MOSELLE
 
Dernière mise à jour: juillet 2016
 
A mon avis, le Riesling a trouvé en Allemagne le climat et le sol qui en font ressortir une expression et un style que l'on ne peut pas retrouver sous d'autres cieux. C'est le cépage-roi de ce pays, celui qui donne peut-être les vins blancs les plus fins au monde. Ceux que je préfère sont très souvent ceux dont l'alcool se situe entre 7 et 9%.
 
***************************************
 
BISCHÖFLICHE WEINGÜTER TRIER
 
Novembre 2007
RIESLING SPÄTLESE SCHARZHOFBERGER BISCHÖFLICHER TRIER 2005 (****)

Mai 2009
RIESLING AUSLESE PIESPORTER GOLDTRÖPFCHEN BISCHÖFLICHER TRIER
1976 (****)
Grand vin parfaitement équilibré avec une petite douceur charmante. La classe du cépage ressort bien avec sa petite touche minérale un peu "pétrolée", mais tout en finesse. L'âge ne l'a pas amoindri.
L'alcool se situe entre 8 et 9%.

Avril 2008
RIESLING SPÄTLESE SCHARZHOFBERGER BISCHÖFLICHER TRIER 2005
(**)
Nez floral, très délicat avec la petite touche minérale du cépage. Vin fin et vif. La douceur est équilibrée par l'acidité. La densité est moyenne. Il y a un peu de gaz carbonique. Il fait penser à du jus de fruit frais. (8,5%)
 
------------------------------------------------------
 
BOTTLER-WILLEMS
 

Décembre 2012
RIESLING BA BRAUNEBERGER JUFFER
BOTTLER-WILLEMS 1990 (****)
Arômes minéraux avec du caractère. Notes de fruits confits (mirabelle, abricot, mangue). Vin très équilibré et dense mais sans lourdeur. Plus délicat en bouche qu'au nez. Très frais. (10%)

 
------------------------------------------------------
 
CHRISTOFFEL-PRÜM
 
Août 2004
RIESLING AUSLESE SONNENUHR CHRISTOFFEL-PRÜM 1971 (****)
Le Riesling allemand dans toute sa splendeur. 1971 est un millésime exceptionnel. Les notes "pétrolées" recherchées par les amateurs de ce cépage s'expriment en finesse malgré une forte personnalité. L'âge a rendu ce vin complexe et sensuel. Un grand moment, tant au niveau de la qualité que du plaisir. J'adore ce type de vin.

Octobre 2007
RIESLING AUSLESE SONNENHUR CHRISTOFFEL-PRÜM 1975 (
****)
L'âge a développé parfaitement les notes minérales denses et fines du Riesling. La douceur ne se ressent pas comme telle: c'est plutôt une suavité qui enrobe la superbe acidité du vin. Très long et équilibré. Finesse et race.

Décembre 2007
RIESLING AUSLESE WEHLENER SONNENUHR
CHRISTOFFEL-PRÜM 1976 (
****)
Nez de récolte très mûre issue d'une année chaude. Belle élégance. Touche champignonnée avec des abricots confits et de l'écorce d'orange. Vin équilibré et volumineux. Le fruit reste dense sur toute la longueur de bouche. L'âge lui confère une finale marquée par un beau minéral. Superbe tenue.
 
------------------------------------------------------
 
DR LOOSEN
 
Octobre 2009
RIESLING AUSLESE ERDENER PRÄLAT DR LOOSEN 2004 (****)
Un Riesling comme j'aime, à 7,5% d'alcool. Le type du cépage ressort avec ses notes "pétrolées" élégantes et fines.
La douceur "retenue" du vin est compensée par une acidité citronnée et mentholée. Il est dense et pur. Il va bien entendu encore développer plus de complexité et d'élégance avec les années. Il est suffisamment structuré pour y parvenir.
 
