BEAUJOLAIS
 
Dernière mise à jour: avril 2016
 
*************************************************
 
FLEURIE
 
--------------------------------------
 
Juin 2010
FLEURIE CHÂTEAU DE PONCIE 1929 (*****)
Superbe couleur rouge dense, quasi sans altération. Le nez a tout simplement la classe et la race d'un grand Bourgogne! Le fruit est ample, élégant et très pur. La complexité s'exprime sur des notes de fruits noirs, d'épices et de bois noble. Une touche minérale complète le tableau. Le vin est charnu et charmant, avec une structure digne du grand millésime dont il est issu. Malgré le volume, aucune lourdeur ne vient gêner le plaisir gustatif. Une légère acidité volatile renforce favorablement arômes et goûts. La personnalité de ce vin est si belle que l'on essaie instinctivement de trouver le nom du grand cru de la Côte d'Or auquel il nous fait penser. C'est le type de vin dont on boit de larges gorgées rien que pour donner fête en notre palais. Sa tenue est exceptionnelle.
 
--------------------------------------
 
Juin 2008
FLEURIE PIERRE NESME 1949 (***)
Couleur rouge rubis très jeune. Arômes de fruits rouges purs avec une touche fumée. La bouche est dotée d'un fruit jeune et vif. Les tannins ne manquent pas.
 
*************************************************
 
MORGON
 
--------------------------------------
 
Novembre 2005
MORGON MARCEL LAPIERRE 2003 (****)
Jamais je n'aurais pensé être impressionné à ce point par un Gamay. Le vin est tout à fait digne d'un vrai grand cru. Les arômes sont très fruités et élégants. On pourrait penser à un Pinot noir à l'aveugle. Même chose en bouche: structure tannique et velours. Le vin est rond, agréable et racé. Un grand plaisir! A l'évidence et de loin le plus grand Beaujolais que j'aie bu! (à noter que le Beaujolais fait partie de l'aire viticole de la Bourgogne)
 
--------------------------------------
 
Février 2008
MORGON ROYE-LABAUME 1949 (***)
Quelle heureuse surprise! Vin bien présent et de belle constitution. On pourrait facilement le confondre avec un Bourgogne à l'aveugle. On y ressent de beaux fruits rouges avec une certaine rondeur. Les tannins de l'époque sont bien là, mais l'ensemble est équilibré et vraiment agréable. C'est l'un des plus beaux Beaujolais que j'aie bu.
 
*************************************************
 
MOULIN A VENT
 
--------------------------------------
 
Décembre 2012
MOULIN A VENT GALAND LONDOT LIEGE
1959 (****)
Couleur un peu claire mais belle et limpide. Arômes denses avec du caractère. Notes de confiture de fraise avec de la fourrure (gibier). Vin riche et concentré pourvu d'une acidité citronnée. Les tannins sont encore bien présents.
 
--------------------------------------
 
Juin et août 2008
MOULIN A VENT PIERRE NESME 1949
juin:
(****) août: (***)
Couleur rouge éclatant, jeune. Nez de fruits rouges mûrs de récolte. On y retrouve l'élégance qui fait penser au Pinot Noir. Touche de foin sec. La bouche est ronde et fruitée avec des tannins racés. Beau velours du début à la fin. A l'aveugle, on le prend évidemment pour un Bourgogne de Pinot Noir.
 
--------------------------------------
 
Juin 2009
MOULIN A VENT ERNEST STRÜBIN 1949 (**)
Les arômes tertiaires de cuir, de bois sec, de champignon et d'humus, sont accompagnés par ceux de la fraise mûre écrasée. Le vin est riche et corsé avec beaucoup de volume et de gras à l'attaque. La finale est marquée par une acidité élevée et par des tannins assez rustiques.
 
*************************************************
 

SAINT-AMOUR
 
--------------------------------------
 
Avril 2016
SAINT-AMOUR JEAN BAUDET 1972
(****)
Mais qui aurait cru qu'un Beaujolais 1972 pourraît tenir autant que ça et donner autant de plaisir? Les arômes partent sur les fruits rouges et noirs avec des notes de tabac, de terre et de champignons. L'âge se ressent mais il n'a pas affaibli le vin. La bouche est remarquable de structure et de caractère. Une surprise de taille.