ESPAGNE
 
Dernière mise à jour: octobre 2016
 

L'Espagne produit depuis très longtemps de grands vins rouges reconnus dans le monde entier. Ils sont généralement exubérants et riches, toujours agréables.

La Rioja est certainement un foyer immense pour les amateurs de vins. Il y a beaucoup de grands Rioja.

La région nouvellement mise à la mode, avec raison, est le Priorato. Les vins y sont corsés et puissants. Ils correspondent bien à une certaine tendance, mais ils ont sûrement le terroir suffisant pour ne pas rester que des vins "dont on parle".

La Ribeira del Duero peut s'enorgueillir d'être le lieu de naissance de l'un des vins les plus mythiques du monde: le Vega Sicilia, et c'est en même temps mon préféré.

Les JEREZ sont présentés sous une rubrique spécifique.

Le VEGA SICILIA UNICO est présenté sous son propre chapitre.

Sont présentés ci-dessous des vins des appellations suivantes:
RIOJA - RIBERA DEL DUERO - PENEDES - PRIORATO - MONTSANT - TORO - CASTILLA Y LEON - JUMILLA - LANZAROTE - MALAGA

 
*****************************************
 
RIOJA
 
-------------------------------------
 

Mai 1997
RIOJA GRAN RESERVA BERBERANA 1987 (***)

Mai 1994
RIOJA IMPERIAL RESERVA CUNE 1986 (****)

Janvier 1982
RIOJA FEDERICO PATERNINA 1971 (**)

Octobre 1993
RIOJA PRADO ENEA 1976 (***)

Février 1990
RIOJA CONTINO 1984 (***)
RIOJA FEDERICO PATERNINA 1973 (**)
RIOJA REMELLURI 1986 (***)
RIOJA MUGA 1983 (***)

Avril 2011
RIOJA GRAN RESERVA FEDERICO PATERNINA 1947 (**)
Bon vin rouge riche et corsé. Il a tenu par sa grande structure de base mais il est un peu fatigué et assez rustique.

Juin 2011
RIOJA RESERVA VINA MONTY MONTECILLO 1973 (***)
38 ans et seulement quelques petites rides qui renforcent le caractère plutôt que de vieillir le sujet. Vin assez droit et austère, mais doté d'un bon équilibre. Sa structure moyenne fait dire qu'il manque quelque peu de volume et de chair. Mais ce côté un peu "léger" mais agréable a grandement facilité sa consommation: je me suis pris à en boire de larges rasades sans m'en apercevoir.

Mai 2012
RIOJA GRAN RESERVA ESPECIAL CASTELLO DE YGAY 1968
(****)
Un vin qui ne ressemble absolument pas aux autres! Sa concentration passe aussi par une très haute acidité qui vous réveille le palais si vous en avez besoin. Une personnalité qui marque. Mon premier essai avec ce cru m'a fait découvrir de nouvelles sensations vineuses.

Mai 2015
RIOJA RESERVA MONTE REAL 1965
(****)
Arômes élégants de fruits très mûrs avec le boisé des Rioja de l'époque. Le vin est surtout équilibré, sans lourdeur. On le boit sans faire exprès, tellement c'est agréable.

Mars 2016
RIOJA GRAN RESERVA ESPECIAL CASTELLO YGAY 2000
(*****)
Arômes complexes et droits. Le fruit semble parfait de récolte. Notes de tabac et de bois noble. Vin concentré sans lourdeur avec de la personnalité. Très long.

Août 2016
RIOJA BLANCO EDICION LIMITADA HONORIO RUBIO 2007
(*****)
Cépage Viura. Arômes très originaux, sur la purée de poire et l'encens. Le caractère marqué est attachant. Vin de classe avec une grande personnalité. Il est très structuré, sec et sans lourdeur. Grande longueur avec du dynamisme.

 
*****************************************
 
RIBERA DEL DUERO
 
-------------------------------------
 
Décembre 2010
AALTO BODEGAS AALTO 2004 (****)
Vin racé avec beaucoup de caractère. La rondeur et la richesse sont équilibrées par l'acidité finale. Les tannins sont faits pour durer. La vinification et l'élevage sont très "suivis".
 
-------------------------------------
 
Juillet 1999
ALION BODEGAS ALION 1994 (***)

Décembre 2010
ALION BODEGAS ALION 1994
(****)
Au départ, arômes très rustiques, sur la ménagerie. L'ouverture lui octroie plus d'élégance et de complexité. Vin de style classique, avec un très léger sucre compensé en finale par une acidité élevée.
 
