Dégustations Prestige
Décembre 2005
Présentation du domaine d'Yquem
A l'0ccasion de la dégustation des 1811 & 1847
L'origine du mot Yquem serait germanique: "aig helm" qui signifie "porter un heaume", signe de noblesse. Mais l'on sait aussi qu'un "oued Yquem" existe au Maroc, qui prendrait sa source au pied du Palais Royal à Rabat, Yquem signifiant en arabe "colline heureuse".
 
Yquem est demeuré de 1593 à 1997 aux mains d'une seule et même famille. Au 20ème siècle, durant plus de 50 ans, Bertrand de Lur Saluces fut le monstre sacré du théâtre viticole bordelais: on le surnommait simplement "le Marquis". Il meurt en 1968. Son successeur Alexandre va rester jusqu'en 2004, grâce à certains accords bienheureux, le maître à bord du vaisseau démembré par Bernard Arnault (groupe LVMH) dès 1997.
 
Yquem, apothéose du goût, c'est la qualité à tout prix, par tous les moyens:
- dès la fin du 19ème siècle (1883 - 1886), 100 km de drains en terre cuite parcourent tout le sous-sol et évacuent en coulisse les eaux pluviales
- une série inégalée de millésimes non mis en bouteilles sous l'étiquette miraculeuse: 1910, 15, 30, 51, 52, 64, 72, 74 et 92
- on passe 5 à 6 fois en moyenne dans les vignes pour lever uniquement les raisins rôtis par le botrytis cinerea (cela peut aller jusqu'à onze tries!) et la récolte s'étale sur environ 45 jours
- le rendement minuscule: "un verre par pied de vigne et par an"
 
 
Les quantités produites sont si variables d'une année à l'autre qu'un "stock-tampon" a été organisé sur l'espace de 20 ans pour mettre sur le marché une moyenne annuelle de 110'000 bouteilles. Lorsque la récolte est plus abondante, on alimente la réserve. Lorsque la récolte est plus faible, on y puise. Le vignoble d'Yquem s'étend sur 113 hectares, dont 103 environ en production.
 
Le terroir d'Yquem c'est le stradivarius, instrument aux caractéristiques exceptionnelles, avec lequel il faut être à la hauteur et jouer juste. On recherche l'équilibre des différentes composantes d'un grand liquoreux: entre 13,5 et 14,5 % d'alcool, et un sucre résiduel entre 80 et 120 gr/l.
 
Le vin d'Yquem est apte à défier deux siècles dans les meilleures années.
 
Françoise Joséphine de Sauvage d'Yquem (grand-mère de Romain-Bertrand) dirigeait Yquem durant la période qui a connu les fameux 1811 et 1847. Si elle était à la tête du domaine en 1847, c'est donc bien à elle que revenait le choix de la date du début des vendanges. Dans ce cas, la belle histoire d'une récolte entièrement contaminée par la pourriture à cause du retour tardif de Russie du Marquis Romain-Bertrand de Lur Saluces en automne 1847 est bel et bien une légende! Légende qui a fait faussement penser que le Sauternais a, en quelque sorte, découvert le botrytis cinerea à cette date et donc produit des vins liquoreux à partir de ce moment.
 
Un acte du 4 octobre 1666, établi à l'occasion d'un litige entre "François Sauvage, sieur Diquem" et certains de ses tenanciers qui voulaient vendanger trop tôt, indique que: "il n'est cousteume de vendanger en Bousme et Sauternes que vers le quinziesme d'octobre". On parle donc bien de récoltes tardives et atteintes par le botrytis. A l'heure actuelle, trois fois sur quatre, les vendanges débutent avant fin septembre.
 
Il est aussi indiqué dans le "Traité sur la nature et la culture de la vigne" de Bidet (1759) à propos des vins de Sauternes qu'il sont "doux et liquoreux". Il parle même de "vins de l'arrière-saison".
 
