COMMUNE
DE CHAMBOLLE-MUSIGNY
 
Dernière mise à jour: août 2015
 
*************************************************
 
MUSIGNY
 
--------------------------------------
 
Sept. 2003
MUSIGNY VIEILLES VIGNES COMTE DE VOGÜE 1961 (****)

Juillet 2011
MUSIGNY VIEILLES VIGNES COMTE DE VOGÜE 1952 (*****)
Arômes sensuels au possible. On ressent du coulis de framboise mais surtout de la violette. Vin parfaitement harmonieux, tout en volume et en rondeur. Une splendeur qui vous attire et vous envoûte. Ce côté floral sur la violette, au nez comme en bouche, est extraordinaire. Un rêve de Pinot Noir.
 
--------------------------------------
 
Octobre 2006
MUSIGNY
BLANC COMTE DE VOGÜE 1985 (***)
Vin très rare. Le style des Bourgogne classiques se retrouve bien: notes de pain grillé, touche taostée, lie présente,... du caractère. Le vin est corsé et son évolution n'est pas trop marquée.
 
--------------------------------------
 
Mai 2006
MUSIGNY CLAIR DAÜ 1966 (***)
 
--------------------------------------
 
Octobre 2011
MAGNUM MUSIGNY JOSEPH DROUHIN 1971 (*****)
Nez racé et fin: c'est une pure dentelle. On y ressent des fruits rouges (framboise). Le vin est dense et pur. Il a une droiture exceptionnelle. La chair du fruit est soutenue par une acidité remarquable. Ses tannins somptueux lui octroient un caractère noble.
 
--------------------------------------
 
Septembre 2011
MUSIGNY JACQUES-FREDERIC MUGNIER 2002 (*****)
Une merveille de finesse et d'élégance. Le fruit du Pinot Noir! Quelle classe! Bien qu'encore jeune, ce vin est déjà dans une période de magnificence. Les arômes de violettes sont absolument uniques. L'équilibre joue sur une dentelle des plus délicates. Tout est aérien, même si la structure est là.

Juillet 2015
MUSIGNY JACQUES-FREDERIC MUGNIER 2003
(*****)
Au nez, c'est de la pure violette d'une finesse angélique. Tout le reste est là: noblesse, fruit d'une pureté exceptionnelle, densité... Y a-t-il un autre terroir qui puisse transmettre autant de classe? Les arômes sont fondus parfaitement malgré la jeunesse du sujet. En bouche, c'est la sensualité même. La chair est du velour du début à la fin. La texture onctueuse est raffermie par des tannins somptueux et une acidité subtile mais bien présente. Un rêve pour les amateurs de Pinot Noir.
 
--------------------------------------
 
Septembre 2009
MUSIGNY JACQUES PRIEUR 2003 (****)
Un vin dont l'opulence et la rondeur charnue font penser aux 1947. Le nez exprime donc une récolte très mûre mais sans le "compoté" qui aurait rendu le vin "mou". L'ensemble est encore marqué par l'élevage, mais on lui devine une belle carrière.
 
--------------------------------------
 
Décembre 2006
MUSIGNY J. SICART & CIE 1911(***)
Couleur rouge assez clair. Nez très typé de Pinot Noir de récolte bien mûre. Le fruit est ample et pur, avec beaucoup d'élégance et de vie. On perçoit sans conteste une base exceptionnelle. A l'attaque, le vin est remarquablement rond et charmeur. L'évolution révèle une certaine richesse alcoolique. La finale, sur les fruits rouges, est marquée par une acidité élevée et par des tannins un peu rudes. C'est un vin remarquable dans son ensemble, mais il est bien marqué par son époque.
 
*************************************************
 
CHAMBOLLE-MUSIGNY
 
--------------------------------------
 
Septembre 2010
CHAMBOLLE-MUSIGNY DOCTEUR BAROLET 1952 (****)
Belle couleur rouge sans trop de vieillissement. Les arômes sont flatteurs, avec un fruit rouge très mûrs et le caractère légèrement "fourrure" des Bourgogne de cette époque. Le vin est pur plaisir. Son acidité finale est vivifiante.