-------------------------------------
 
Juillet 1999
MONASTERIO HACIENDA MONASTERIO 1995 (****)
 
-------------------------------------
 
Février 1990
PESQUERA ALEJANDRO FERNANDEZ 1986 (***)

Avril 2002
PESQUERA JANUS GRAN RESERVA ALEJANDRO FERNANDEZ 1994 (****)
 
-------------------------------------
 
Novembre 2007
PINGUS DOMINIO DE PINGUS 1998 (***)
Au nez, on devine le vin très bien suivi. Beaucoup de densité, boisé encore bien présent. Vin corsé et puissant, très taosté. Grande force. Un peu trop "international" pour moi.

Juillet 1999
PINGUS DOMINIO DE PINGUS 1995 (****)
G rand vin très construit.

Novembre 2011
PINGUS DOMINIO DE PINGUS 2004 (***)
Arômes de fruits noirs quasi confits, sur le pruneau ou le kirsch. Le boisé est présent. On se rapproche de l'Amarone ou du Porto. Vin d'une puissance démesurée, très extrait. L'élevage ressort par des notes empyreumatiques. L'alcool est "juste un peu présent"! Va-t-il devenir grand?

Septembre 2012
PINGUS DOMINIO DE PINGUS 2000 (**)
Vin puissant bien travaillé. Son extraction excessive a des conséquences très négatives sur sa "buvabilité".

Septembre 2016
DOMINIO DE PINGUS 1999
(*****)
Couleur aussi foncée que ce que l'on pouvait attendre. Les arômes sont denses et forts. On y trouve des fruits noirs, du cuir, des épices... Le vin est concentré et riche. Tout est là pour impressionner. Je suis obligé de reconnaître le travail réussi à tous les stades, mais je n'arrive pas à m'enthousiasmer: où est l'âme de ce vin?
 
-------------------------------------
 
PROTOS GRAN RESERVA est un vin exubérant et épais. On y ressent les fruits noirs très mûrs et charnus. Les millésimes 1994, 1990 et 1985 valent (***)

Janvier 2009
PROTOS GRAN RESERVA 2001 (***) (Tempranillo de Ribera del duero)
Vin très coloré de grande structure avec du volume et une chair veloutée. Peut-être un peu trop massif.
 
*****************************************
 
PENEDES
 
-------------------------------------
 
La fameuse maison TORRES produisait un vin nommé GRAN CORONAS BLACK LABEL qui a pris par la suite le nom de MAS LA PLANA.
J'ai pu goûter à la fin des années 1980 les millésimes 1983, 1982, 1981, 1978 et 1976. Ils étaient tous fruités et charnus. Mais ma mémoire n'a pas retenu les subtilités des uns et des autres. De toute façon, ils méritent entre (***) et (****) pour les meilleurs.

Décembre 2007
GRAN CORONAS BLACK LABEL (MAS LA PLANA) MIGUEL TORRES 1976 (***)
Vin équilibré et fin. Superbe fruit. L'élégance d'un Bordeaux. Certainement au maximum en ce moment.

Décembre 2010

MAS LA PLANA MIGUEL TORRES, PENEDES 1993 (***)
Vin assez austère, style classique Bordeaux ancien. Le vin est racé et concentré, avec des tannins assez stricts en finale.

Mars 2016
GRAN CORONAS BLACK LABEL (MAS LA PLANA) MIGUEL TORRES 1977
(*****)
Les arômes, très denses et complexes, indiquent immédiatement le sujet de grande personnalité et de grande force. Le vin est corsé, sans aucune lourdeur. La longueur de bouche est remarquable. Sujet de 39 ans en pleine possession de ses moyens.

Août 2016
GRAN CORONAS BLACK LABEL TORRES 1970
(*****)
Vin qui allie toutes les qualités des plus grands: race, noblesse, pureté... Il est droit et net, il claque en bouche tellement il a de densité. Sa personnalité est au-dessus du lot. Il est très concentré et pourtant pas volumineux. Sa longueur est extrême. Sa dégustation démontre bien que l'époque a su enfanter des sujets exceptionnels.
 