C'est durant le 19ème siècle que l'on a commencé à récolter par tries successives. A ce moment, l'âge auquel le vin était mis en bouteilles était fonction du moment où il était vendu. Il pouvait ainsi rester plus de 10 ans dans des tonneaux de différents volumes (foudre: 5'000 lt env., pièce: 1125 lt env., barrique: 225 lt env.). Le volume précis de 225 litres est devenu standard en 1858. Les différents transvasages d'un contenant plus petit vers un plus grand servaient aussi à égaliser les vins, un peu comme les assemblages d'aujourd'hui. Lorsque la réserve de vin ancien diminuait, on passait d'un grand contenant à un plus petit. La vente se faisait soit en bouteilles, soit en tonneau.
 
Les récoltes du 19ème siècle donnaient des vins d'un style moins régulier que celui d'aujourd'hui: tantôt plus sec et peut-être plus alcoolisé (1825), tantôt plus doux et peut-être moins alcoolisé (1861 et 1869).
 
Le phylloxéra est apparu en Sauternes en 1879. On retarda le plus possible le greffage américain. 1899 et 1900 d'Yquem peuvent encore être considérés comme francs de pieds, mais pas le 1921.
 

Le tonneau du Grand Duc Constantin
 
Le Grand-Duc CONSTANTIN NIKOLAÏEVITCH (1827 - 1892) est le deuxième fils de Nicolas 1er, et donc frère cadet du Tsar Alexandre II.
Après la défaite de la Russie contre l'Angleterre et la France lors du blocus de Sébastopol, Constantin est nommé, en 1855, Commandant en chef des forces maritimes et Ministre de la Marine.
Plus d'un an après le Traité de Paix de Paris, il visite la France en mai 1857 où il semble que son intérêt réel pour le Château d'Yquem va aller croissant. Cela correspond bien à l'image d'Epinal du Grand Duc prêt à payer une somme extravagante pour assouvir une passion.
En 1859, Constantin va ainsi débourser 20'000 francs pour un tonneau de 900 litres d'Yquem du mythique millésime 1847, soit près de quatre fois le prix payé à l'époque. Il commanda, pour la présentation à la Cour du célèbre nectar, des carafes de cristal gravées d'or, ce qui atteste, s'il en était besoin, de la qualité exceptionnelle du vin cette année-là.
Ainsi, Yquem 1847 est devenu, pour les amateurs, le vin le plus cher après avoir été un témoin de la diplomatie et de la table du Tsar Alexandre II. C'est presque naturellement que ce cru mythique fut servi, le 7 juin 1867, lors du Dîner des Trois Empereurs (le Tsar Alexandre II, le futur Alexandre III et le Roi de Prusse Guillaume 1er) à Paris, au Café Anglais. Le Restaurant la Tour d'Argent hérita du contenu des celliers du Café Anglais après sa démolition en 1913.

(Extrait de: LE VIN D'HIER, 2002, par Pierre J. Chevrier, tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation)
 
Le légendaire Vin de la Comète
 
D'un point de vue oenologique et de mémoire d'homme, aucun millésime n'a égalé le 1811 dont le passage de la Comète a bel et bien consacré la naissance de chefs-d'oeuvre: les Vins de la Comète. De tous les astres et autres phénomènes astronomiques, les comètes sont ceux dont l'apparition a, de tout temps, marqué la curiosité des humains. Notre comète frappa les observateurs par ses dimensions extraordinaires: la queue cométaire s'étendait sur une longueur de 176 millions de kilomètres et fut observable, sans support optique, d'avril 1811 à janvier 1812.
Visible au moment de la fleur de la vigne et jusqu'aux vendanges, la fameuse comète marqua un été et un automne anormalement chauds en Europe. La production de vins fut exceptionnelle en qualité et en quantité dans tous les vignobles.
En septembre 1986, une bouteille d'Yquem 1811 fut ouverte et dégustée au Château. Michael Broadbent décrit un vin dépassant tous les superlatifs et ne pouvant être approché et comparé que par le renommé millésime 1847.
Le vin restant dans la bouteille fut analysé. Dans sa composition, il contenait 33,6 gr./l. de sucre et avait un taux élevé d'alcool. La présence de sucre résiduel tord le cou à la légende admise situant la découverte de la pourriture noble dans le Sauternais peu avant le milieu du 19ème siècle. Le premier millésime de vin liquoreux à Bordeaux est contemporain de ceux produits au pays de Tokay déjà vers 1650.