------------------------------------------------------
 
STEPHAN EHLEN
 
ERDENER TREPPCHEN AUSLESE STEPHAN EHLEN 1996 (***)
Grande élégance au nez avec une magnifique minéralité (pétrolée) et une forte personnalité. Vin très équilibré et long avec une acidité de bonbon anglais d'une grande finesse et une sucrosité parfaitement intégrée. Magnifique! (8% d'alcool)
 
------------------------------------------------------
 
CLEMENS FREIHERR
 
Décembre 1997
RIESLING AUSLESE CLEMENS FREIHERR 1971 (**)
 
------------------------------------------------------
 
GRANS-FASSIAN
 
Janvier 2008
RIESLING AUSLESE PIESPORTER GOLDTRÖPFCHEN GRANS-FASSIAN
1990 (****)
 
------------------------------------------------------
 
MAXIMIN GRÜNHÄUSER
 

Décembre 2007
RIESLING AUSLESE ABTSBERG NO 122 MAXIMIN GRÜNHÄUSER 2003 (****)
Nez tout en dentelle. On ressent du jus de pomme mêlé à du kiwi. Le type ressort encore très peu à cause de la jeunesse du vin. Le vin procure naturellement un immense plaisir. Sa grande douceur est accompagnée par une acidité si élevée qu'elle affole littéralement les papilles gustatives. Grand vin encore beaucoup trop jeune.

Juillet 2016
RIESLING TBA MAXIMIN GRUNHAUSER 2005
(*****)
La couleur est déjà légèrement ambrée. Les arômes sont marqués par une surmaturation extrême et le botrytis. C'est très fin. Le minéral typique ressort de manière discrète. En bouche, la sucrosité est énorme, mais l'acidité est si élevée que l'équilibre est pratiquement sauvé.

 
------------------------------------------------------
 
FRITZ HAAG
 
31 décembre 2007
RIESLING AUSLESE BRAUNEBERG JUFFER-SONNENUHR FRITZ HAAG 1994 (***)
Le cépage ressort bien avec un remarquable équilibre acide-sucre.

Février 2008
RIESLING AUSLESE BRAUNEBERGER JUFFER-SONNENUHR FRITZ HAAG 2001
(****)
Nez un peu discret mais d'une extrême finesse. Le vin est fruité et dense. La douceur est parfaitement intégrée. Très long. (7,5%)

Avril 2008
RIESLING AUSLESE (FUDER 6) BRAUNEBERG JUFFER-SONNENHUR FRITZ HAAG 1998 (***)
Nez typé dans l'élégance, avec la touche "pétrolée" sans excès. On devine une récolte en surmaturité. Le vin est doux à l'attaque. La finale est quasi sèche et reste tendre. (7,5%)
 
------------------------------------------------------
 
KARTHÄUSERHOF
 
Juin 2012
RIESLING EISWEIN EITELSBACHER KARTHÄUSERHOF 1993 (*****)
Il est rare de trouver un Eiswein avec un fruit aussi pur et parfait! L'acidité mordante titille les papilles. La douceur donne de la sensualité au vin. Très grand équilibre.
 
------------------------------------------------------
 
HANS-JOSEF MARINGER
 
Décembre 2007
RIESLING KABINETT TRITTENHEIMER ALTÄRCHEN
WEINGUT MARINGER 1971 (**)
Nez encore très frais. Belle délicatesse. Touche minérale. En bouche, le vin est assez simple et un peu court. Le peu d'alcool n'arrive pas à soutenir les arômes et les goûts. Son principal atout est d'avoir gardé une grande fraîcheur malgré ses 26 ans. L'ouverture le rend de plus en plus agréable.
 
------------------------------------------------------
 
MELSHEIMER
 
Janvier 2011
RIESLING BEERENAUSLESE REILER MULLAY-HOFBERG
WEINGUT MELSHEIMER 2005
(****)
Splendide vin très doux mais équilibré par une acidité "acidulée" du plus bel effet.
 
------------------------------------------------------
 
JOHANN-JOSEPH PRÜM
 
Octobre 1997
RIESLING AUSLESE JOHANN-JOSEPH PRÜM 1976 (****)

Décembre 2007
RIESLING SPÄTLESE WEHLENER SONNENUHR JOHANN-JOSEPH PRÜM 1991 (
***)
Très grande pureté aromatique. Le cépage ressort en finesse avec une touche acidulée de citron glacé. Le vin est assez dense. Le sucre est parfaitement intégré. La finale est vive et citronnée.
 