-------------------------------------
 
Juillet 1999
MERLOT JEAN LEON 1995 (***)
 
*****************************************
 
PRIORATO
 
-------------------------------------
 
Septembre 2004
CLOS MARTINET 1998 (***)
 
-------------------------------------
 
Septembre 2004
CLOS MOGADOR RENE BARBIER 2000 (***)

Mai 2012
CLOS MOGADOR, RENE BARBIER, 2007
(****)
Un très beau sujet avec de la structure et de la personnalité. Je veux bien signifier par là que la standardisation n'est pas le style du producteur.
CLOS MOGADOR RENE BARBIER 2008 (****)
Arômes denses et forts. Grande personnalité. Vin concentré avec beaucoup de volume. L'équilibre est remarquable. A attendre.

Octobre 2012
CLOS MOGADOR RENE BARBIER 1999 (*****)
(carafé la veille) Les arômes ont beaucoup de classe et de personnalité avec une grande complexité: fruits noirs, tabac, cuir... Le vin est très structuré et garde une remarquable intensité sur toute la longueur de bouche. L'équilibre est parfait. Il tiendra encore longtemps.

Septembre 2013
CLOS MOGADOR 2007 (****)
Grande densité d'arômes. On est sur des fruits noirs bien mûrs accompagnés de notes de cuir. Vin onctueux à l'attaque. Il est riche et corsé. L'élégance est là, mais la personnalité du cru est bien présente. La finale est soutenue en alcool et en tannins. On sent encore l'élevage. Vin en devenir.
CLOS MOGADOR 2006 (***)
Nez fort, sur les fruits rouges avec de la menthe et de l'eucalyptus. L'élevage semble un peu moins fin que sur le 2007. Vin corsé et rond à l'attaque. Dès l'évolution, les tannins et l'acidité durcissent l'ensemble.
CLOS MOGADOR 2005 (****)
Grandes élégance et ampleur au nez. C'est une corbeille de fruits. Vin velouté et charmeur. Il est harmonieux et long. La finale garde une belle fraîcheur.
CLOS MOGADOR 2003 (****)
Arômes élégants avec un fruit sur mûr, mais qui reste frais. On est sur les fruits rouges. Vin velouté mais de texture serrée. C'est un jus remarquable. La finale est étonnante de fraîcheur. Grande buvabilité.
CLOS MOGADOR 2001 (*****)
Arômes exubérants de fruits quasi compotés Notes de tabac et de cuir. Vin doux à l'attaque. Grande envergure des composantes. Tout est fait pour la plaisir du palais: chair veloutée mais beaucoup de tonus. Très long avec une belle touche de bois de cèdre en finale.
CLOS MOGADOR 2000 (***)
Arômes de fruits si mûrs que l'on ressent du pruneau et du kirsch. C'est agréable mais on n'est pas sur la grande pureté. Vin riche et ample, très enveloppant. La finale est chaleureuse d'alcool.
CLOS MOGADOR 1999 (*****)
Arômes nobles et élégants avec un fruit sur mûr (pruneau) et du bois de cèdre. Vin harmonieux, plein, volumineux sans être pesant. En plénitude à tous les niveaux. Superbe acidité finale. Très long.
CLOS MOGADOR 1995 (****)
Noblesse et finesse au nez. Le vin est très harmonieux avec moins de corpulence que sur les autres millésimes. On est plutôt sur la délicatesse d'un Bordeaux classique rive droite. Les tannins sont bien construits mais absolument pas saillants. La longueur est remarquable. Un vrai plaisir.
CLOS MOGADOR 1993 (***)
Les arômes sont très complexes et élégants. On ressent aussi une forte personnalité. La bouche est moins marquante que le nez. Le vin est assez droit et serré. La finale est mentholée.
CLOS MOGADOR 1991 (**)
Arômes assez simples et vieillissants. Vin de structure moyenne un peu court.
CLOS MOGADOR 1990 (***)
Nez de Bordeaux classique un peu âgé. Vin agréable et équilibré de densité moyenne.
 
-------------------------------------
 
Septembre 2004
CLOS NELIN RENE BARBIER 2001 (***)
 
-------------------------------------
 
Juillet 1999
FINCA DOFI ALVARO PALACIOS 1995
(***)
 
-------------------------------------
 
Juillet 1999
L'ERMITA 1994 (****)
 
-------------------------------------
 

Juillet 1999
L'ERMITA ALVARO PALACIOS 1994 (****)

Septembre 2004
L'ERMITA ALVARO PALACIOS 1997 (****)
Il est encore sur le fruit intense et jeune. Le vin est concentré et bien vinifié. Il ne manque pas de personnalité.
L'ERMITA ALVARO PALACIOS 1996 (*****)
Il est développé à l'extrême dans toutes ses composantes. Sa concentration est impressionnante. Il est parfait à tous les niveaux. C'est un vin monumental. Je pense que c'est le plus fameux millésime dégusté.
L'ERMITA ALVARO PALACIOS 1995 (****)
Il est aussi très concentré, mais il est plus rustique avec une dose de volatile non gênante. C'est un vin hors norme.
L'ERMITA ALVARO PALACIOS 1994 (****)
Il dégage une forte personnalité. L'ouverture montre à tout moment une nouvelle facette. La structure est toujours impressionnante.

