COMMUNE DE BEAUNE
 
Dernière mise à jour: décembre 2016
 
*************************************************
 
BEAUNE 1ER CRU
 
--------------------------------------
 
Mars 2010
BEAUNE 1ER CRU CLOS DES COUCHEREAUX LOUIS JADOT 1946 (****)
Une étonnante bouteille, surtout quand on connaît le peu de réputation du millésime 1946. Le fruit récolté semble n'avoir pas été des plus parfaits. Mais la densité de bouche indique malgré tout une concentration certaine. L'ensemble est assez monumental avec des tannins et une acidité à faire peur à certains palais délicats. Le fruit est toujours là. On pourrait lui reprocher une certaine rusticité (certainement non égrappé) et une dureté finale. C'est un vin de forte personnalité qui a gardé une belle vitalité.
 
--------------------------------------
 
BEAUNE 1ER CRU DOMAINE DES SEAUX MAISON POULET 1959 (***)
C'est un excellent vin encore fruité et peu marqué par la rusticité que l'on aurait pu penser trouver dans un vin de cette époque. (3 bouteilles bues entre 2002 et 2004)

Avril 2003
BEAUNE 1ER CRU DOMAINE DES SEAUX MAISON POULET 1964 (***)
Couleur rouge-rubis limpide. Nez délicat de fruits rouges (fraise) avec une touche fumée très élégante. Le vin est équilibré et agréable, tout dans le fruit. L'acidité rehausse l'ensemble des composantes en finale. Un vin vraiment plaisant, plus basé sur l'harmonie que sur la structure.
 
--------------------------------------
 

Février 2006
BEAUNE GREVES 1ER CRU VIGNE DE L'ENFANT JESUS BOUCHARD P. & F. 2002 (***)
Superbe vin pour un millésime peu réputé semble-t-il. La Maison Bouchard a travaillé de manière intelligente pour présenter un vin équilibré et fruité.

Décembre 2008
BEAUNE GREVES 1ER CRU VIGNE DE L'ENFANT JESUS BOUCHARD P. & F. 2005 (****)
Ce "climat" mériterait de passer en Grand Cru. Il est d'une régularité impressionnante. Il allie structure, élégance et caractère. Ceci avec un potentiel de vieillissement énorme.
BEAUNE GREVES 1ER CRU VIGNE DE L'ENFANT JESUS BOUCHARD P. & F. 1976 (****)
Vin de grande présence malgré son âge et le millésime difficile.

Juin 2010
BEAUNE GREVES 1ER CRU VIGNE DE L'ENFANT JESUS BOUCHARD P. & F. 1865 (*****)
Resplendissante couleur rouge dense. Les arômes qui se dégagent sans retenue du verre expriment la noblesse même des grands terroirs de Bourgogne. Au plantureux fruit noir se mêlent sans ostentation des notes de fourrure fine et de terre "juste remuée". La race et le caractère marquant de ce vin ne l'empêchent pas d'être merveilleusement charmeur et vivant. La bouche est une vague fruitée d'une extrême onctuosité. Le palais reste très longtemps impressionné par la richesse et la densité du fruit. Même après une heure d'ouverture, il reste impérial à tous les niveaux. On est sidéré par tant de jeunesse: on se tromperait aisément de 120 ans sur son âge.

 
*************************************************
 
BEAUNE
 
--------------------------------------
 
Septembre 2008
BEAUNE CLOS DU ROY DOUDET NAUDIN 1951 (**)
Vin resté debout grâce à une forte acidité et à des tannins solides. On aurait voulu y trouver plus de chair et de fruit. On y devine une récolte assez simple.
 
--------------------------------------
 
Juillet 1988
BEAUNE CAMILLE GIROUD 1949 (****)
Ce vin d'appellation communale m'a marqué par sa tenue extraordinaire . Il était dense et fruité à souhait. Il était tellement bon que j'ai chaque fois sauté sur l'occasion d'acheter des bouteilles anciennes du même producteur.
 
--------------------------------------
 
Décembre 2016
BEAUNE CLOS DES MOUCHES DR BAROLET 1930
(***)
Ce vin a bien tenu grâce à ses tannins et à son acidité. Il est tout à fait correct et fort intéressant. On ressent bien le type du cépage, mais avec de la rusticité. L'ensemble manque quand même de chair pour équilibrer l'aspect un peu rugueux des tannins et l'acidité élevée.