------------------------------------------------------

 
MAX FERDINAND RICHETER
 
Avril 2008
RIESLING AUSLESE GRAACHER-HIMMELREICH MAX FERDINAND RICHTER 2002 (****)
De la race et du caractère au nez, tout en restant élégant. Vin typé et complexe. L'équilibre est parfait. Touche minérale splendide. La finale acidulée, longue et dense est marquée par un aspect mentholé. (8%)
 
------------------------------------------------------
 
SCHLOSS LIESER
 

Avril 2008
RIESLING AUSLESE NIEDERBERG HELDEN SCHLOSS LIESER 1993 (***)
Le nez est vraiment "pétrolé", trop pour certains dégustateurs. Le vin est assez équilibré. La finale retrouve les notes pétrolées senties à l'olfaction avec un aspect lieux et du zeste de citron. Pour les amateurs de vins à forte personnalité. (7,5%)
 
------------------------------------------------------
 
SCHLOSS SAARSTEIN
 
Novembre 2004
RIESLING SPÄTLESE SERRIGER SCHLOSS SAARSTEIN 2003 (***)
Beaucoup de fi
inesse et d'intensité.
 
------------------------------------------------------
 
ANDREAS SCHMITGES
 
Décembre 2012
RIESLING TBA ERDENER TREPPCHEN SCHMITGES 1999 (*****)
Arômes acidulés de bonbon anglais avec de la reine-claude ou de la mirabelle, et aussi de la pomme verte concentrée. Vin de grande douceur avec beaucoup de glycérol. La personnalité est marquante avec cette fantastique minéralité qui fait la grandeur des vins allemands. Enorme futur. (10%)
 
------------------------------------------------------
 
BERT SIMON
 
Janvier.2006
RIESLING AUSLESE SERRIGER WÜRZBERG BERT SIMON 1990 (****)

Décembre 2007
RIESLING AUSLESE SERRIGER WÜRTZBERG
BERT SIMON 1996 (
****)
Nez d'eau-de-vie de poire avec un bel acidulé de bonbon anglais. Le minéral assez marqué va jusqu'au célèbre côté "pétrolé" du cépage que certains recherchent et que d'autres rejettent. S'y rajoute une touche lieuse qui renforce le caractère marqué du vin. La bouche est très concentrée avec une superbe douceur de sucre candi et une acidité très élevée qui rend le vin vraiment nerveux. La finale redonne bien les notes rustiques de lie et d'hydrocarbure. La longueur est extrême.
 
------------------------------------------------------
 
MARIA TYRELL (CHRISTOPH)
 
Février 2008
RIESLING EISWEIN EITELSBACHER KARTHÄUSERHOFBERG KRONENBERG
MARIA TYRELL 1985 (****)
Couleur or un peu ambré. Nez très délicat, sur les abricots secs et le litchi. Vin de dentelle. La douceur doit être élevée mais la sensation sucrée est atténuée par la très haute acidité. La densité est moyenne mais l'équilibre est parfait. La finale tire sur l'orange sanguine et l'amertume de son écorce. L'ouverture amplifie ses qualités.
 
------------------------------------------------------
 
VAN VOLXEM
 
Décembre 2007
RIESLING AUSLESE SCHARZHOFBERGER
VAN VOLXEM 2005 (*****)
Nez d'une pureté exceptionnelle avec une grande densité. Le bonbon anglais acidulé extrêmement fin commence à être accompagné par la minéralité typique du cépage. L'âge renforcera son caractère. Le vin retransmet parfaitement les qualités énormes devinées à l'olfaction. La densité s'exprime avec une grande force mais sans aucune lourdeur. La finale est marquée par la minéralité des plus beaux terroirs. La longueur est interminable.

Avril 2016
RIESLING SCHARZHOFBERGER "P" VAN VOLXEM 2008
(****)
Arômes purs et typés, encore très jeunes. Le vin n'a pratiquement pas de sucre résiduel. Il est équilibré et droit.