 
*****************************************
 
MONTSANT
 
-------------------------------------
 
Décembre 2010
FLOR DE PRIMAVERA PERAJ HA'ABIB (VIN KOSHER) CELLER CAPCANES 2001 (****)
De la pure dentelle avec un fruit très mûr un peu marqué par la fleur d'oranger. Note vanillée agréable. Vin harmonieux qui allie rondeur et fermeté. Une vraie nature.
Décembre 2010
 
-------------------------------------
 
Décembre 2010
GABRIDA CELLER CAPCANES 2001 (*****)
Volume et élégance au nez. Notes de moka et de café. Vin de style Bourgogne 2003 (bien réussi) avec de la rondeur mais de la fraîcheur en finale. Finesse et race avec de la structure. Grand vin.
 
-------------------------------------
 
Décembre 2010
VENUS LA UNIVERSAL SARAH PEREZ 2002 (****)
Arômes très ouverts. Le vin est rond et élégant à l'attaque. La finale est marquée par du "jus de cerise" et du bois doux.
 
-------------------------------------
 
Mars 2016
ESPECTACLE RENE BARBIER 2012
(*****)
Arômes très amples et complexes. Notes de fruits noirs (cassis) très mûrs avec une jolie minéralité. Vin onctueux, tant il y a de glycérol. On sent la grande concentration, mais rien n'est lourd. Il est agréable déjà à l'heure actuelle, mais il est fait pour défier les années.

Octobre 2016
ESPECTACLE RENE BARBIER 2013
(*****)
Même s'il est trop jeune, ce grand vin se livre sans retenue. La concentration ne gêne en rien la buvabilité. On sent que tout est là pour rester à un niveau élevé durant de nombreuses années.
 
*****************************************
 
TORO
 
-------------------------------------
 
Décembre 2010
PAGO LA JARA TELMO RODRIGUEZ 2004 (***)
Couleur quasi noire. L'extraction à tout prix pour marquer le palais des grands dégustateurs internationaux. Vin trop jeune.
 
*****************************************
 
CASTILLA Y LEON
 
-------------------------------------
 
Décembre 2010
PAGO DEL AMA VINO DE TIERRA DI CASTILLA VINEDOS CIGARRAL 2004 (****)
Vin de "garage", monstrueux mais attachant. La rondeur voluptueuse et débordante est compensée par des tannins très puissants et par une acidité élevée. Il y a même un peu d'acidité volatile pour compléter ce tableau absolument baroque.
 
*****************************************
 
JUMILLA
 
-------------------------------------
 
Mai 2004
OLIVARES ROUGE LIQUOREUX 1998 (***)
Ce vin a fait fureur il y a quelques années dans notre région. Issu du cépage Monastrell, il est très corsé et bouqueté. Sa douceur est bien balancée par les tannins du cépage et par sa structure énorme.
 
*****************************************
 
LANZAROTE
 
-------------------------------------
 
Mai 2005
MOSCATEL RESERVA BODEGA MOZAGA LANZAROTE 1975 (*****)
J'ai dégusté ce vin au Salon international VINOBLE de Jerez. Ce fut marquant et je retournais plusieurs fois au stand où on le présentait pour renouveler l'extrême plaisir et pour m'assurer que j'avais bien raison d'aimer ce fabuleux vin. La douceur est parfaite et elle s'allie avec une minéralité très marquée due aux pentes volcaniques de la région. Son caractère est exceptionnel. Je n'ai jamais retrouvé les mêmes sensations dans un autre vin.
 
*****************************************
 
MALAGA
 
-------------------------------------
 
Septembre 1997
MALAGA SAN MARTIN SOLERA 1780 (****)
 
-------------------------------------
 
Mars 2016
MALAGA LAGRIMA FLORES HERMANOS
(*****)
Cette belle bouteille doit avoir au moins 50 ans. Les arômes, très amples et forts, partent sur les fruit confits, le miel, la figue, le sucre candi et le nougat. Le vin est très doux, mais il bien soutenu par une acidité élevée. Grand sujet, impressionnant de par sa masse.