(Extrait de: LE VIN D'HIER, 2002, par Pierre J. Chevrier, tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation)
 
En 1847
Le timbre-poste de 1847 de l'Ile Maurice
Plus mythique que l'Yquem de la même année !?
 
Premier timbre-poste colonial émis dans le monde en septembre 1847, le "Mauritius" bleu de deux pence est la vedette incontestée des philatélistes.

Entouré de légendes, il est devenu célèbre car son graveur, Joseph Osmond Barnard, s'est trompé en écrivant à gauche l'inscription "Post Office" à la place de "Post Paid". En 1993, deux "Mauritius", un rouge et un bleu, furent achetés par des compagnies mauriciennes pour 2,2 millions de dollars.

Aujourd'hui, en 2005, il en existe seulement 27 exemplaires, dont 15 en version rouge et 12 en version bleue dont le prix est estimé à 40 millions de dollars!
 
Quelques événements
 
- Première anesthésie au chloroforme
- Les Mormons fondent Salt Lake City
- Paris atteint 1 million d'habitants
- Ouverture du British Museum
- Invention du béton armé
- Honoré de Balzac termine la Comédie Humaine
- Verdi compose Macbeth et Wagner achève Lohengrin
- Marx et Engels terminent le Manifeste Communiste
- Guerre du Sonderbund en Suisse avec comme conséquence une nouvelle Constituion qui est à l'origine de la Suisse actuelle
- L'Algérie tombe sous domination française
- Abolition de l'esclavage à St-Barthélémy
- Naissance de Thomas Edison, inventeur
- Mort de Félix Mendelssohn
Né en 1811, Franz Liszt est représenté ici sur une gravure intitulée "matinée avec des amis" vers 1847.
 
En 1811
La Comète de Napoléon visible dès le 25 mars pour 17 mois.
 
Le 25 mars, une comète apparaît, découverte par M. de Flaugergues. Elle est difficile à observer au départ. Mais elle se présente dès le 21 août, superbe et chevelue, avec une barbe lumineuse et fourchue qui ressemble à un éventail.

La première impression que ressent le peuple est naturellement de la terreur.

De plus, des problèmes s' accumulent entre la Russie et la France: on constate que l'apparition de la comète coïncide avec l'époque où pâlit l'étoile de Napoléon.

Cette comète passionnait la curiosité publique. Peu à peu, elle grandissait dans le ciel. Et chaque soir, la foule passait des heures à la contempler.
En septembre arrivent des nouvelles des vendanges: quantité et qualité réjouissent tous les habitants. On en fit honneur à la comète que le populaire avait d'abord accueillie avec terreur, et qui fut dès lors saluée chaque soir d'acclamations de joie. De mémoire d'homme, la vendange n'a été aussi précoce. La comète fut l'héroïne de l'année.

Cette comète d'une période de 3065 années, fut baptisée, comme tant d'autres, "Grande Comète", mais surnommée "Comète de Napoléon". Sa queue énorme dépassait la distance de mars au soleil. Elle fut visible durant 510 jours, jusqu'au 12 août 1812.
 
Quelques événements
 
- Naissance de Théophile Gauthier et de Franz Liszt
- Indépendance du Vénézuela
- Châteaubriand est élu à l'Académie Française
- Vidocq, escroc et voleur débauché, s'évade de prison. Il inspire Balzac et Hugo.
- Naissance du fils de Napoléon 1er, François Charles Joseph Bonaparte, Roi de Rome, surnommé aussi l'Aiglon