COMMUNE DE VOUGEOT
 

Dernière mise à jour: septembre 2016

 
*************************************************
 
CLOS DE VOUGEOT
 
--------------------------------------
 
Février 2006
CLOS DE VOUGEOT BOUCHARD PERE & FILS 1999 (***)
Grande structure, beaucoup de gras avec des tannins encore un peu trop "féroces". Excellent vin à attendre impérativement. Méritera certainement une meilleure note dans le futur.
 
--------------------------------------
 
Juillet 2012
CLOS DE VOUGEOT CAVE DE L'ECHANSON 1955 (****)
Les arômes sont d'une étonnante jeunesse. Le fruit du Pinot ressort tout de suite. Le vin est très serré mais agréable grâce à une certaine rondeur. L'acidité soutien le tout en lui donnant beaucoup de vie.
 
--------------------------------------
 
Septembre 2016
CLOS DE VOUGEOT TASTEVINAGE CHAMPY 1969 (****)
Magnifique Bourgogne classique qui a gardé un beau fruité. L'ensemble est marqué par son époque de par un caractère affirmé. Il lui faudrait simplement un peu plus de noblesse.
 
--------------------------------------
 
Avril 2012
CLOS DE VOUGEOT DOMAINE PHILIPPE CHARLOPIN 1999 (*****)
Il est si différent de style par rapport au Charmes-Chambertin 1999 du même producteur que l'on hésite (à l'aveugle) à le placer en Bourgogne! Le vin est racé et fort avec des tannins musclés. Mais tout est équilibré. Un grand vin de caractère.
 
--------------------------------------
 
Juin 2013
CLOS DE VOUGEOT DOMAINE LEROY 1993 (*****)
Les connaisseurs savent que 1993 a donné quelques grands vins. En voici un. Le cru est concentré en même temps que subtil au niveau du terroir. Beaucoup d'expression.
 
--------------------------------------
 
Octobre 2010
CLOS VOUGEOT DOMAINE LIGER BELAIR MISE NICOLAS 1923 (*****)
Couleur troublée mais d'un beau rouge. Nez exubérant et sensuel de fruits sur mûrs. Notes de bois noble et de nougat. Finesse et pureté exceptionnelles. Le vin est doux à l'attaque: c'est une rondeur charnelle des plus agréables. Le fruit est si dense qu'on pourrait le mâcher. L'évolution et la finale sont rehaussées par une acidité fantastique. Un vin extraordinaire qui apporte un maximum de plaisir.
 
--------------------------------------
 
Mars 2003
CLOS DE VOUGEOT DOMAINE MEO-CAMUZET 1996 (***)
Nez encore assez strict, en même temps sur le fruit et le boisé. Notes de réglisse, de caramel, de fumée... A l'ouverture, il prend du volume, mais reste austère. On peut imaginer que le temps sera son meilleur allié. Le vin est massif, fort, avec un fruit dense et riche en alcool. La finale est soutenue par une acidité citronnée. Son caractère ne peut laisser indifférent.

Juillet 2008
CLOS DE VOUGEOT DOMAINE MEO-CAMUZET 2004 (***)
Vin très bien fait à tous les niveaux, mais dans un millésime difficile.

Août 2014
CLOS DE VOUGEOT DOMAINE MEO-CAMUZET 2008 (****)
Arômes typés sur la cerise noire avec des notes fumées. On sent de la force, mais il manque un peu de noblesse. La bouche est musclée et marquée par les tannins. Un remarquable sujet qui n'arrive pas (encore?) à développer toute la finesse et la noblesse de son terroir et de son cépage.

Septembre 2016
CLOS DE VOUGEOT MEO-CAMUZET 1986
(*****)
Vin de grande tenue à tous les niveaux. Les arômes sont dans les classiques des Pinot Noir de caractère et de structure. Le vin est charpenté et équilibré. Son fruit est resté frais. Absolument superbe.
 
--------------------------------------
 
Octobre 2013
CLOS DE VOUGEOT DOMAINE PONSOT 2004 (****)
Arômes marqués par un caractère fort avec des notes de bois doux. Le vin est assez corsé et riche. On est plus marqué par la personnalité que par l'élégance et la noblesse.
 
--------------------------------------
 
Décembre 2007
CLOS DE VOUGEOT ERNEST GENTNER 1954 (**)
Vin un peu fatigué mais encore agréable. Le millésime est faible qualitativement.
 
--------------------------------------
 
Décembre 1996
CLOS DE VOUGEOT JORROT 1915 (****)
Sa suavité a enchanté notre palais. En effet, ce Bourgogne possédait toutes les caractéristiques des grands Pinot Noir: finesse, classe, richesse et onctuosité. Ce vin aux arômes de cacao nous a aussi surpris par sa tenue après 81 ans d'attente.
 
--------------------------------------
 
Février 2016
CLOS DE VOUGEOT MOMMESSIN 1964
(****)
Les arômes indiquent un vin mûr avec ce que j'appelle le caractère "de l'époque". C'est agréable, mais on n'est pas dans la plus grande finesse. On ressent des fruits rouges frais avec des notes de fourrure et de bois doux. Le vin est bien structuré. L'ensemble est d'un très beau niveau.
 
--------------------------------------
 
Juin 2010
CLOS DE VOUGEOT CHARLES NOËLLAT 1966 (****)
Bourgogne assez somptueux de grand style qui met assez longtemps à s'ouvrir. On est plutôt dans le côté rustique de caractère.....que l'on oublie grâce à la grande structure de base.
 
--------------------------------------
 
Juin 2015
CLOS DE VOUGEOT PIERRE PONNELLE 1952
(*****) (mise suisse)
Au nez, on devine une récolte parfaite. Les arômes sont amples et élégants avec une grande finesse de fruit. Le volume est impressionnant. Vin doux à l'attaque, mais il se raffermit dès l'évolution grâce à une acidité élevée et à des tannins de haute tenue. Grand sujet de l'époque.
 
--------------------------------------
 
Décembre 2010
MAGNUM CLOS DE VOUGEOT GERARD RAPHET 2002 (****)
Magnifique et resplendissant vin sur le fruit. Très bel équilibre.
 
--------------------------------------
 
Octobre 2010
CLOS VOUGEOT PAUL TRIBOURG 1923 (****)
Quel plaisir il nous a procuré! Le vin a encore une magnifique couleur. Les fruits rouges sont là, l'élégance aussi. Le vin est riche et onctueux à l'attaque. La finale est bien évidemment marquée par l'énorme acidité habituelle de cette époque. Beau caractère aussi.
 
--------------------------------------
 
Avril 2013
CLOS DE VOUGEOT LEON VIOLLAND 1934 (*****)
Couleur rouge sombre. Elégance incroyable au nez. Il y a beaucoup d'ampleur et de noblesse. Notes de cerise confite et de bois doux. Le vin est riche et complexe. La bouche est onctueuse et concentrée dès l'attaque. La chair fruitée est aussi marquée par le cacao et par le bois noble. Des tannins athlétiques et une belle acidité rehaussent la finale.