BORDEAUX BLANCS SECS
 
Dernière mise à jour: juin 2016
 
**********************************************
 
CHÂTEAU BOUSCAUT
 
Novembre 2002
CHÂTEAU BOUSCAUT BLANC 1952 (***)
Un 1952 de fort belle tenue. Ce vin sec, à la couleur or profond, présentait toute une palette d'arômes floraux et minéraux, avec un caractère et une concentration remarquables. Il restait sec, tout en étant enrobé par du glycérol.
 
-----------------------------------------
 
CHÂTEAU CARBONNIEUX
 
Décembre 2003
CHÂTEAU CARBONNIEUX 1937 (**)
Couleur jaune dense. Au nez: densité moyenne, note oxydative qui le rapproche d'un vin jaune. Encaustique, abricot sec, amande amère, noisette. Vin de structure moyenne avec du gras à l'attaque. A l'évolution, il devient plus sec et strict, mais reste complexe et racé. Remarquable dans l'ensemble.
 
-----------------------------------------
 
GRAVES BLANC
 
Mars 2008
GRAVES BLANC ERNEST STRÜBIN 1928 (***)
Vin autant respectable de par son âge que de par ses qualités préservées. On devine que le léger sucre de sa jeunesse s'est transformé en un gras onctueux des plus agréables. Le temps l'a rendu délicat mais ne l'a pas fatigué outre mesure. Une surprise exquise.

Juillet 2008
GRAVES BLANC NEGOCIANT LEGER 1921 (***)
Vin très agréable encore, avec une rondeur qui devait être au départ du sucre résiduel.

Juin 2009
GRAVES DU CHÂTEAU LAMOTHE 1928 (***)
Couleur or dense à reflets verts. Arômes de cire de parquet, de fruits légèrement confits (coing et citron), de menthe... Le vin est dense. Il a une petite douceur qui se fond avec le gras du glycérol. La finale fait penser à une infusion de menthe fraîche.
 
-----------------------------------------
 
CHÂTEAU LAVILLE-HAUT-BRION
 
Novembre 2005
CHÂTEAU LAVILLE-HAUT-BRION 1945 (****)
Une couleur jaune dense superbe. Le vin a gardé son gras, son acidité et son fruit! Quel équilibre et quel plaisir! C'est rare de retrouver un blanc sec de cet âge avec une telle jeunesse. Le style des Graves se retrouve bien avec son caractère minéral. Vraiment le vieillissement idéal pour faire plaisir aux amateurs de vins vieux et pour prouver la qualité des vins vieux à leurs détracteurs.

Février 2009
CHÂTEAU LAVILLE HAUT-BRION 1983 (**)
Nez très iodé avec une minéralité bien marquée un peu rustique. Le style aromatique du Sauvignon a évolué pour moi sur une certaine lourdeur. La structure est par contre remarquable.

Novembre 2013
CHÂTEAU LAVILLE HAUT BRION 1989
(****)
Etonnants arômes de sur maturité avec des notes de miel. Beaucoup de volume. On ressent encore l'élevage. Vin charnu et velouté, mais assez tendu aussi. La finale est marquée par un caractère "fumé-minéral" intéressant.
 
-----------------------------------------
 

CHÂTEAU PALMER

 
Novembre 2000
CHÂTEAU PALMER BLANC 1924 (****)
Et oui, Palmer a produit du vin blanc,....pour ses employés. Il était sec, comme les Graves, mais ne manquait ni de volume ni de fruit.
 
-----------------------------------------
 
PAVILLON BLANC DE CH. MARGAUX
 
Octobre 2010
PAVILLON BLANC DE CHÂTEAU MARGAUX 1928 (**)
Au nez, on devine un vin quelque peu fatigué avec une touche oxydative. On se rapproche des vieux Graves blancs moelleux. On y retrouve des notes de rose fanée, de vieux bois, de coing, de citron confit et de cire. Le vin est riche et corsé. La finale assez sèche est marquée par la chaleur de l'alcool. J'imagine que d'autres bouteilles sont meilleures.....s'il s'en trouve.
 
-----------------------------------------
 
Y D'YQUEM
 
Février 2008
Y D'YQUEM 1985 (***)
Couleur or. Le nez fait penser au Sauternes traditionnel par l'aspect d'une récolte quelque peu atteinte par le botrytis. Beaucoup d'ampleur et de complexité: mandarine, chlorophylle, minéralité de cépage aromatique.... Le vin est rond, très gras mais sec. Il a beaucoup de volume mais il n'est pas lourd. La finale est un peu fumée ou taostée. Il y manque peut-être un peu de vivacité.

Octobre 2009
Y D'YQUEM 1979 (****)
Peut-être le plus beau "Y" que j'aie bu. Le nez présente les arômes nobles d'une récolte botrytisée, dans l'élégance et le volume. La bouche est charnue et ronde, mais sans douceur. Le vin est corpulent et long. Le fruit est très mûr tout en gardant beaucoup de tonus. La structure est remarquable.

22 février 2010
Y D'YQUEM 1977 (****)
Les arômes, très amples, font penser au style botrytisé de l'Yquem en moins confit. On y sent des champignons et de la confiture d'abricot. Le vin est très corsé. Il a vraiment bien tenu. Le gras est énorme et donne un volume de bouche impressionnant.

Octobre 2010
Y D'YQUEM 1959 (**) 1er millésime d'Y d'Yquem
Couleur ambrée. Les arômes font penser à un Madeira Sercial. L'alcool est très présent. Le vin est très riche et un peu madérisé. L'ouverture lui apporte une certaine rondeur (fruits confits) et du volume.

Juin 2016
Y D'YQUEM 2014
(****)
La nouvelle tendance de la maison à utiliser 80% de Sauvignon et 20% de Sémillon confèrent à ce vin un type proche de celui des grands Graves blancs. On ressent bien le buis ou la groseille à maquereau. La finesse et la minéralité sont là. Le vin est vraiment harmonieux. Il lui faudra par contre un peu de temps pour parvenir à une plus grande noblesse et à plus de complexité.