffées dont Dagueneau produit environ 900 bouteilles par année.
Le vin est parfumé au possible. Les arômes variétaux sont très typés. On y devine une récolte bien mûre et concentrée. Le gras le rend d'une grande oncuosité mais il ne se rapproche cependant pas du sucre. La minéralité n'est pas autant marqué que ce que j'aurais pensé. J'imagine que le volume et le richesse du fruit en sont la cause. Du concentré de Sauvignon.

Décembre 2009
POUILLY-FUME ASTEROÏDE 2002 DIDIER DAGUENEAU
(***)
Un Sauvignon très pur et équilibré, tout sur le fruit. C'est un cas d'école à ce sujet. Avec temps, il deviendra plus complexe.
POUILLY-FUME ASTEROÏDE 1998 DIDIER DAGUENEAU (****)
Arômes de groseille à maquereau et de bourgeon de cassis très mûr, avec une touche fumée. On devine une haute maturité de récolte. Le vin est riche et rond. C'est un parfait Sauvignon d'une grande fraîcheur finale due à l'acidité et au minéral du terroir. Cristallin et pur.
POUILLY-FUME ASTEROÏDE 1995 DIDIER DAGUENEAU (****)
Nez de récolte très mûre avec des arômes tertiaires naissants. Le caractère est vraiment marqué. On y retrouve à nouveau une minéralité grandiose. Vin solide, riche et concentré. On sent même un alcool qui chauffe le palais en finale. L'acidité élevée donne du tonus à l'ensemble. La force et la structure de ce vin lui octroient un grand potentiel.
 
-----------------------------------------
 
Novembre 1995
POUILLY-FUME CUVEE MARORUM M. REDDE 1990 (***)
 
********************************************
 
QUARTS DE CHAUME
 
-----------------------------------------
 
QUARTS DE CHAUME CHATEAU DE BELLERIVE
Ce Chenin blanc moelleux à liquoreux laisse parfaitement ressortir les caractéristiques du cépage. On y retrouve une grande onctuosité avec une finale fraîche comme une feuille de menthe.
QUARTS DE CHAUME CHATEAU DE BELLERIVE 1986 (***) 1981 (***) 1974 (**)

Février 2008
QUARTS DE CHAUME JO PITHON 1997 (****)
Couleur ambrée. Nez très confit avec une touche fumée. Vin de grande liqueur équilibré par une magnifique acidité finale.
 
********************************************
 
SANCERRE
 
-----------------------------------------
 
Février 1998
SANCERRE CLOS DU CHENE MARCHAND LUCIEN CROCHET 1975 (***)
J'étais peu confiant envers un Sancerre de 23 ans dont je ne connaissais pas le producteur. Hors le vin était de haute tenue. Certainement grâce à une vinification pas trop recherchée à mon avis. On y sentait une minéralité qui ne provenait pas que du terroir mais aussi d'une magnifique lie qui lui avait fait garder une jeunesse et un tonus remarquables. Le style de vin vrai avec un caractère marqué. Vraiment superbe. (2 bouteilles de même qualité)
 
-----------------------------------------
 
Juillet 2010
SANCERRE CUVEE EDMOND ALFONSE MELLOT 2008
(****)
Cette cuvée issue de vignes de Sauvignon de plus de 80 ans est l'exemple parfait d'un cru marqué par la minéralité de son terroir. L'aspect variétal ne saute pas au nez comme c'est souvent le cas. Le fruit est dense et frais. La structure est forte mais tout est équilibré. Il n'y a aucune lourdeur. Une personnalité qui tiendra longtemps.
SANCERRE CUVEE EDMOND ALFONSE MELLOT 2002 (****)
Les notes tertiaires positives commencent à se développer. Grande élégance et fort caractère. Là encore, la personnalité du terroir l'emporte sur l'aspect variétal.
SANCERRE CUVEE EDMOND ALFONSE MELLOT 2006 (*****)
Certainement un millésime exceptionnel. La finesse et la race du 2008 s'y retrouvent, mais le vin déploie plus largement toutes ses qualités. La base semble aussi encore plus solide. Un très grand vin pour le futur.
 
********************************************
 
SAVENNIERES
 
-----------------------------------------
 
SAVENNIERES COULEE DE SERRANT NICOLAS JOLY
Ce Chenin Blanc qui fait parler le monde entier est un vin unique. Le producteur travaille depuis 1985 en biodynamie menée avec une philosophie que peu de gens cherchent à comprendre de peur de tomber sur des originaux un peu fous. L'honnêteté et le but sont louables et la réussite est là, alors fi des détracteurs!
Les millésimes 1980 (**), 1981 (**) et 1987 (**) n'étaient pas vraiment marquants à mon avis, et surtout pas bien fins.

Mai 1999
SAVENNIERES COULEE DE SERRANT NICOLAS JOLY 1989 (***)
Vin agréable avec une belle structure.

Mai 2005
SAVENNIERES COULEE DE SERRANT NICOLAS JOLY 1997 (****)
Vin réellement marqué par une nature forte et vraie. La concentration est impressionnante pour un vin blanc sec. Le fruit est accompagné par des notes de miel et d'épices. La complexité est phénoménale et le temps passé à le consommer le voit constamment changer.
 
********************************************
 
VOUVRAY
 
-----------------------------------------
 
Janvier 1999
VOUVRAY LE HAUT-LIEU HUET 1947 (*****)

Février 2008
VOUVRAY DEMI-SEC FOREAU 1997 (***)
Nez typé et pur. Citron confit et touche discrète de champignon. Vin gras mais sec. Finale très vive sur le citron mûr.

Octobre 2010
VOUVRAY LE MONT DOMAINE HUET 2006 (****)
Superbe vin marqué par les très hautes qualité de son cépage, le Chenin Blanc.
(même commentaire sur le VOUVRAY LE HAUT-LIEU DOMAINE HUET 2006 (****)

Octobre 2010
VOUVRAY CLOS DU PETIT MONT MAURICE ALLIAS 1928 (***)
Nez de confits d'abricots, de mangue, de physalis... On navigue entre le botrytis et le fruit un peu moisi. Le vin est très fort et puissant, avec une acidité quasi violente. On sent du kumquat, du safran et de l'écorce de citron confite. On est décontenancé par les aspects peu habituels de ce vin.